Rhodiole ou orpin rose en phytothérapie

Accès libre

Rhodiola rosea phytothérapie Homeophyto

À quoi sert la Rhodiola et comment l'utiliser en phytothérapie

La Rhodiole ou Rhodolia rosea est une plante adaptogène, idéale pour lutter contre le stress et ses conséquences. Elle joue un rôle complexe de régulateur du système nerveux central et ce sans effets indésirables et ni accoutumance.

 

Elle a entre autres une activité immunostimulante équivalente à celle du ginseng : stimule la prolifération des lymphocytes T, augmente la phagocytose, la réponse lymphocytaire et l’immunité cellulaire

Botanique

  • Nom commun : Rhodiole, Ginseng de la toundra, Orpin rose
  • Nom botanique : Rhodiola rosea, Sedum rosea
  • Famille : crassulacées

La rhodiole est une plante de haute montagne qui pousse dans des climats extrêmes comme ceux de l’arctique, de l’asie ; on la trouve aussi en Russie, en Scandinavie, au Quebec, en Suisse… d’où son nom de ginseng de la toundra

Son nom rhodiole proviendrait du mot grec rhodios et ferait référence à l’odeur de rose dégagée par la racine. 

De par ses propriétés, la rhodiole a été classée dans la catégories des adaptogènes au sens défini par le Dr Breckham en 1968 au même titre que le Ginseng, l’Eleuthérocoque, le Bacopa, le Griffonia… : 

  • Elle augmente la résistance de l’organisme face à un large spectre d’agressions physiques, psychiques, biologiques
  • Elle a une activité normalisatrice en diminuant voire prévenant les déséquilibres issus du stress ou secondaire à une pathologie
  • Elle ne crée pas de perturbations du fonctionnement normal de l’organisme

Composition du rhizome, partie active de Rhodiola

les principaux actifs de la racine de Rhodiola rosea sont

  • La rosavine, la rosarine, le salidroside ... (dérivés glycosylés du phenyl propane) ils stimulent la production de norépinéphrine, sérotonine, dopamine, acétylcholine

la plante renferme par ailleurs de très nombreux composants dont : 

  • Des flavonoides, des tanins (16 à 18%)
  • Une huile essentielle : géraniol, myrténol qui sont 2 des constituants de l'huile de rose (d'ouson appelation Orpin rose bien que ses fleurs soit jaunes)
  • 12 acides aminés, 
  • 20 minéraux
  • de nombreuses vitamines

elle est particulièrement riche en anti oxydants

Propriétés thérapeutique en phytothérapie

Adaptogène 

  • Amélioration des capacités physiques, des performances physiques. Son effet sur la force musculaire et la locomotricité serait proche de celle du ginseng
  • Amélioration des capacités mentales, de la mémoire, de l’attention, de l’apprentissage
  • Activité immunostimulante équivalente à celle du ginseng : stimule la prolifération des lymphocytes T, augmente la phagocytose, la réponse lymphocytaire et l’immunité cellulaire

Autres propriétés

  • Antidépresseur via son action sur la sérotonine, la dopamine : augmente le taux de sérotonine et de dopamine
  • anxiolytique
  • Antidiabétique : effet hypoglycémiant et antihyperglycémiant, la Rhodiole pourrait être intéressante dans les états prédiabétiques

Indications de Rhodiola en phytothérapie

Les indications officielles de Rhodiola en phytothérapie sont 

  • à titre d’adaptogène pour aider temporairement au soulagement des symptômes de stress (fatigue intellectuelle, sensation de faiblesse…)
  • pour aider au maintien des fonctions cognitives (concentration, attention, vigueur intellectuelle)
  • comme source d’anti-oxydant

En tant qu’adoptogène, Rhodiola permet 

  • d’augmenter les résistances au stress que ce stress soit psychique (Asthénie, fatigue, résistance au stress, baisse de la mémoire…) ou physique (Amélioration des performances sportives...)
  • un sommeil réparateur
  • de diminuer la fatigue physique et psychique et permettent d'améliorer un état d'épuisement (burn out)
  • de participer au sevrage des addictions (alcool, tabac, sucre…) en augmente la résistance de l’organisme au syndrome de manque, de stress, de peurs incontrôlées, de depression et paranoia…

associations de plantes intéressantes

  • Rhodiole Melisse : optimisation de l’effet sur l’anxiété
  • Rhodiole- Aubépine : optimisation de l’effet sur l’anxiété
  • Rhodiole – Ginkgo : stimulation de la mémoire

Comment utiliser la Rhodiole

La Rhodiole est disponible en phytothérapie sous forme : 

  • Extrait sec hydro-alcoolique
  • Extrait de plante standardisée (EPS)
  • Poudre totale

La dose à administrer est variable en fonction de la forme et de l’indication. D’un point de vue général, il est recommandé de 

  • se conformer aux recommandations du fabricant
  • faire des cures discontinue 
  • fractionner la dose journalière en 2 ou 3 prises
  • éviter la prise le soir afin de ne pas perturber le sommeil

☛ ​ Faire une cure de Rhodiola rosea

ce qu’il faut savoir avant de commencer une cure de rhodiole

Vous ne devriez pas utiliser de Rhodiola sans l’avis d’un professionnel de santé

  • Si vos symptômes persistent ou s'aggravent
  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez
  • Si vous suivez un traitement chronique et notamment
    • un traitement antidépresseur 
    • une hormonothérapie de remplacement ou des contraceptifs oraux
    • un traitement antidiabétique, potentialisation de l’effet hypoglycémiant
    • un traitement pour la tension artérielle
    • un traitement pour fluidifier le sang (aspirine, anticoagulants oraux, anti inflammatoires non-stéroidiens…) augmentation du risque de saignement

Un peu d'histoire ? 

la plante est déjà citée par Dioscoride dans "De materia Medica"

Dès le début des années 60, plusieurs équipes russes ont publiés des études sur les propriétés de la rhodiola, plus connue sous le nom de racine d’Or pour:

  • augmenter l’endurance physique : fortifiant musculaire des athlètes et cosmonautes russes
  • normaliser les battements du cœur immédiatement après un effort intense
  • corriger l’hypoxie
  • favoriser l’adaptation et la résistance au stress
  • stimuler l’humeur
  • renforcer l’activité du système immunitaire

Toutes ces recherches ont confirmé les usages qu’en faisaient les vikings qui l’utilisait pour leur donner force et courage ou ceux des russes qui pendant la guerre froide l’utilisait pour prévenir la fatigue et le "manque d'envie au travail" (Ssaratikov, 1968), augmenter l'endurance physique (Russie, Scandinavie, Islande) ou ceux des Yakoutes (Sibérie orientale) qui l’utilisaient en infusion pour ses vertus stimulantes.

Crédit photo:

  • talaakso via VisualHunt / CC BY-SA
  • Erik-Jan Vens (certainement pas actif) via VisualHunt.com / CC BY-NC-ND
Nom latin: 
Rhodiola rosea
Nom usuel: 
Rodiole, Orpin rose
Modifié le: 
07/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Séverine Dewally - Dr en Pharmacie - 13/07/2016
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999