Pour le maintien de l'enseignement universitaire de l'homéopathie

université

Pétition pour le maintien de l'enseignement universitaire de l'homéopathie

Dans le cadre du débat houleux qui entoure l'homéopathie, l'Université de Lille suspend son enseignement !
La société française d'homéopathie réagit et sollicite le soutien des patients.

C'est quoi un homéopathe ?

En France, les homéopathes sont des Docteurs en Médecine ; la médecine, cela ne s’improvise pas, l’Homéopathie non plus !
Dans le cadre des Diplômes Universitaires ou DU, elle enseignée dans un cadre strict et contrôlé. C'est une formation exigeante qui se pratique après l'obtention du Doctorat en médecine. Ces formations sont exclusivment ouvertes aux professionnels de santé, à savoir médecins, pharmaciens, dentistes, sage-femmes ...
L'homéopathie y est intégrée à la pratique médicale.

C'est ainsi que les homéopathes français sont avant tout des médecins. Ils effectuent des examens cliniques comme tout médecin, établissent un diagnostic comme tout médecin, et prescrivent selon le principe "Primum non nocere" comme tout médecin, à cette différence près : ils disposent, avec l'homéopathie, d'un arsenal thérapeutique extrêmement complet, complexe et efficace qu'ils peuvent utiliser, soit en première intention, soit en tant que traitement de support conjointement aux thérapeutiques conventionnelles. 

Mais pour cela, il faut que l'enseignement de l'homéopathie perdure et ce dans le cadre des universités, avec toute la rigueur que cela implique. 

Dr. Véronique Baumann

Pétition adressée à Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé 

Par Société Française d'Homéopathie

Pour le maintien de l'enseignement universitaire de l'homéopathie


Les médecins homéopathes s’opposent à la suppression de l’enseignement universitaire de l’homéopathie.

Ils adhèrent néanmoins aux propositions d'une refonte de l’enseignement, qui s'inscrive dans le cadre d'une démarche d’évaluation menée par la Haute Autorité de Santé (HAS).

Cette démarche scientifique, encadrée par des enseignants universitaires, permettra de faire perdurer la formation initiale et continue des étudiants, médecins, prescripteurs de santé et pharmaciens.

Nous, médecins homéopathes, invitons nos patients et leur famille à nous soutenir dans cette action. 
L’homéopathie doit rester une branche de la médecine réservée aux médecins et prescripteurs dûment certifiés par la Faculté.

Docteur Alain Sarembaud, Président de la Société Française d’Homéopathie.
Docteur Mourad Benabdallah, Administrateur de la Société Française d’Homéopathie, 

Modifié le: 
10/09/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/09/2018
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999