Salvia officinalis - Sauge en phytothérapie

salvia,feuille sauge

La sauge est originaire du pourtour de la Méditerranée. Le genre Salvia comprend environ 700 espèces. Elle affectionne les climats ensoleillées. C'est un sous-arbrisseau à racine ligneuse, brunâtre, fibreuse. La tige, de 20 à 30 centimètres, est très rameuse.

Les feuilles, opposées, pétiolées, ovales, rugueuses, blanchâtres, persistent l'hiver grâce au revêtement de poils laineux qui les protège. Les fleurs, bleu rose lilas, visibles de mai à août, sont grandes, groupées à la base des feuilles supérieures l'ensemble forme de grands épis.

Commune en Europe, plus spécialement dans les régions méridionales, la Sauge aime les terres chaudes, légères et rocailleuses. Sa multiplication s'effectue par semis au début du printemps et repiquage deux mois plus tard, puis replantation définitive à l'automne. On peut également en faire des boutures ou diviser les touffes.

Pour l'usage médicinal, on récolte les feuilles, les fleurs et les tiges feuillues que l'on récolte en été, en délaissant les parties ligneuses du bas.

 

Histoire

La sauge est l'une des plantes médicinales les plus connues et les plus utilisées depuis la plus haute Antiquité. En Égypte, du temps des dynasties Ramsès, on l'employait chez les femmes pour régulariser les cycles et améliorer les grossesses. Les barbiers de l'époque pharaonique fabriquaient des onguents afin de fortifier les cheveux dont une huile d'olive effleurée à la sauge et au romarin qui, plus tard, fut enrichie à l'huile de maïs. Galien et Dioscoride la prescrivent comme diurétique, tonique et astringente. Son nom latin, Salvia signifie guérir. Un dicton médiéval affirmait " Pour quelle raison un homme devrait-il mourir alors que la sauge pousse dans son jardin ? ".

 

Salvia officinalis : constituants principaux

  • Huile essentielle : thuyone.
  • Flavonoïdes.
  • Oestrogènes végétaux.
  • Tanins.
  • Acides phénoliques.
  • Diterpènes amers.

 

Propriétés de Salvia officinalis

L'infusion de sauge

  • Elle est remarquable pour traiter les sueurs nocturnes, les transpirations anormales, autant sur le plan des quantités que des odeurs.
  • Chez les patients atteints de maladies infectieuses, elle régulera la fièvre et aura une action tonique et stimulante. Elle est encore indiquée dans les fatigues persistantes, la paresse digestive, les troubles nerveux de type dépressifs.
  • Très précieuse dans le cadre de la péri ménopause, elle régularise les cycles, réduit les bouffées de chaleur et aide l'organisme à s'adapter aux bouleversements hormonaux.
  • Edulcorée avec du miel, elle soulage les asthmatiques, fluidifie les sécrétions bronchiques, améliorant ainsi les symptômes dans les cas de bronchite aiguë et chronique.
  • Antiseptique et astringente, elle sera d'une aide précieuse pour le traitement des diarrhées.

En gargarisme

Elle est efficace contre les maux de gorge et les aphtes. Usage externe : la sauge entre dans de nombreuses préparations traditionnelles pour son action antiseptique et fongicide. On peut également appliquer des feuilles fraîches sur des piqûres d'insecte par exemple.  

ATTENTION : la sauge est contre-indiquée en cas de cancer du sein hormono-dépendant. 

Nom latin: 
Salvia officinalis
Nom usuel: 
Sauge
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/07/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999