RICINUS COMMUNIS



RICINUS COMMUNIS en homéopathie : indications et posologie
RICIUS COMMUNIS est préparé à partir de la graine du Ricin, grande plante herbacée originaire d’Afrique tropicale qui s’est répandue un peu partout dans le monde, sous des climats subtropicaux, mais également sous les climats tempérés.

Descriptif

Le nom Ricinus signifie « tique » en latin : la graine peut ressembler à certaines tiques. Le ricin est une plante herbacée ou arborescente, annuelle ou vivace suivant les régions. Son feuillage vert à pourpre, ses fruits rouge et son développement rapide font qu’elle est utilisée pour l’élaboration de massifs dans les jardins. Le ricin (ricinus communis) est cultivé dans de nombreux pays pour son huile obtenue par pression à froid des graines. On l’employait jadis pour l’éclairage, on l’utilise depuis peu comme source de biocarburant.

En pharmacie

Cette huile est utilisée pour ses effets laxatifs. Il convient d’être très prudent dans cet usage ; la dose utile étant d’une dizaine de gouttes.

En cosmétique

L‘huile de ricin est utilisée pour renforcer les cils et accélérer la pousse des cheveux. Les graines de ricin contiennent également des allergènes puissants pouvant provoquer eczémas, urticaires et dermites de contact, rhinites et conjonctivites, asthme, voire choc anaphylactique. La souche homéopathique est fabriquée à partir de la graine.

Ricinus communis médicament homéopathique. En basse dilution, stimule la lactation, en haute dilution, aide au sevrage.

Type sensible RICINUS COMMUNIS

C’est un médicament homéopathique d’action limitée

Usages et indications de Ricinus communis en homéopathie

RICINUS COMMUNIS : Diarrhée – galactorrhée – aménorrhée

  • Diarrhée abondante et indolore provoquant de la déshydratation
  • Syndrome cholériforme
  • Galactorrhée, hypergalactie : sécrétion lactée hors allaitement, ou accrue pendant l’allaitement.

Posologie de RICINUS COMMUNIS

  • RICINUS COMMUNIS​ pour stimuler la lactation : en basse dilution, D3 ou 4 CH, 3 à 5 granules toutes les heures, espacer dès amélioration. En complément des mesures hygiéno-diététiques : boissons abondantes, vigilance par rapport aux oestrogènes qui ont tendance à inhiber la lactation : contraception orage, phyto-oestrogènes comme la sauge ou le soja…
  • RICINUS COMMUNIS pour contribuer à stopper la lactation, pour le sevrage, en haute dilution 3 à 5 granules toutes les heures, espacer dès amélioration. Médicaments homéopathiques complémentaires : Pulsatilla, Lac caninum, Phytolacca…

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie