Obésité de type gynoïde avec cellulite, quel médicament homéopathique choisir ?



Traitement homéopathique du surpoids de type gynoïde
Elle prédomine au niveau du bassin, des hanches, avec une tendance à la cellulite précoce.

Ce que l’homéopathie peut apporter

Voici une sélection de médicaments homéopathiques utiles dans cette pathologie ; ils sont généralement prescrits en moyenne à haute dilution, la plupart du temps en prises hebdomadaires. Cliquer sur les liens correspondant aux fiches pour retrouver les autres signes caractéristiques. Nous insistons sur le fait que la seule prescription de ces médicaments ne permet en aucune façon, à elle seule, de normaliser le poids. Elle peut aider à traiter les troubles des comportements nutritionnels, circulatoires, métaboliques, et autres, mais elle doit être, dans tous les cas accompagnée de conseils diététiques et d’un accompagnement psychologique.

  • CALCAREA CARBONICA : Le surpoids prédomine à la racine des membres, au niveau du ventre et des seins chez la femme. Boulimie pour se rassurer ! le sujet mange de trop, attiré par les choses lourdes indigestes et sans grande saveur, du lait, des laitages, des bouillies, des purées, des œufs, du pain… il ne perdra du poids que si on lui supprime ces laitages. Tendance, par ailleurs aux pathologies ORL à répétition, aux troubles digestifs, surtout de a diarrhée, à l’eczéma. Attention au risque de diabète.
  • GRAPHITES : on retrouve souvent en arrière plan une insuffisance hormonale, surtout thyroïdienne. Le métabolisme est ralenti, avec frilosité, tendance à la constipation, peau sèche pouvant évoluer vers un eczéma, apathie, voire syndrome dépressif. La cellulite est présente, elle est dure et parfois sensible à la pression.
  • PULSATILLA : chez un sujet au caractère sensible, aux symptômes variables et changeants. Il ou surtout elle est attiré par les douceurs, les sucreries, mange par compensation, avec un sentiment de carence affective. Il ne supporte pas les graisses, surtout animales comme le beurre. Ce médicament est très fréquemment indiqué à l’adolescence. Sur ce terrain, ce sont surtout les glucides qui sont responsables du surpoids.
  • THUYA OCCIDENTALIS : sur une obésité prédominant au niveau des hanches, des fesses, des membres inférieurs avec empâtement des genoux. Ce tableau réalise la classique culotte de cheval.
  • Plus accessoirement

  • BADIAGA : Cellulite douloureuse ; complète très bien un traitement par THUYA OCCIDENTALIS
  • KALIUM CARBONICUM : avec une tendance marqué aux oedèmes (de l’angle interne des paupières, des chevilles), à la fatigue, aux troubles digestifs avec ballonnements.
  • NATRUM SULFURICUM : chez un sujet est mou, empâté, porteur de cellulite au niveau de la taille et des cuisses. 
Il est facilement déprimé, particulièrement par temps humide. Rétention d’eau.

Cette obésité prédomine au niveau bassin, hanches..Calcarea carb, graphites, pulsatilla… sont des médicaments homéopathiques utiles dans cette pathologie