PULSATILLA

pulsatilla

PULSATILLA est principalement prescrit chez la femme pour l'émotivité, la digestion, la sphère gynécologique.

PULSATILLA médicament homéopathique est préparé à partir de l'anémone pulsatile, jolie plante vivace à fleurs violettes en cloche. C'est une "alpine" qui pousse dans toute l'Europe plus volontiers en altitude. Le médicament est préparé à partir de la plante entière fleurie.

Indications de PULSATILLA

Type Sensible Pulsatilla

Le sujet Pulsatilla est un sujet au caractère sensible, aux symptômes variables et changeants. 

On le décrit le plus souvent comme un sujet féminin, ou un enfant timide doux et sensible, émotif, rougissant et pleurant facilement. Il est vite consolé et aime la compagnie de ses proches dont il se sépare difficilement. Il est très attiré par les sucreries et les douceurs, et digère mal les graisses.

PULSATILLA dans les Troubles digestifs

  • Dyspepsie, flatulence, embarras gastriques déclenchés par l'abus de matière grasses, pâtisseries, glaces.
  • Il peut s'agir de troubles gastriques, d'alternance de diarrhées et de constipation, de digestion pénible.
  • Ces maux sont déclenchés ou aggravés par l'ingestion d'aliments gras. La langue est jaunâtre, la bouche sèche, le sujet n'a pas soif et a mauvaise haleine.

PULSATILLA dans les Troubles circulatoires

  • Les jambes sont lourdes, avec des veines apparentes, parfois des varices, avec une aggravation à la chaleur et l'été. Les extrémités sont froides et marbrées.
  • Tendance aux engelures.
  • Syndrome de Raynaud, (Complémentaire, SECALE CORNUTUM).

PULSATILLA en ORL

  • Rhinopharyngites : avec sécrétions nasales jaunes et non irritantes, obstruction du nez la nuit, perte du goût et de l'odorat, toux sèche et douloureuse la nuit, obligeant le malade à s'asseoir dans son lit, toux grasse et indolore le jour. Ce tableau est fréquemment rencontré dans les rhinopharyngites de l'enfant.
  • Otites purulentes aiguës. Attention, prescrire en dilution haute, 15 à 30 CH.

PULSATILLA en Pneumologie

  • Bronchites avec toux sèche nocturne et grasse le matin. Le patient évacue ses glaires de la nuit. Les mucosités sont épaisses et jaunâtres.

PULSATILLA en Gynécologie

  • Puberté tardive chez la jeune fille.
  • Syndrome prémenstruel.
  • Cycle longs, espacement des règles.
  • Leucorrhées, pertes abondantes, non irritantes.
  • En basse dilution, favorise la montée laiteuse, en haute dilution, accompagne le sevrage du nourrisson.

Nutrition

  • Fort attrait pour les sucreries et douceurs qui sont souvent recherchées à titre de consolation. Obésité par abus de sucreries et de pâtisseries ; Pulsatilla peut aider au régime amincissant. Désir de sucre avant les règles.
  • Urticaire par abus de matières grasses.

Céphalées

  • elles sont congestives, souvent d'origine digestive, par abus d'aliments gras.

PULSATILLA dans les Maladies infectieuses

  • Oreillons, avec fièvre et inflammation glandulaire.
  • Eruptions cutanées ressemblant à celles de la rougeole.
  • Rougeole.
  • Fièvre sans soif.
  • Otites purulentes aiguës. Attention, prescrire en dilution haute, 15 à 30 H.

PULSATILLA en Dermatologie

  • Eruptions cutanées ressemblant à celles de la rougeole. Urticaire récidivant, quelle que soit l'origine. Urticaire par abus de matières grasses.
  • Acné pubertaire.
  • Orgelets.

Divers

  • Rhumatismes, avec douleurs erratiques et changeantes.
  • Conjonctivites, blépharites, orgelets avec sécrétions jaunâtres non irritantes.

Modalités

Aggravation

  • Par la chaleur, le confinement,
  • Par les aliments gras,
  • Après avoir eu les pieds mouillés.

Amélioration

  • Par l'air frais,
  • par la consolation,
  • par le mouvement lent.

Posologie de Pulsatilla

  • Pour la pathologie ORL, digestive, circulatoire : en 5 à 9 CH, plusieurs prises quotidiennes. Attention, les dilutions basses sont déconseillées dans les otites et rhinopharyngites.
  • Pour l'aide au régime : en 9 CH tous les matins.
  • Pour les troubles gynécologiques : 9 à 15 CH.
  • Pour les troubles ORL à répétition : confier le cas au spécialiste.

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie 

Modifié le: 
06/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 28/12/2014

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999