Sepia, de la fatigue à l'épuisement

Expert

sépia

La dépression selon le profil homéopathique SEPIA OFFICINALIS

Ce portrait a déjà été tellement caricaturé qu'il est difficile de se défaire d'images de femmes habillées de noir, tristes et fatiguées. Certes, il s'agit plus souvent de femmes, mais ce tableau peut tout à fait se retrouver chez l'homme et l'enfant. Par commodité, nous la dépeindrons au féminin.

 

Sepia en quelques mots : fatigue, poids, lassitude, découragement.

Toutes les mères ont connu un jour ou l'autre cet état; ce qui le génère par exemple : la fatigue de la grossesse, l'actuelle obligation de toujours paraître, jeune, en forme, de reprendre le travail, et cela d'autant plus que les grossesses ont été multiples ou rapprochées.

Fatiguée, on l'entend souvent dire «laissez-moi tranquille ! ».

Si ces mots se répètent chez une jeune maman, il faut craindre qu'un jour ou l'autre elle ne glisse vers la dépression.

  • Elle va continuer à « assurer », mais ses angoisses qu'elle dissimule par sa persistance à travailler vont se manifester de manière de plus en plus vive, surtout le matin.
  • Son visage prend un air las, les traits se relâchent, on la sent peiner, perdre sa vitalité.
  • Elle devient irritable envers ses proches puis se retire ; cette irritabilité se mue en indifférence, véritable lassitude.
  • Cet état dépressif se manifeste au départ par de la fatigue, surtout le matin, puis viennent le découragement, le pessimisme, l'irritabilité et l'indifférence affective envers ses proches.
  • Cette indifférence, elle la reconnaît et en souffre, facteur aggravant pour cette dépression.

Le découragement, le sommeil tant désiré qui ne vient plus, le pessimisme,« À quoi bon ! »

Elle abandonne la lutte et refuse de faire face. Elle refuse les distractions, fuit la compagnie, mais la solitude génère des angoisses.

Cet état retentit fortement sur la sexualité : aversion, frigidité, impuissance, fatigue, toujours cette sensation qui freine tout élan vital.

Ce qui la sauve

Ce qui la sauve, poursuivre des activités, se dépenser, sport, danse, tout ce qui mobilise et allège. Car dans ce tableau dépressif, tout est pesanteur.

Autres symptômes possibles :

  • Difficultés alimentaires avec tendance à l'anorexie, anorexie chez la jeune femme.
  • Déficit hormonal ovarien avec bouffées de chaleur.
  • Troubles digestifs avec douleurs pesantes.
  • Vieillissement de la peau.
  • Migraines.

Sepia, pour aller plus loin 

ARTICLES LIÉS : Les grands tableaux dépressifs en homéopathie

Modifié le: 
01/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 17/12/2001

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999