Vengeance ou comment combattre les fausses sceptiques à l'homéopathie.

ferry

La rubrique du Docteur Marcel

  1. Prendre un billet AR sur un NGV Corse méditerranée en période peu stable (septembre)
  2. S'assurer qu'au moins un des deux moteurs est en panne, ou de la présence d'une avarie (pour ce faire téléphoner à la compagnie et demander d'une voie doucereuse » il y a t il un léger retard ? »)
  3. Consulter attentivement la météo la veille du départ : vent de force 7 minimum, creux de trois à quatre mètres

Se rendre chez le potard du coin et acheter un produit homéopathique du commerce contre le mal de mer, l'ingurgiter la veille du départ. Se rendre chez l'épicier (corse) et acheter  

  • Une terrine de pâté.
  • Un fromage à point
  • 1 litre de rouge (par personne)
  • Du pain

  Sur le bateau

  • Prendre une deuxième dose de médicament dès le départ
  • Surveiller attentivement la tète des passagers ,la couleur de leur face, les allers et retours aux toilettes

Dès que les vagues tapent sur les hublots et dépassent le bastingage, que la queue aux toilettes dépasse le couloir, dès que le bruit (et l'odeur) des vomissements devient insupportable. S'ouvrir bruyamment une quille de rouge, le bruit du débouchage en fera sursauter plus d'un Puis entamer le pâté assorti de commentaires du genre « il est un peu gras, mais il sent bien le sanglier ». Une éructation parfumée peut vous échapper malencontreusement. À l'apparition du fromage, le vide se fera autour de vous, et les regards de haine qui vous perceront vous payeront de vos années d'étude d'homéopathie, et des discussions sans fin au cours des dîners bourgeois où l'on se moque de cette médecine. Bon appétit Dr Marcel  

Modifié le: 
08/03/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 28/01/2002

À propos de l'auteur

Docteur Marcel, Vétérinaire homéopathe et journaliste. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999