Traitement homéopathique de l'eczéma selon l'aspect des lésions

Expert

anagallis arvensis

Eczéma et homéopathie, le traitement des lésions en elles-même

L'eczéma est une affection de la peau qui évolue classiquement en 4 phases.
- La phase érythémateuse où la peau est rouge, parsemée de minuscules vésicules avec un œdème.
- La phase vésiculeuse où les vésicules de petite taille confluent pour constituer une bulle. Le prurit est important. Le grattage provoque la rupture des vésicules.
- La phase suintante.
- La phase des croûtes ou des squames.
Les fissures qui ne sont pas constantes.

L'eczéma peut se dérouler de manière progressive, et les différentes phases vont coexister. Nous allons évoquer ici les remèdes ponctuels qui devront être complétés si nécessaire par un traitement de fond et un drainage.

POSOLOGIES : Ces médicaments d'action ponctuelle s'utilisent en basse à moyenne dilution, on les presrit généralement à raison de trois à 5 granules, 2 à trois fois par jour, puis l'on espace selon l'amélioration. 

Au stade érythémateux et vésiculeux

  • RHUS TOXICODENDRON 4 à 5 CH : le remède le plus représentatif de l'eczéma à ce stade ; l'éruption est rouge, très inflammatoire, prurigineuse avec de multiples vésicules qui peuvent suinter. Le prurit est aggravé par l'eau froide et soulagé par l'eau chaude. 4 à 5 prises par jour.
  • APIS MELIFICA5 CH : l'œdème est rosé, avec une sensation de brûlure améliorée par le froid.
  • BELLADONNA 4 à 5 CH : la peau est rouge, inflammatoire et brûlante. 4 à 5 prises par jour.
  • CANTHARIS 4 à 5 CH : Les vésicules sont larges avec douleurs brûlantes. 4 à 5 prises par jour.
  • MEZEREUM 4 à 5 CH : le contenu des vésicules est jaunâtre et épais, ressemblant à du pus. 4 à 5 prises par jour.
  • ANAGALIS 4 à 9 CH : particulièrement indiqué pour les eczémas des bords des doigts, des paumes des mains et des pieds. On les nomme eczémas dyshidrosiques ou dyshidrose palmo-plantaire. 4 à 5 prises par jour
  • CROTON TIGLIUM 4 à 5 CH : les lésions sont très prurigineuses, voire douloureuses, souvent localisées au niveau des parties génitales. Le patient ne supporte aucun contact. 4 à 5 prises par jour.

Au stade suintant

  • ANTIMONIUM CRUDUM 5 à 9 CH : les lésions, suintantes et croûteuses se localisent souvent au niveau du cuir chevelu et du visage. Des troubles digestifs sont souvent associés. Ce remède convient bien aux nourrissons à l'appétit fort. Trois prises par jour.
  • GRAPHITES 9 à 15 CH : l'écoulement est épais, visqueux, jaune, comme du miel. Par la suite, une croûte jaune brun se forme. Le prurit est amélioré par le froid appliqué localement. C'est un remède essentiel dans le traitement de l'eczéma des plis. Il est déconseillé de le prescrire en basse dilution dans ces indications. Une à deux prises par jour.
  • MEZEREUM 9 CH : les croûtes sont jaunâtres. Le pus est épais. Aggravation par l'eau et à la chaleur. Une à deux prises par jour.
  • PETROLEUM 5 à 9 CH : chez un sujet dont la peau est sèche et fissurée en hiver. Le suintement est clair, très irritant et parfois malodorant. Trois prises par jour.

La phase des squames

  • ARSENICUM ALBUM 5 à 9 CH : la lésion ressemble à du psoriasis : elle est brûlante, calmée par la chaleur. Les squames sont petites, la peau est épaissie et pâle. Une à deux prises par jour.
  • ARSENICUM IODATUM 4 à 9 CH : les squames sont plus larges, le prurit, contrairement au remède précédent est calmé par le froid. Une à deux prises par jour.
  • NATRUM SULFURICUM 15 CH : la peau prend un aspect sec et craquelé. La peau en dessous paraît fragile et brillante. Une prise par jour.

Les fissures

  • PETROLEUM 5 à 9 CH : le fond des fissures prend une coloration brune ce qui donne un aspect sale. Le plus souvent au niveau des doigts, avec une aggravation en hiver. Trois prises par jour.
  • ANTIMONIUM CRUDUM 5 à 9 CH : avec production de corne en abondance. C'est l'hyper kératose. Trois prises par jour.
  • GRAPHITES 15 CH : surtout indiqué dans les fissures des plis. Trois prises par jour.
  • NITRIC ACID 5 à 9 CH : le fond des fissures a tendance à saigner. Trois prises par jour.

Articles liés

Modifié le: 
24/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 4/04/2000

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999