La busserole, cystites et infections urinaires

fleurs et fruits de busserole

C’est un arbrisseau rampant présent dans les bois et sous bois et aussiles rochers des régions montagneuses tempérées. Il est originaire d’Asie et d’Amérique. Il pousse jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Ses feuilles sont petites, ovales, vernissées et persistantes. Ses fleurs apparaissent à partir de fin avril avril, elles sont rosées, en grappes, sous forme de petits grelots. Les baies rougissent en automne.

  • Nom français : Busserole, Raisin d'ours
  • Dénomination internationale : Uva ursi
  • Famille botanique : Éricaceae

Composition de la partie active de la busserole

En phytothérapie, l’on utilise les jeunes feuilles récoltées surtout en été et séchées. Elles renferment : 

  • des acides phénols
  • des flavonoïdes
  • des tanins 
  • des glucosides phénoliques (arbutoside ou arbutine) porteurs de l'activité

Propriétés

Elles soignent les pathologies inflammatoires de l’arbre urinaire via son effet diurétique mais aussi via ses propriétés antiseptiques et antiadhésives pour les bactéries (comme la canneberge)

Diurétique

Via l'activité de l'arbutoside mais aussi de ses flavonoides qui administré par voie orale augmentent fortement la diurèse t dans une moindre mesure augmentent l'élimination du sodium et du potassium.

Antiseptique Urinaire

L'arbutoside (dérivés de l'hydroquinone) est bactériostatique (diminue la croissance des bactéries). Elle pourrait potentialiser l'effet de certains antibiotiques

On recherche un effet diurétique, décongestionnant et antiseptique sur l’arbre urinaire. L'arbutine ne serait métabolisée que dans les voies urinaires, où elle se dégrade en glucose et en hydroquinone, substance très proche du phénol Elles peuvent également soulager les fuites urinaires et la rétention d'urine.

Indications

  • La busserole est indiquée pour le traitement des infections des voies urinaires :  cystite, inflammation du bassinet et du rein, inflammation de l'urètre, hypertrophie de la prostate, colibacillose.
  • Inflammations et infections des voies urinaires : urétrites, à un moindre degré, coliques néphrétiques, mictions difficiles liées à une congestion du petit bassin…
  • Elle peut également soulager les fuites urinaires et la rétention d'urine.

Important, l’action antiseptique de la busserole ne se manifeste que dans des urines alcalines. 

Posologie

Pour un effet optimal, il faut apporter la quantité necessaire et suffisante en busserole et en composants actifs mais aussi alcaliniser au maximum les urines (prise concomittante de lithotame, consommation de bicarbonate de sodium, eau de vichy...)

Ne pas utiliser plus d’une semaine.

  • Infusion (feuilles) : 20 à 30 g/litre d’eau, prendre 3 à 4 tasses par jour.
  • Extrait sec : prendre 1 à 2 grammes par jour
  • Poudre totale : prendre 3 grammes 3 fois par jour pour un équivallent en dérivés hydroquinoniques de 400 à 840 mg
  • Teinture-mère : 50 à 100 gouttes par jour.

Effets indésirables et pécautions d'emploi

  • Elle contient beaucoup de tanins ce qui peut devenir irritant, on l’utilisera sur une courte durée. À fortes doses, elle peut provoquer des nausées, vomissements, de l'irritabilité, des insomnies, une élévation de la fréquence cardiaque...
  • possibilité de coloration verte des urines.
  • Contre indiqué chez la femme enceinte la busserole est ocytocique et l'arbutoside semble être tératogène
  • Éviter les médicaments et les aliments acidifiants les urines (vitamines C, fruits acides...) sous peine de voir l'efficacité de la busserole diminuée

Demandez conseil à votre pharmacien

Nom latin: 
UVA URSI
Nom usuel: 
Busserole raisin d'’ours
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 11/01/2011

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999