Organothérapie



Les grands principes de l’organothérapie en homéopathie
L’organothérapie consiste en l’administration au patient d’extraits d’organes tissulaires ou glandulaire d’animaux sains. Ces substances sont diluées et dynamisées, comme les autres remèdes homéopathiques. On considère qu’un organe utilisé en dilution interagit sur l’organe homologue pour en réguler le fonctionnement.

On donnera par exemple Myocarde 4 CH pour stimuler le muscle cardiaque.
On peut assimiler à cette méthode l’opothérapie qui consiste en l’administration de dilutions d’hormones pour réguler les fonctions d’une glande déficiente. Par exemple, Folliculinum pourra être utilisé dans les perturbations hormonales au cours du cycle menstruel chez la femme.

Méthodes de prescription

La hauteur de dilution détermine le sens de l’action thérapeutique recherchée. Les dilutions utilisées vont généralement de la 4 CH à la 15 CH. On utilise aussi fréquemment les dilutions en décimales. La logique de prescription est sensiblement la même.

  • La dilution 4 CH stimule l’organe.
  • Les dilutions 7 à 9 CH régulent l’organe.
  • Les dilutions supérieures freinent l’organe.

Ces règles peuvent varier selon les sensibilités de chacun. L’organothérapie est considérée comme étant une technique de drainage, spécifique d’un organe ou d’un groupe d’organes. On ne la prescrit jamais seule, mais elle complète admirablement les traitements de terrain et les traitements symptomatiques. On l’utilise dans la plupart des cas à raison d’une prise un jour sur deux. Il s’agit d’une technique simple en apparence, mais elle nécessite une réelle compréhension de la physiologie des organes, une compréhension du mode de réaction individuel du patient, et surtout la recherche du remède de terrain seul garant d’une amélioration pleine et durable des symptômes.

En organothérapie (administration d’extrait d’organe animal préparé homéopathiquement) découvrez Hepatine, Veine, Cartilago et leurs effets thérapeutiques

Quelques exemples

Appareil digestif

  • Drainage du foie : HEPATINE 4 CH.
  • Drainage de l’estomac : MUQUEUSE STOMACALE 4 CH et DUODENUM 4 CH.
  • Constipation atonique : MUQUEUSE DU COLON 4 CH.

Appareil pulmonaire

  • Dans les bronchites chroniques, l’asthme, la dilatation des bronches : PULMINE 7 CH.

Cardio-vasculaire

  • Insuffisance veineuse : VEINE 4 CH.
  • Varices : VEINE D8.
  • Insuffisance cardiaque : MYOCARDE 4 à 7 CH, et AORTE 4 à 7 CH.

Gynécologie

  • Syndrome prémenstruel : FOLLICULINUM 9 À 15 H.
  • Stérilité : mélange de HYPOPHYSE, THYROÎDE, SURRÉNÉLE, OVAIRE en 4 CH .

Rhumatologie

  • Arthrose : CARTILAGO 7 CH.