Valeriana officinalis - Valériane en phytothérapie

valeriane-officinale

VALERIANA OFFICINALIS en phytothérapie : indications et posologie

La valériane est probablement la plante la plus reconnue pour ses propriétés sédatives et tranquillisantes. Elle est aussi utilisée pour soulager les douleurs prémenstruelles, les palpitations cardiaques et nombre de symptômes liés au stress...

Botanique

Nom commun : Valériane, guérit-tout, herbe aux chats (car son odeur les attire), herbe à la femme meurtrie, herbe à la menstrue et, plus récemment, valium végétal Nom botanique : Valeriana officinalis Famille : Valérianacées

  • La valériane est une grande plante herbacée vivace, commune dans toute l'Europe sauf en zone méditerranéenne, elle peut atteindre une hauteur de 1m. Sa partie souterraine est très développée : un rhizome à odeur caractéristique court et épais qui est recouvert par des racines abondantes et filiformes. Ses fleurs, visibles de Mai à Aout, sont petites, irrégulières, de couleur blanche ou rosée
  • La valériane apprécie les sols humides riches en minéraux. Elle pousse naturellement dans les prés humides, les fossés… Elle est cultivée en France, Allemagne, Europe de l’Est pour son usage thérapeutique, et on observe sa variété rose dans nombre de jardins fleuris au printemps en zone tempérée.

Parties actives de la Valériane

Les parties souterraines : rhizome et racines

  • En phytothérapie, on utilise le rhizome et les racines de Valériane, ils doivent être âgés d’au moins 2 ou 3 ans.
  • Ils sont récoltés à l'automne, lorsque la concentration en principe actif est optimale, puis ils sont lavés, coupés et séchés. C'est en séchant que ces parties souterraines développent cette odeur désagréable d'urine de chat très caractéristique.
  • On les utilise à des fins thérapeutiques en vrac, en teinture ou en poudre standardisées.

Les fleurs et les feuilles de valériane

Elles ne sont pas utilisées en phytothérapie.

  • Les feuilles sont utilisées pour faire du purin (à l’instar de l’ortie) : limiter le nombre de pucerons, effet d’engrais…
  • Les fleurs entrent dans la composition 507 utilisée en agriculture biodynamique

Composition des parties souterraines de Valériane

Les racines de Valériane renferment de très nombreux composants actifs dont les proportions varient en fonction du mode de culture, de récolte et du procédé de fabrication. On retrouve notamment :

  • Des glucides, acides gras, acides phénols, alcaloides, flavonoides
  • De l’huile essentielle (1,2%) à effet sédatif et antispasmodique
  • Des Terpènes (acide valérénique…), certains se fixent aux récepteurs GABA et pourraient induire un effet sur le sommeil
  • Des iridoïdes, les valépotriates, qui se lient aux récepteurs des benzodiazépines. Ils participent donc à l’effet calmant de la valériane

Propriétés thérapeutiques

Activité sur le système nerveux central

  • La valériane favorise l'endormissement, améliore la qualité du sommeil et agit sur les composantes nervosité et anxiété.
  • Elle est réputée être sans accoutumance

Activité spasmolytique

  • La valériane soulage les névralgies, les douleurs et les spasmes notamment induits par le stress.

Autres propriétés

  • Activité cytotoxique, cette activité anti-tumorale reste néanmoins à être validée
  • Réduirait le taux de cholestérol

Indications

Troubles du sommeil et anxiété

  • La valériane est essentiellement utilisée dans les troubles du sommeil. Elle réduit la nervosité des adultes et enfants, notamment en cas de troubles du sommeil associés.
  • Des maux de tête et des nausées peuvent apparaître en début de traitement, ils cèdent au bout de quelques jours, en cas de persistances, consultez un médecin
  • Associations de plantes intéressantes dans ces indications
    • Valériane – Houblon.
    • Valériane - Kava : insomnies induites par le stress.
    • Valériane - Mélisse : pour un renforcement de l'effet anxiolytique et chez les enfants agités avec troubles du sommeil.
    • Valériane - Millepertuis : syndrome dépressif avec l'anxiété.

Sevrage tabagique

  • Utilisée dans les cures de désintoxication tabagique, la valériane apaise le stress lié au manque, et peut donner un goût désagréable à la cigarette.
  • Elle est souvent utilisée en complément des substituts nicotiniques

Syndrome prémenstruel et douleurs liées au cycle menstruel

Les différentes façons d'utiliser la valériane

  • En gélules, en teinture : ces formes sont reconnues comme plus efficaces, les concentrations sont standardisées. La forme gélule évite en outre de se confronter à l’odeur et au goût très désagréables de cette souche. Se référer aux posologies conseillées par un professionnel de santé ou précisées par le fabricant.
  • En décoction de racine fraîche à prendre 1 h avant le coucher. Le goût est particulièrement désagréable et la teneur en principe actif fluctuante, l'effet peut être variable, mais la tisane en elle-même est un véritable rituel qui peut favoriser le sommeil.

Un peu d'histoire ?

Valériane rose et blanche Valériane rose et blanche La Valériane est connue depuis l'Antiquité, elle était déjà prescrite pour traiter les insomnies. Au Moyen-Age Hildegarde de Bingen (abbesse allemande), la conseillait comme tranquillisant et somnifère. Pendant la première guerre mondiale elle a été largement utilisée pour apaiser stress et angoisses des combattants. De nos jours, sa réputation n'a pas faibli, elle est encore largement utilisée pour traiter les insomnies et angoisses et pour calmer l'anxiété et la nervosité.

Nom latin: 
Valeriana officinalis
Nom usuel: 
Valériane
Modifié le: 
05/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 9/01/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999