Passiflora incarnata - Passiflore, fleur de la passion en phytothérapie

passiflore
passiflora

La passiflore est une plante reconnue pour ses propriétés anxiolytiques et sédatives. Elle est apaise les états anxieux et restaure progressivement un sommeil réparateur

Botanique

Nom commun : Passiflore, Fleur de la passion (lui vient de son aspect et de sa couleur qui selon Jacomo Bosio (Moine Italien du XVII ème siècle) évoque la passion du christ : le pistil, les filaments du centre et la fleur ressembleraient à une couronne d’épine, aux clous … de la crucifixion

Nom botanique : Passiflora incarnata Famille : Passifloraceae L’espèce officinale de Passiflore est une liane originaire d’Amérique du Sud. 

Passiflora incarnata (fleur de la passion) ne doit pas être confondu avec Passiflora edulis qui produit le fruit de la passion. La passiflore est fréquente dans le Sud des Etats unis, le Mexique, les Bahamas. Elle est cultivée en Europe (France et autres pays méditerranéens), par semis au printemps et nécessite une exposition ensoleillée.

  • La tige de la liane est creuse striée longitudinalement
  • Les feuilles sont finement dentées et divisées en 3 lobes et présentent de très nombreuses vrilles prennent naissance à l'aisselle des feuilles
  • Les fleurs sont spectaculaires
  • Le fruit est vert brun, aplati et ovale, il renferme de nombreuses graines

Partie active de la Passiflore

En phytothérapie, on utilise les parties aériennes séchées fragmentées ou coupées, éventuellement avec les fleurs ou les fruits. La passiflore est conditionnée en gélules, en teinture ou utilisée en vrac (infusion)

Composition

La passiflore renferme très nombreux composés : des très classiques (sucres, acides aminés, phytostérols...) et des plus spécifiques qui pourraient être porteurs de l'activité :

  • alcaloïdes (peu abondants) dérivés de la beta-carboline
  • flavonoïdes : vitexine, orientine...
  • maltol : présent en très faible quantité

Propriétés thérapeutiques de la Passiflore

  • Anxiolytiques sans provoquer d’accoutumance, elle supprime progressivement anxiété, nervosité et angoisse accumulée tout au long de la journée et prépare à l'endormissement
  • Sédatives : prolongement du sommeil, rétablit un sommeil de qualité
  • Antispasmodique musculaire et nerveux

La passiflore est sans accoutumance, ni dépendance. Elle constitut un excellent moyen de sevrage et de substitut aux hypnotiques classiques. Le sevrage se pratique sous controle médical en diminuant progressivement les doses d'hypnotiques et en les remplaçant par le mélange Passiflore - Aubépine

Indications

  • Nervosité, agitation, irritabilité et d'un point de vue général permet de prendre en charge tous les symptômes du stress (spasmes, palpitations...)
  • Insomnie : la passiflore induit un sommeil de qualité réparateur et naturel
  • Anxiété et insomnie notamment liées à HTA, au syndrôme premenstruels ou à des nevralgies
  • Antispasmodique du muscle lisse : peut retarder asthme bronchique, soulager un spasme gastrique ou un colon irritable
  • Grâce à ses propriétés tranquillisantes, elle aide complète admirablement les traitements classiques dans l'asthme, l'hypertension, les palpitations.
  • La passiflore facilite le sevrage tabagique en réduisant les troubles émotionnels. Elle est aussi utilisée sous contrôle médical pour le sevrage alcoolique ou médicamenteux (notamment anxiolytique et hypnotiques)
  • hémorroides (usage externe) : compresse imprégnée d'une infusion de passiflore.  Les feuille broyées avaient la réputation de soulager les hemorroïdes, les brulures et éruptions cutanées

Comment utiliser la passiflore?

Pour la composante sédative on peut l'utiliser en infusion (3 à 4 tasses/jour), sous forme d'extraits secs (gélules) ou de teinture mère de 50 à 100 gouttes selon la recommandation du professionnel de santé

Associations intéressantes

  • Passiflore-Aubépine en cas de stress occasionnel, d'hyperémotvité et de palpitations cardiaques et dans le sevrage aux hypnotiques classique
  • Passiflore-Millepertuis : dépression saisonnière
  • Passiflore-Melisse : troubles digestifs d'origine nerveuse (colites spasmodiques, douleurs abdominales...)

Passiflore

 

Un peu d'histoire

Utilisée par les Aztèques pour soulager de nombreux maux :  en cataplasmes pour soigner blessures et ecchymoses mais déjà pour ses propriétés sédatives. La passiflore doit son nom de fleur de la passion au  Moine Italien Jacomo Bosio (XVII ème siècle). La fleur est  supposée représentée la passion du christ pour ne citer qu'un exemple les filaments du centre en représenterait la couronne d'épine.

Nom latin: 
Passiflora incarnata
Nom usuel: 
Passiflore , fleur de la passion
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 9/01/2010

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999