Saponaria officinalis - Saponaire en phytothérapie

saponaria,fleurs saponaire

Descriptif

  • Nom commun : Saponaire
  • Noms vernacuraires : Herbe à savon, savon du fossé, savonnière, herbe à femme, laurier fleuri.

C'est une plante vivace à la tige dressée, peu ramifiée. Elle a de petites fleurs lancéolées rose pâle, à 5 sépales pointus. Le calice, en forme de tube verdâtre est souvent strié de rouge.
Les feuilles opposées ont des nervures parallèles, bien que ce ne soit pas une monocotylédone.
Le rhizome est épais, cylindrique et ramifié. Les rhizomes séchés peuvent servir comme savon d’où son nom commun d’herbe à savon.
Elle mesure 30 à 80 cm de haut.

Elle est originaire des régions tempérées d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Elle aime les endroits humides, les bords de rivière et la mi-ombre.

L'aire de répartition actuelle de cette plante ne correspond plus à son aire d'origine car, utilisée comme savon, elle s'est répandue le long des cours d'eau en raison de sa culture dans les jardins ruraux. Certaines espèces de petite taille (Saponaire rose) sont utilisées dans les jardins de rocailles.

En phytothérapie, on utilise les parties aériennes qui sont récoltées en été et le rhizome qui est déterré en automne.

Les racines de la saponaire contiennent des saponines (sapo signifie savon) qui produisent de la mousse lorsqu'on frotte la plante dans l'eau et émulsionnent ainsi les corps gras. La plante servait jadis de savon. Les noms populaires de la plante remémorent cet ancien usage.  

Principaux constituants

  • La saponaire contient des saponines (surtout présentes dans le rhizome) qui moussent au contact de l'eau. Cette “herbe savonnière” était utilisée dans tout le Moyen-Age comme détergent. ce sont des Saponosides (2 à 5 %), hétérosides triterpéniques : gypsogénine et surtout acide quillayique.
  • Des résines.
  • De l'huile essentielle en petite quantité.
  • Des flavonoïdes.

Propriétés

  • Diurétique, cholérétique
  • Expectorante, elle stimule la toux, induit la sécrétion de mucus et fluidifie les mucosités des voies respiratoires
  • Anti-oedémateuse
  • Activité antivirale 

Indications

  • Toux, bronchite, asthme
  • Douleurs rhumatismales et arthritiques
  • Eczéma et affections dermatologiques

Elle est prescrite pour les affections respiratoires pour ses propriétés expectorantes. Elle est bénéfique en cas d'asthme, de bronchite et contre la toux.

Légèrement diurétique, laxative et dépurative, elle intervient comme draineur dans de multiples affections cutanées.

Elle entre dans la composition de nombreuses tisanes et spécialités médicales.

Son maniement est toutefois délicat car la saponaire est potentiellement toxique.
L'homéopathe la prescrit en basse dilution, D3 à 4 CH, trois prises par jour ; elle reste tout aussi efficace et non dangereuse.

Nom latin: 
Saponaria officinalis
Nom usuel: 
Saponaire
Modifié le: 
25/01/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 4/11/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999