Trachéites, bronchites aiguës et homéopathie

Traitement homéopathique des trachéobronchites

Ce sont des affections hivernales fréquentes, la plupart du temps virales.

Trachéobronchites, rappels

Le début est souvent brutal, parfois épidémique. Fièvre, rhume, toux se propagent dans les classes et les entreprises.

Elles ne nécessitent la plupart du temps pas d'antibiothérapie et peuvent être parfaitement traitées par homéopathie.

En cas de nécessité, le traitement homéopathique peut être pris en même temps qu'un traitement conventionnel, il en potentialisera l'action et raccourcira l'évolution de la maladie.

Le praticien doit régulièrement examiner et ausculter la ou le malade afin de détecter une surinfection ou une atteinte pulmonaire.

Si l'antibiothérapie est indispensable, il faudra penser à compenser ses effets indésirables sur la flore et l'organisme en général par un traitement draineur.

Ce que l'homéopathie peut apporter

  • ACONITUM NAPELLLUS 7 à 15 CH : la fièvre est d'apparition brutale, élevée, la peau est sèche. Elle fait souvent suite à un coup de froid. Le corps est rouge, chaud et sec. Parfois toux douloureuse. Une dose ou 10 granules en une prise le plus tôt possible.
  • BELLADONNA 5 À 9 CH : ce stade suit souvent le premier, le corps est rouge, chaud et moite, la toux est douloureuse, la fièvre élevée. Trois granules toutes les heures jusqu'à amélioration.
  • FERRUM PHOSPHORICUM 5 À 9 CH : la température est moins élevée, aux alentours de 38°5, le corps est moins rouge. Les yeux sont brillants. Trois granules toutes les heures jusqu'à amélioration.

Ces trois remèdes homéopathiques se succèdent souvent dans le temps.

En pratique

on donnera souvent :

  • une dose d'ACONIT en 15 CH en traitement d'attaque,
  • Si l'état général est dégradé, ajouter PYROGENIUM 7 CH, 3 granules matin et soir.
  • Dans un contexte de grippe, on pourra ajouter INFLUENZINUM 9 CH, une dose au tout début.
  • Si l'on observe un coryza d'emblée, ALLIUM CEPA 5 CH, trois granules toutes les heures.
  • En cas de toux incessante, aggravée à la moindre inhalation d'air frais : RUMEX CRISPUS 5 CH, trois granules toutes les heures.

Pour la toux en elle-même, 3 situations

1. Avec enrouement et voix rauque  

ARUM TRIPHYLLUM COMPOSÉ : ce médicament homéopathique est adapté pour les laryngites, pharyngites, maux de gorge et toux sèche. Il se compose de :

  • Arum triphyllum 3 CH,
  • Aconitum napellus 3 CH,
  • Rumex crispus 3 CH,
  • Drosera rotundifolia 3 CH,
  • Spongia tosta 3 CH,
  • Argenti nitras (Argentum nitricum)3 CH ,
  • Grindelia robusta 3 CH

2. La toux est sèche 

DROSERA COMPOSÉ : ce médicament homéopathique est adaptée pour les toux sèches voire les toux asthmatiformes. Il se compose de :

  • Drosera rotundifolia 3 CH,
  • Arnica montana 3 CH,
  • Belladonna 3 CH,
  • Artemisia cina 3 CH,
  • Coccus cacti 3 CH,
  • Corallium rubrum 3 CH,
  • Cuprum metallicum 3 CH,
  • Ferrosi phosphas (Ferrum phosphoricum) 3 CH,
  • Uragoga ipecacuanha (Ipeca) 3 CH,
  • Solidago virga aurea 1 CH

3. La toux est plutôt grasse 

IPECA COMPOSÉ, ce mélange est adapté pour les toux grasses, il aide à évacuer les glaires. Il est composé de :

  • Ipeca 3 CH,
  • Antimonium tartaricum 3 CH,
  • Drosera rotundifolia 3 CH,
  • Anemone pulsatilla 3 CH,
  • Phellandrium aquaticum 3 CH,
  • Ferrum phosphoricum 3 CH,
  • Antimonium sulfuratum aureum 3 CH,
  • Bryonia 3 CH

Illustration : ACONITUM NAPELLUS

Modifié le: 
10/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/09/1999

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999