THUYA OCCIDENTALIS

thuya

THUYA OCCIDENTALIS en homéopathie : indications et posologie

THUYA OCCIDENTALIS médicament homéopathique est fabriqué à partir du Cèdre blanc, ou Arbre de Vie. On utilise les rameaux feuillés, cueillis en début de floraison. On le connait surtout sous sa forme taillée dans les haies de lotissements.

Type Sensible THUYA

Il s'agit d'un sujet gras et infiltré, surtout au niveau des hanches et du bassin, avec de la cellulite en « culotte de cheval ».

La peau est grasse, le visage bouffi, les cheveux secs et pelliculeux. Les queues des sourcils sont dégarnies.  Le sujet transpire du visage, surtout au niveau de la lèvre supérieure, et des ailes du nez. La transpiration axillaire a une odeur remarquable de soupe de poireaux. Les ongles sont mous et cassants.

C'est une personne frileuse, dont tous les maux sont aggravés par l'humidité. Ce remède peut très bien s'appliquer à l'enfant. Cet état peut etre induit par les médications abusives : vaccins, hormones, antibiotiques, psychotropes.

Indications

THUYA dans les Infections chroniques

  • Infections ORL chroniques : sinusites, rhinopharyngites, otites, avec sécrétions jaunes ou verdâtres et épaisses.
    • Ces infections sont déclenchées ou aggravées par l'humidité, et par des traitements antibiotiques abusifs.
  • Infections gynécologiques chroniques.
  • Infections cutanées chroniques ou à répétition : furoncles, acné.
  • Mycoses cutanées et muqueuses à répétition.

THUYA en dermatologie

  • Verrues (dans ce cas, l'associer au médicament homéopathique correspondant au type de verrue),
  • Acné, chalazions, peau grasse, virilisme, cellulite.
  • Acné rosacée
  • Furoncles récidivants , folliculites.
  • Ongles mous, cassants, striés, stratifiés.

THUYA et Troubles digestifs

  • Ballonnements, avec nombreux borborygmes, mouvements intestinaux ressentis comme une créature vivant dans l'abdomen,
  • Diarrhée jaillissante le matin, ou constipation avec selles volumineuses difficiles à expulser.
  • Désir de thé.

THUYA en gynécologie

  • Règles en avance et abondantes, avec douleurs de l'ovaire gauche.
  • Fibromes utérins, polypes du col de l'utérus, endométriose.
  • Mycoses à répétition, surtout après traitement antibiotique.

THUYA et Rhumatismes

Ils sont déclenchés ou aggravés par l'humidité sous toutes ses formes.
Ils sont déformants, peuvent toucher toutes les articulations et peuvent nécessiter un dérouillage matinal.

THUYA et Troubles du comportement

  • Le sujet est anxieux, nerveux et impressionnable, mais il a un aspect apathique.
  • Il souffre de phobies : peur du cancer, peur d'être suivi, d'avoir quelque chose de vivant dans le corps, peur d'avoir les membres fragiles comme du verre.
  • Le tableau peut aller jusqu'à la névrose obsessionnelle.
  • Insomnie après trois ou quatre heures du matin.
  • Cauchemars, à thèmes de cadavres, cancer.

THUYA et Traitements lourds

Thuya, prescrit simultanément à la chimiothérapie, au traitements antibiotiques...  peut en atténuer les effets secondaires. Il est par exemple d'usage de donner une dose de THUYA en 9 CH après les vaccinations.

Modalités

Aggravation :

Par l'humidité, le froid, le vent, après trois heures du matin, par les traitements allopathiques lourds.

Amélioration

Par la chaleur, en s'étirant.

Posologie de THUYA

Par exemple : 

  • Pour les troubles organiques (verrues, cellulite, troubles digestifs) : en 4 à 6 CH, deux ou trois fois par jour.
  • Certains préconisent la prise de Thuya en 9, 15, 30 CH, une dose par jour, trois jours de suite, après chaque vaccination ou traitement lourd. Ce protocole doit etre utilisé avec discernement, le maniement des hautes dilutions de ce remède devrait etre réservé au spécialiste.

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie 

Modifié le: 
06/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 23/01/2014

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999