Les puces du chien

puce

"qui veut noyer son chien dit qu'il a des puces"

Ce problème est vieux comme le pont neuf… chien et puces sont comme la misère sur le pauvre monde, les insecticides sont en vente libre dans les super marchés, une législation laxiste privilégie la consommation.
Des colliers miracle, des gouttes fabuleuses, des stocks de la guerre de 14 de gaz de combat, organophosphorés inhibiteurs des cholinestérases que l’on retrouve dans les graisses humaines… ont pris la place du DDT de la guerre de 40 et du lindane des années 60…

La puce résiste à tout, au jeûne à l’eau et bien sûr aux insecticides, sa larve omnivore mange n’importe quoi, elle vit dans les rainures du parquet ou derrière le frigo, les formes larvaires constituent 95% de la population.

 

Réservoir à puces : LE CHAT

Lorsque le professeur Moraillon déclara à la télé dans les années 80 qu’il fallait laver les chats ce fut le même tollé que lorsque votre serviteur osa dire que le lait de vache était toxique pour ce même animal.
La puce du chien, CTENOCEPHALIDES CANI, est à l’heure actuelle remplacée avantageusement par la puce du chat CTENOCEPHALIDES CATI qui a gagné tout le territoire, elle aime la chair humaine, est porteuse de nombreuses maladies, sa salive et ses crottes provoquent des allergies redoutables, elle véhicule un tænia (DIPYLIDIDIUM CANINUM) qu‘on retrouve chez l’enfant.

 

Que peut fait le vétérinaire bio ?

  • D’abord ne pas faire d’angélisme, les puces sont des ennemis à exterminer sans pitié…
  • Il faut laver les chiens et les chats au moins une fois par mois avec des shampoings bébé ou bio contenant des pyréthrines naturelles… attention un shampoing pour chien peut être toxique pour le chat… et pour bébé.
  • Les produits « Kapo » à base de pyréthrines naturelles sont les moins toxiques pour traiter la maison, les lits les tapis. (en vente chez le droguiste)
  • « CITROSIL » à base d’huile essentielles ; alternative, ACAROMA, à demander au pharmacien .
  • L’essence de Lavande du commerce, la citronnelle n’ont qu’un succès d’estime.
  • La meilleure solution est dans la médecine des années 20 lorsqu’on ignorait tout des insecticides…. attention ça sent mauvais et c’est difficile à employer :
    Bain de Barèges à base de sulfure de sodium (Codex 1908) : faire préparer par le pharmacien qui sera ravi de passer deux heures à mélanger des poudres à 1€.
  • Crésyl, solution à 2%(Neumann …1914)…100% de résultats positifs, mais l’odeur qui tue les puces fera fuir vos amis distingués

 

En Homéopathie le traitement vise à soigner la D.A.P.P. dermatite allergique aux piqûres de puce :

  • PULEX IRRITANS,
  • CTENOCEPHALIDES CANIS AA 9H en une fois,

puis traitement désensibilisant classique (MEZEREUM, GRAPHITES, SULFUR en dilution croissante).

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 4/07/2004

À propos de l'auteur

Docteur Marcel, Vétérinaire homéopathe et journaliste. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999