Prévention des pathologies hivernales avec l'homéopathie



Homéopathie : la prévention hivernale
Prévenir les pathologies hivernales est une demande extrêmement fréquente : « mon enfant est sans arrêt malade ; il est sous antibiotiques au moins une semaine par mois ! »
Une amie pédiatre s’est récemment convertie à l’homéopathie : « depuis que j’applique cette méthode, j’ai réduit considérablement mon chiffre d’affaires, je vois moins souvent mes petits patients, mais quelle satisfaction personnelle, ils se portent tellement mieux ! »

En homéopathie, la prévention repose sur le principe de l’observation de la morphologie du petit patient, la manière dont il réagit aux conditions climatiques, ses points faibles

Cette étude, et la prescription qui s’en suit sont du ressort du médecin homéopathe.

Prévention des pathologies hivernales, ce que l’homéopathie peut apporter

  • Pour l’enfant trapu, un peu rond, atteint de rhinopharyngites par temps froid : CALCAREA CARBONICA, une prise par semaine en 15CH.
  • Pour l’enfant longiligne, fatigué et souvent malade en fin de trimestre : CALCAREA PHOSPHORICA, une prise par semaine en 15CH.
  • Pour l’enfant souvent malade, frileux et un peu fluet : SILICEA 15CH, une prise par semaine.
  • Pour l’enfant atteint par temps humide, infiltré et anxieux : THUYA 9CH, une prise par semaine
  • Pour l’enfant qui a déclenché ses rhinopharyngites suite à un vaccin : SILICEA 15CH, une dose par semaine. Plus particulièrement si les rhinopharyngites font suite au BCG : VAB 15CH, une prise par semaine en sus.
  • Tous les enfants fragiles pourront bénéficier d’ECHINACEA D1 ou D3, trois granules tous les jours. Demander conseil à votre médecin.

ici une prise = 1 dose ou 15 granules en une fois

À ces prescription peut s’ajouter un médicament plus spécifique au petit patient, son traitement homéopathique individualisé.

Cette année, vous souhaiteriez que votre petite famille résiste aux rhumes, rhinopharyngites…L’homéopathie une solution de choix en préventif, en curatif.