Homéopathie et vertiges post-traumatiques

Expert

arnica

Vertiges post-traumatiques, rappels

Nous ne parlons pas ici du vertige, conséquence immédiate d’un traumatisme, par exemple lié à une fracture du rocher, mais bien du vertige post traumatique qui peut s’inscrire dans le cadre du syndrome subjectif des traumatisés crâniens.

Nombre de traumatisés crâniens ou de traumatisés de la colonne cervicale se plaignent, même des années plus tard de douleurs persistantes, de céphalées, de vertiges, de troubles de la concentration, de troubles du sommeil, de phases dépressives. Cela peut se produire après un traumatisme crânien, un traumatisme post chirurgical, un traumatisme sonore, un traumatisme cervical.

Le mot « subjectif » résume à lui seul les difficultés de ces patients ; radiologues, rhumatologues, neurologues, voire psychiatres, nul n’a de réponses à donner tant les troubles sont confus et peu systématisés. L’intensité du tableau n’est pas forcément en rapport avec la violence du choc de départ ; à tel point que devant ce type de troubles le médecin posera toujours la question d’un éventuel traumatisme dans les antécédents, accident de la voie publique, coup du lapin…

À noter, ce type de syndrome peut également se retrouver après un choc sur le coccyx, une chute sur la plante des pieds ou des interventions dentaires. Cela oriente vers une direction un peu différente et pourtant si proche : la fibromyalgie.

Ce que l'homéopathie peut apporter

Quatre médicaments homéopathies, seuls ou combinés peuvent être d’un grand secours dans la prise en charge des vertiges post traumatiques.

  • NATRUM SULFURICUM 7 à 15 CH : dans presque tous les cas. C’est le médicament type de l’entorse cervicale. L’aggravation par l’humidité est constante. Ils s’installent au fil des mois des troubles dépressifs, névrotiques, avec ce que les médecins nomment de manière très, très réductrice, la sinistrose. Une prise par jour le soir, par 5 granules.
  • HYPERICUM 15 à 30 CH : il est indispensable, combiné à NATRUM SULFURICUM devant ce type de tableau. Il est classiquement le médicament de traumatisme et plaies des nerfs, mais peut aussi contribuer à traiter tout traumatisme intéressant le système nerveux. En, 15 à 30 CH, une prise hebdomadaire, associée à trois prises quotidiennes, par 3 granules, en 4 CH.
  • ARNICA 5 À 15 CH : sensations de courbatures, voire de meurtrissures. Les muscles sont sensibles au toucher et aux secousses. 3 granules par jour.
  • RHUS TOXICODENDRON 15 à 30 CH : en cas d’échec ou d’insuffisance de résultats, il peut être bon de le rajouter si les signes généraux sont présents, ou si le patient semble être en situation de blocage. En 15 CH, une prise quotidienne, 5 granules.

En résumé, le schéma thérapeutique des vertiges post traumatiques

  • RHUS TOXICODENDRON 15 CH, une prise le matin,
  • NATRUM SULFURICUM 15 CH, une prise le soir,
  • HYPERICUM 15 À 30 CH , une prise hebdomadaire,
  • ARNICA 5 CH, trois prises par jour, par 3 granules
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 23/07/2008

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999