ZINCUM METALLICUM et ses sels

zinc - zincum metallicum homéopathie - Homeophyto

ZINCUM METALLICUM en homéopathie : indications et posologie

ZINCUM METALLICUM médicament homéopathique est préparé à partir de Zinc métal blanc argent à reflet bleus.

Type Sensible Zincum metallicum

C'est un sujet faible, amaigri et fatigué. Il est cependant agité physiquement et psychiquement. Il présente des troubles de la mémorisation et de la compréhension. On le reconnaît par son agitation des pieds.

Les mots clés qui doivent faire penser à Zincum metallicum :

  • agitation des jambes et des pieds
  • asthénie, épuisement
  • fatigue avec troubles du sommeil.

Le patient est en général agravé par le vin blanc, les excitants et les médicaments allopathiques. 

Le médecin prescrira Zincum metallicum en homéopathie dans les manifestations des carences en zinc, certains syndrôme neurologiques et psychiques et des syndrômes hyperkinétique (jambes sans repos)

Indications 

ZINCUM METALLICUM dans les troubles psychiques

  • Asthénie intellectuelle, physique, nerveuse et sexuelle, épuisement avec prostation mentale
  • Fatigue nerveuse, chez un sujet anxieux, avec troubles du sommeil marqués par une agitation incessante des membres inférieurs et des soubresauts dans le lit.
  • Difficultés de compréhension. Intolérance aux bruits, et aggravation des symptômes par les excitants et surtout par le vin blanc.
  • Fatigue ou agitation suite à l'absorption de vin blanc.
  • Répète les questions. 
  • Suites de surmenage mental, de veille prolongée, suite de maladies épuisantes. 
  • Difficultés scolaires, fatigue intellectuelle avec troubles de la mémorisation.

ZINCUM METALLICUM dans les troubles du sommeil

Syndrome des jambes sans repos

  • Agitation involontaire des membres inférieurs.
  • Mouvements incessants des pieds et des jambes avec augmentation des réflexes tendineux. 

ZINCUM METALLICUM dans les troubles neurologiques

Troubles divers : paresthésies, fourmillements, troubles de la coordination ... consécutifs à la guérison trop rapide d'une infection ou éruption. 

ZINCUM METALLICUM en gynécologie

  • Syndrome prémenstruel, avec nervosité, agitation, douleurs de l'ovaire gauche, amélioré par l'arrivée des règles.

ZINCUM METALLICUM en dermatologie

  • Troubles cutanés : dermatoses sèches, psoriasis, eczéma,
  • aggravées par les excitants, le vin blanc,
  • améliorées par l'apparition d'un écoulement : règles, sueurs.
  • Dermatoses liées à des abus de médicaments.

Divers

Ce remède peut en outre améliorer toute maladie nerveuse ou neurologique consécutive à

  • la guérison trop rapide d'une maladie infectieuse ou éruptive, ou d'une dermatose,
  • des traitements par psychotropes, corticoïdes, antibiotiques.

Modalités

Aggravation

  • Par la guérison d'une éruption
  • par les stimulants : vins, alcools, café
  • par les médicaments sédatifs, psychotropes ou intensifs (antibiotique, corticoïdes),
  • par le bruit.

Amélioration

  • Par les règles,
  • par les éliminations,
  • par la récidive d'une éruption.
  • en mangeant

Posologie 

  • Zincum metallicum est en général prescrit de 7 à 15 CH dans la plupar de ces indications, en prises qutidiennes, généralement par 5 granules ou hebdomadaires en doses. 

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie 

Les sels de zinc : leurs principales indications en homéopathie

ZINCUM ACETICUM : Acétate de zinc

Troubles consécutifs à un manque de sommeil, principalement l’asthénie physique et intellectuelle.

  • Dépression chez les sujets en manque de sommeil
  • Céphalées pesantes
  • Diarrhées
  • Erysipèle
  • Gastrite
  • Douleurs dentaires

ZINCUM ARSENICICUM : Arseniate de zinc

  • Anémie et faiblesse au moindre exercice, atrophie musculaire au niveau des membres inférieurs.
  • Épuisement profond.

ZINCUM BROMATUM : Bromure de zinc

  • Douleurs intenses chez l’enfant pendant la dentition avec mouvements choréiques.
  • Mélancolie.

ZINCUM CYANATUM : Cyanure de zinc

  • Chorée et tremblements

ZINCUM OXYDATUM : Oxyde de zinc

  • Gastro-entérite, vomissements chez l’enfant affaibli.
  • Eczéma fissuraire

ZINCUM PHOSPHORICUM : Phosphate de zinc

  • Névralgie ophtalmique consécutive à un zona.
  • Névralgies de la tête et de la face

ZINCUM SUFURIUM : Sulfate de zinc

  • Spasmes ou crampes périodiques des membres inférieurs.
  • Éruption pruriante
  • Ulcère cornéen, opacification de la cornée.

ZINCUM VALERIANICUM

  • Hoquet tenace aggravé par le vin blanc
  • Névralgies notamment au niveau des ovaires, irradiant vers l’aine et la face antérieure de la cuisse.
  • Troubles du sommeil chez l’enfant faible et nerveux.
Modifié le: 
14/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 15/03/2014

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999