Safran - Crocus sativus en phytothérapie

Safran - Crocus sativus - Homeophyto

Le Safran  autrement appelé Or rouge est le gardien de nos émotions. 
La partie active de Crocus sativus est le stigmate rouge séché et la partie jaunâtre du style qui y est attaché.
Le genre crocus ne compte pas moins d’une centaine d’espèces qui fleurissent en général au printemps mais certaines avec l’arrivée de l’automne. Ce sont des plantes vivaces à bulbe

Botanique

  • Nom de la plante : Safran cultivé, safran, Or rouge
  • Nom botanique : Crocus sativus L.
  • Famille botanique : Iridaceae

Crocus sativus est une espèce exclusivement cultivée dont les fleurs blanches, violacées ou veinées de rouge apparaissant au début de l'automne. Le stigmate allongé et filamenteux, crénelé, est rouge foncé et est généralement connu pour être à l’origine du safran épice très prisée connue depuis l’Antiquité pour sa couleur, ses saveurs et ses propriétés médicinales.  

Composition de la partie active

La partie active de Crocus sativus est le stigmate rouge séché et la partie jaunâtre du style qui y est attaché.

Cueillis à la main, les stigmates du safran en font l’épice la plus chère du monde. À raison de 3 stigmates par fleur, il faut plus de 150 000 fleurs pour récolter 1 kilo de safran et approximativement 5 kg de safran frais pour en obtenir 1 kg de safran sec. Par ailleurs de mauvaise conservation, il doit être utilisé dans les 12 mois, ce qui augmente encore sa valeur.Stigmates de safran

Le safran est composé de

  • Pigments caroténoïdes : crocoside ou crocine (2 %), crocétine (alpha-crocétine, béta-crocétine et gamma-crocétine), gentiobiose, carotène, lycopène
  • Hétéroside amer : picrocrocine ou picrocrocoside (4 %)
  • Huile essentielle (< 1 %) à safranal et dérivés de l’isophorone

Propriétés

  • Antalgique et anti-inflammatoire (surtout dans l'inflammation chronique)
  • Antidépresseur La crocine inhiberait la recapture de la dopamine et de la noradrénaline ; le safranal celle de la sérotonine
  • Anxiolytique et sédatif
  • Effet protecteur des troubles de la mémoire induits par un stress chronique, atténue la perte de mémoire induite par la morphine
  • Augmente la capacité d’apprentissage 
  • Il serait neuroprotecteur, potentialité dans la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer débutante.
  • Indiqué dans les démences séniles et les désordres neuro-dégénératifs accompagnés d’une diminution de la mémoire
  • Anti-oxydant
  • Réduit le grignotage et augmente la satiété

Indications du Safran

Dépression légère à modérée (6 essais cliniques, 234 patients) :

L'efficacité du safran dans cette indication a été évalué par des essais cliniques qui ont montré

  • un effet similaire à imipramine (100mg) et la fluoxétine (20mg) avec moins d'effets indésirables (bouche sèche, sédation, tremblements, troubles sexuels
  • L’efficacité de 30mg d’extrait de stigmates  est similaire à 100 mg d’imipramine [38] ainsi qu’à 20 mg de fluoxétine [39]. L’efficacité est supérieure à celle du placebo sans plus d’effets
  • Des tests concluants ont aussi été réalisés avec des pétales de crocus sativus ce qui semble être une alternative interessante au stigmate notamment par rapport au cout 
  • Dysménorrhées et aménorrhées Syndrome prémenstruel.

Chimioprévention des cancers, cancer colo-rectal

Dysfonction érectile, troubles de la libido masculine et féminine

Prévention des démences séniles

Voir aussi le crocus en homéopathie 

Formes disponibles

  • Teinture-mère de stigmate (1° dilution délivrée en homéopathie : 1 DH) 50 gouttes de TM matin et soir diluées dans une infusion de mélisse
  • Poudre de stigmates : 200 mg de poudre
  • Extraits : 30 mg/jour (titré à 0,6 - 0,7 mg de safranal) à 60mg/jour d’extrait hydro-alcoolique de stigmates ou de pétales

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

La crocine ainsi que le safran semblent être sans danger aux doses usuelles. Le safran est toxique à forte dose

L'utilisation de safran est déconseillé chez la femme enceinte, risque de contractions utérines.

Un peu d’histoire

Le nom de safran dérive de l’arabe sahafaran, le nom de crocus dérive de Krokos = safran

Épice très appréciée dans la cuisine méditerranéenne, le Safran est reconnu depuis la haute Antiquité pour son effet bénéfique sur la santé en particulier pour son action euphorisante, l'empereur Néron en faisait parsemer sur les voies avant son passage et aphrodisiaque on répandait du safran sur les lits où s’allongeaient les invités des festins romains. Pour les Orientaux, le safran est le symbole de la sagesse. C’est pour cela que les vêtements des moines boudhistes ont cette couleur.

Le safran est souvent associé à l’amour et aux femmes, en Perse il était utilisé pour assurer un accouchement rapide, il était déjà reconnu pour réguler le cycle féminin ou stimuler la libido.

Nom latin: 
Crocus sativus
Nom usuel: 
Safran
Modifié le: 
17/02/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Séverine Dewally - 17/02/2017
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999