Rosmarinus officinalis - Romarin en phytothérapie

rosemary-romarin rosmarinus,fleurs romarin

Le romarin est un arbuste très commun qui pousse en abondance sous les climats méditerranéens. On le cultive dans le monde entier à partir de boutures, très faciles à réaliser ou de semis. On récolte les sommités fleuries. On utilise de préférence la plante séchée, et la variété sauvage qui est plus active. Genre Rosmarinus

  • Zone méditerranéenne
  • Étymologie : ros rosée marinus marin
  • Shakespeare : « there’s rosemary ; that’s for remembrance »

Le romarin a besoin de chaleur pour se développer, il supporte la sécheresse et un ensoleillement intense, il inhibe la germination des semences à proximité. Il se bouture facilement, cela témoigne d’une grande force de jeunesse végétative même dans les vieilles tiges.

Principaux constituants de la partie active

En phytothérapie, on utilise les somités fleuries entières séchées ou l'huile essentielle de somités fleuries

  • Les sommités fleuries renferment une huile essentielle riche en camphre, en cinéole, en alpha-pinène, en bornéol et en camphène.
  • Le romarin est également riche en tanins, en flavonoïdes (apigénine, diosmine), en dérivés terpéniques (diterpènes tricycliques, triterpènes et en acides-phénols (polyphénols), dont l'acide rosmarinique et la rosmaricine

Le Romarin est polymorphe, il existe donc 3 chemotypes en fonction des localisations géographiques et des moments de la récolte avec une incidence forte sur la composition de l'huile essentielle et donc sur ses indications. 

  • Chémotype à camphre (France et Espagne) : maladies rhumatismales, douleurs articulaires, contractures musculaires par voie locale
  • Chémotype à verbénone et acétate de bornyle (Corse) : cellulite, surcharges métaboliques, particulièrement efficace pour les problèmes digestifs et hépatiques mais est neurotoxique et abortif à fortes doses.
  • Chémotype à 1-8 cinéole (Maroc Tunisie) : affections ORL et broncho-pulmonaires, sinusites, bronchites, asthme

Quel que soit le Chemotype, l'huile essentielle aura un effet sur l'asthénie et le surmenage et aussi un effet bénéfique sur les cheveux (ternes, fatigués, chute...)

Propriétés du Romarin

Le Romarin est réputé pour ses propriétés 

  • Anti-spasmodique
  • Cholérétique et hépatoprotectrice
  • Antimicrobienne : l'huile essentielle est bactéricide. 
  • Anti-inflammatoire
  • Anti-oxydante

Usages

  • Action sur le système digestif

Le Romarin est particulièrement indiqué dans les troubles digestifs et notamment les ballonnements, douleurs et spasmes abdominaux. Cholérétique, il stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire. Il agit sur les fermentations abdominales et les douleurs associées (effet spasmolytiquesur les intestins et l'estomac)

  • Action sur le système nerveux

Selon nombre d’études, il est admis que le romarin favorise la mémoire, en particulier sa forme prospective, c’est-à-dire la capacité à se rappeler que l’on doit effectuer certaines tâches ou routines, proches dans le temps comme par exemple faire ses courses dans l’après-midi, ou plus éloignés dans le temps, comme tailler ses rosiers à telle période. Des chercheurs de l’université Northumbria ont réuni une centaine de volontaires et les ont invités à participer à une expérience sur la mémoire. Avant les tests, la moitié ont patienté dans une pièce parfumée à l’huile essentielle de romarin ; alors que les autres attendaient dans une salle à l’atmosphère « neutre ». Le « groupe romarin » a globalement obtenu de meilleurs scores. Des analyses de sang ont mis en évidence chez eux un taux élevé d’eucalyptol (1,8 cinéol), un composé que l’on retrouve dans l’essence de romarin. Le romarin est un stimulant général et un tonique. Il stimule la circulation cérébrale et améliore concentration et mémoire. Il sera donc utile aux sujets déprimés, fatigués et affaiblis. Il peut aussi soulager les maux de tête.  

  • Action sur le système respiratoire

Le romarin a un effet sur les muscles lisses respiratoires, il calme la toux et peut être interessant pour le confort respiratoire de l'asthmatique. Son huile essentielle antiseptique permet son utilisation dans certaine pathologies respiratoires.

  • Action sur le système circulatoire

C’est un cardiotonique reconnu. En friction en local, le romarin peut être actif contre les crampes musculaires  

  • Fortifiant

Il stimule les glandes corticosurrénales. Elles produisent une hormone de défense en réponse à un stress, un choc, à une agression par des agents infectieux. Plus globalement, on lui attribue des effets antiseptiques, antalgiques, antirhumatismaux, sudorifiques, diurétiques. Enfin, il peut aussi être utilisé dans les affections hépatiques et biliaires.  

Mode d'emploi et présentation

Voie externe 

  • Stimulation des capacités cognitives (mémorisation, concentration),
  • diminution du stress et de la fatique,
  • soulagement les articulations douloureuses,
  • stimulation de la pousse des cheveux

Voie interne

  • troubles hépato gastriques
  • traiter l'inflammatoin des voies respiratoires et de la sphère ORL
  • améliorer la mémoire et la concentration
  • fortifier les convalescent

Inhalation : 

stimulation des capacités cognitives (mémorisation, concentration)

Formes disponibles

Le romarin peut être utilisé en

  • Teinture mère : Troubles digestifs et hépato-biliaires, asthénies, convalescences, maladies infectieuses et leurs suites, petites insuffisances cardiaques selon la prescription médicale
  • Macerat glycériné : 
  • Tisane voie orale :  Infuser, pendant 10 minutes, de 1 à 2 g de romarin séché dans 150 ml d’eau bouillante; prendre de 2 à 3 tasses par jour.
    • Peut être utilisé en friction sur le cuir chevelu pour stimuler la pousse des cheveux
    • Peut être utilisé en compresses chaude (rhumatismes, circulation) appliquées sur les parties à traiter
    • Peut être utilisé en bain fortifiant pour combattre les rhumatismes et la fatigue ainsi que pour stimuler la circulation. Ajouter 1 litre de la décoction de base à l’eau du bain. Attention ce bain est stimulant, il peut donc nuire au sommeil
  • Huile essentielle
    • dans un brûle-parfum pour améliorer la concentration.
    • en friction du cuir chevelu 6 % à 10 % d’huile essentielle diluée dans l’huile végétale.
    • En otion à frictionner : verser quelques gouttes (2 %) d’huile essentielle dans de l’alcool à 45 % (rhumatismes, antiseptique topique) ou dans de l’huile végétale (douleurs musculaires, troubles de la circulation).
    • Bain fortifiant ou 10 gouttes d’huile essentielle mélangées à un peu de savon liquide. À faire de préférence le matin, car ce bain est stimulant.
    • Alopécie : mélange d'huiles essentielles de Romarin (114mg), de Thym (88mg), de Lavande (108mg), de Bois de Cèdre (94mg) dans de l'huile de pépins de raisins (20ml) et de l'huile de jojoba (3ml). A appliquer sur le cuir chevelu. Maintenir sous une serviette chaude pendant 2 minutes pour optimiser l'effet

Précautions d'emploi

  • L’huile essentielle à camphre est neurotoxique et son usage interne doit être évité, épileptisante, elle peut aussi engendrer néphrites et gastro-entérites
  • L’ESCOP recommande de réserver l’huile essentielle aux usages externes, son usage interne ne doit être pratiqué que sous les conseils avisés d'un professionnel de Santé.
  • Éviter le romarin pendant la grossesse
  • Pas de précautions spécifiques pour la poudre de plantes
Nom latin: 
Rosmarinus officinalis
Nom usuel: 
Romarin
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 3/03/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999