Phosphorus, l’extinction


 
La dépression selon le profil homéopathique PHOSPHORUS

En homéopathie, les médicaments sont en nombre variés et les affections que celles-ci traitent sont précises, mais le plus souvent multiples. Phosphorus est l’une de ces substances en homéopathie qui soignent un grand nombre de pathologies aussi bien psychiques (angoisses, dépression…) que physiques. Elle assure un grand nombre de rôles, mais la maîtrise de ses compétences donne toujours plus de garanties dans son usage. Quelle est l’origine de cette substance et quand faut-il l’utiliser ? Découvrez tout sur Phosphorus en homéopathie.

Qu’est-ce que le phosphorus ?

Le phosphorus est un produit qui est tiré du phosphore. En effet, ce composé minéral, naturellement de couleur blanche, est capable de s’enflammer lorsqu’il est en contact avec de l’oxygène. Grâce à son caractère curatif, le phosphorus est indiqué par de nombreux spécialistes pour soigner des problèmes de santé divers. Cependant, avant de pouvoir tirer profit de ses avantages, vous devez connaître dans quelle situation il faut en faire usage.

En général, ce type de médecine douce est recommandé par les homéopathes. En effet, le phosphorus est un traitement qui convient aussi bien au traitement des troubles physiques que psychiques. Il intervient ainsi dans les traitements de :

  • angoisse
  • anémie
  • gastrique
  • vertiges
  • trouble du sommeil, etc.

Le phosphorus est également utile pour soulager et traiter les femmes en état de gestation et même les nouveau-nés.

Origine et formes disponibles du phosphorus homéopathie

Phosphorus en homéopathie est une substance issue du phosphore (P) blanc. Il s’agit d’une masse blanche ou jaunâtre dont la particularité est de s’enflammer au contact de l’air.

Il existe plusieurs formes disponibles de cette substance (phosphorus homéopathie). En effet, le phosphorus en homéopathie peut être sous la forme de granules et de doses globules à bases de saccharose. Elle peut également être sous la forme de gouttes d’ampoules et de triturations qui sont des solutions hydroalcooliques. Durant la grossesse et l’allaitement, les formes hydroalcooliques sont alors déconseillées. La prise de phosphorus homéopathie doit être sous un contrôle permanent d’un médecin ou d’une personne avisée.

Indication précise pour phosphorus homéopathie

Il est dit dans plusieurs revues médicales que phosphorus homéopathie peut traiter un certain nombre de pathologies, mais il est bien de connaître avec précision les pathologies dont il s’agit. Parmi les pathologies traitables par cette substance, on peut citer :

  • les troubles du sommeil
  • les ménorragies
  • les saignements de gencives
  • le vertige
  • l’angoisse
  • l’épistaxis
  • l’anémie
  • la gastrite
  • la gastro-entérite
  • la laryngite
  • etc.

Généralement, ces différents problèmes énumérés plus haut sont déclenchés par des émotions fortes, un orage, des crépuscules, des exercices physiques et mentaux élevés et un long couchage sur le côté gauche.

La prise de cette substance en auto prescription est entièrement proscrite. Vous devez nécessairement faire recours aux compétences d’un médecin ou d’un spécialiste pour une prescription adéquate et un suivi rigoureux. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une prise en charge automatique et contrôlée en cas de mauvais résultats suite à la prise.

Contre-indication pour phosphorus homéopathie

Cette substance ne doit être prise que sous prescriptions médicales. En effet, toute prescription se fait après une observation un examen complet et une analyse. Vous pouvez ainsi ne pas être en mesure de prendre phosphorus en homéopathie comme traitement en raison de certaines substances ou de certaines intolérances.

Par exemple, les personnes ayant une intolérance génétique au galactose un déficit n lactase une intolérance au fructose un déficit en Sucrase-isomaltase ou des personnes souffrant d’une malabsorption du glucose et du galactose ne peuvent pas prendre phosphorus. L’absence de ces enzymes et l’incapacité de l’organisme à absorber ces substances ne permettront pas que phosphorus joue un rôle efficace dans l’organisme.

Phosphorus homéopathie est une substance aux multiples fonctions qui permet à beaucoup d’organismes de se sentir mieux. La maîtrise et le respect de la notice sont d’une efficacité à ne pas négliger. Il est toutefois important de faire recours à un médecin pour un meilleur suivi et un traitement adéquat.

 

Il flambe puis s’éteint tout aussi rapidement.

Type sensible pour le phosphorus homéopathie

Les enfants

  • Ils sont sensibles, sujets à des peurs multiples, du noir surtout.
  • Ils sont chatouilleux, sensibles aux caresses, et ont besoin de beaucoup d’affection.
  • Ils s’endorment difficilement et sont sujets aux cauchemars et au somnambulisme.
  • Troubles du caractère : avec agitation, anxiété au crépuscule, troubles du sommeil avec peur du noir. Ils sont aggravés par les émotions fortes, même joyeuses.

Les adolescents

  • Ils sont longilignes, actifs et fatigables, alternent des phases d’excitation, voire d’exaltation et des phases d’abattement.
  • Ils sont rêveurs, créatifs, et aiment communiquer.
  • Ils sont très sensibles aux éléments naturels comme la neige, l’orage, la lune.
Lire aussi  Rêves et homéopathie

Les Adultes

ils sont sujets aux mêmes troubles, sont cyclothymiques, et peuvent alterner selon des cycles courts des phases d’activité intense et des phases de dépression physique et intellectuelle.

Les différentes formes de phosphorus qui existent

Depuis qu’il a été découvert, le phosphorus est un traitement qui existe sous plusieurs formes.

Ampoules

Le phosphorus existe sous forme d’ampoules buvables. Disponibles en pharmacie et dans plusieurs officines, ces ampoules sont souvent prescrites en oligothérapie. Ils sont utilisés pour des cas de dystonie neurovégétatifs. Dans certaines situations, les médecins le prescrivent aussi dans le traitement de la spasmophilie.

La prise de ce médicament est conseillée le soir au coucher. Son administration est beaucoup plus recommandée par voie sublinguale. De toute façon, les ampoules phosphorus doivent être prises avec précision sur les conseils et l’ordre d’un spécialiste de santé.

Le phosphorus en Granules

Habituellement, le phosphorus sous forme de granules est disponible en pharmacie sans notice et sans ordonnance. Prescrit par un médecin, ce médicament est adapté aux affections en homéopathie, en traitement hémorragique ou en ORL ou en rhumatologie.

Il existe différents types de dosage pour les granules phosphorus. Pour administrer le traitement, il suffit de retourner le tube. Toutefois, il est recommandé d’éviter de toucher les granules avec la paume avant de prendre le médicament. De plus, vous devez faire attention pour ne pas confondre votre dosage avec le traitement d’un malade souffrant de la même affection que vous, puisque chaque traitement est spécifique et individuel.

Gouttes

Il s’agit de solutions buvables sous forme de gouttes à administrer oralement. Prescrit et indiqué selon l’ordre d’un médecin, ce médicament est à manipuler avec une grande précaution. En réalité, le bocal contient une forte dose d’alcool. Il est donc déconseillé aux enfants de moins de 12 ans ainsi qu’aux femmes enceintes et allaitantes.

Signes particuliers du phosphorus

  • Les douleurs sont brûlantes quelle que soit l’affection en cause.
  • Sensation de vide intérieur, vide gastrique, vide au niveau de l’abdomen, vide cérébral, avec sensation de faiblesse, de fuite de vitalité.
  • Hypersensibilité sensorielle, lumière, odeurs, contact physique.
  • Grande soif avec vomissements dès que l’eau est réchauffée dans l’estomac.
  • Troubles circulatoires, palpitations, .
  • Anxiété.

Quelles sont les indications et les précautions à prendre avant d’utiliser Phosphorus ?

Bien que le phosphorus reste un remède efficace contre plusieurs maladies et affections, son utilisation doit être recommandée par un médecin. Toutefois, parmi la multitude des spécialistes qu’il existe, il est judicieux de demander un deuxième avis ou de se référer à l’avis d’un homéopathe.

Suivre les directives et les recommandations du spécialiste permet de guérir de façon spécifique le mal ou la maladie sans danger. Il est aussi conseillé de bien se nourrir et de s’hydrater correctement pour optimiser les effets du phosphorus.

La dépression lié au phosphorus

Elle s’installe très brutalement. L’hypersensibilité de PHOSPHORUS, cet afflux de stimulations, cette exaltation se mue en une sensation douloureuse, un trop plein. Il ressent tout, ses propres douleurs et celles du monde, de la lune, de la terre, du printemps. Il sent ou croit sentir les CHOSES. Parfois, plus prosaïquement, PHOSPHORUS chute après un effort intellectuel intense, une création, ou un effort exceptionnel. Très sensible à son environnement, il ne résistera pas à un accident de la vie, chômage, décès d’un proche, il s’effondre. Perte brutale de tous les intérêts. Angoisse terrible et massive. Épuisement. Infinie tristesse, sensation d’être déjà mort. Dans les cas les plus graves, possibilité d’évolution vers la schizophrénie.

ARTICLES LIÉS : Les grands tableaux dépressifs en homéopathie

La dépression chez le sujet de type Phosphorus est d’autant plus brutale et spectaculaire qu’il a été brillant, intuitif dans la période précédant la chute