NUX VOMICA un médicament homéopathique de saison

Strychnos nux-vomica - Köhler–s Medizinal-Pflanzen

NUX VOMICA, pourquoi faut-il toujours l'avoir à la maison, dans son sac à main, toujours à portée de main.

Rentrée, stress, challenge, c'est l'occasion de reparler en détail de cet énorme médicament homéopathique qu'est NUX VOMICA

Je vous l'ai déjà dit, la plupart des médicaments homéopathiques sont préparés à partir de substances toxiques ; dans le cas de NUX VOMICA, on utilise la noix vomique, graine du vomiquier qui contient deux alcaloïdes toxiques, principalement la strychnine et la brucine. Et cela illustre parfaitement l'un des principes de bases de l'homéopathie.

  • Prise en quantité comprise entre 0,75 et 3 grammes, la noix vomique provoque de violentes convulsions, la paralysie du système nerveux central et de la musculature, l’asphyxie et la mort !
  • En très faibles quantités, en revanche, la noix vomique stimule le tonus musculaire et la respiration et la circulation, à tel point qu'elle fut utilisée comme dopant dans le monde du sport.
  • Sous forme homéopathique, elle apporte un effet apaisant et désintoxiquant sur les organes digestifs et le système nerveux.

Le type sensible NUX VOMICA

Je vous ai déjà parlé des types sensibles, ce sont comme des caricatures. Certes, la notion de type sensible n'a pas réellement sa place dans une logique de médication familiale, mais l'étude de NUX VOMICA offre l'occasion d'en éclairer le principe.

Au fil des années, les homéopathes ont décrit par le menu les indications de ce médicament chez leurs patients, à des âges divers, et lorsqu'un homéopathe parle d'un patient "NUX VOMICA", cela signifie en fait que ce patient présente de nombreux symptômes relevant de NUX VOMICA.

On entend par symptômes dans ce cas :

  • Autant les habitudes de vie, les petits travers qui caractérisent un individu, et là, on sera dans le type sensible général ;
  • Que les symptômes dans une maladie aiguë ; l'on pourra par exemple dire quand des vomissements soulagent et que la langue est blanche sur l'arrière et rosée sur l'avant, que la gastro dont le patient se plaint est de type NUX VOMICA.

La jeunesse de "NUX VOMICA"

  • Le bébé

Le bébé justiciable de NUX VOMICA est impatient, colérique, déjà très actif et vorace ; il souffre de troubles digestifs, reflux, coliques, troubles du transit... et de troubles du sommeil, son nez est bouché surtout la nuit. Il est somnolent en fin de tétée.

  • L'enfant

Il a tendance à être hyperactif, colérique, mais il est sympathique, ouvert, il fait le clown pour séduire. Il est travailleur, organisé et efficace, il aime la réussite et se bat pour cela.

Il est intolérant à l'échec et va vite s'énerver, devenir irritable à la moindre faille : s´il ne peut enlever un bouton, il l´arrache, s´il ne peut construire une maison avec des cubes, il les jette.

Il est hypersensible au bruit, aux odeurs, à la musique, au froid sec, à la neige, aux courants d´air. Et dans cette même veine, il est très chatouilleux

  • L'adolescent

Il est curieux, ouvert, il va vers les autres, il s'intègre bien et a besoin de réussite.

Il est très sensible à l'injustice, a une profonde aversion pour la violence, même s'il est lui-même capable de colères.

Le sujet adulte "NUX VOMICA"

Il a tendance à vouloir aller plus vite, plus loin, plus fort, et pour y parvenir, il use de stimulants : trop de café, de thé, d'alcool, de cigarettes..., lorsqu'il est malade, il demande les médicaments les plus forts pour que cela aille plus vite. Il est à la recherche de sensations, il aime manger, il est gastronome (plus de goût, plus de quantités...). On est là dans l'auto intoxication et ce d'autant qu'il a tendance à la sédentarité.

Il est actif ou tourné vers l'action voire hyperactif, efficace et ambitieux, stimulé par le succès, mais également autoritaire, impatient, irritable.

Il est ouvert au monde, généreux, affectueux et il a une aversion pour la violence, c'est aussi un grand sensible, et cette sensibilité s'exprime dans tous les domaines : affectif, émotionnel, sensoriel, ...

Et lorsque cela ne va plus, qu'il est ou se sent en échec, il devient irritable voire colérique, il perd le contrôle, il perd confiance en lui, il se dévalorise, il déprime très vite, il est anxieux au sujet de son avenir. 
Sa peur : l'échec.

Dans ce contexte, il a tendance à souffrir de troubles digestifs, de troubles du sommeil, c'est le champion du mal de dos, du spasme, des rhumes chroniques avec nez bouché... Mais nous y reviendrons.

Cela s'inscrit dans notre société où il faut être performant, efficace... C´est un des remèdes les plus adaptés aux conditions de vie moderne, stressante et rapide.

 

Les indications de NUX VOMICA

En préambule, on n'a pas besoin d'"être NUX VOMICA" pour en bénéficier.

Si les troubles du sommeil, les troubles digestifs... sont de type NUX VOMICA, tels que décrits ci-dessous, on ne s'en prive pas !

Ces indications sont innombrables, nous n'allons aborder que celles qui pourront vous être utiles, et nous nous contenterons d'"effleurer " ce qui est réservé au spécialiste, dans l'idée d'une meilleure compréhension de cet immense médicament.

Quand tout va bien dans la vie du sujet NUX VOMICA, son organisme lui répond parfaitement, c'est une excellente machine bien huilée, tonique et organisée.

Mais dès qu'il est déstabilisé : trop de pression, un échec, des excès de stimulants, de nourriture, de médicaments, ... son organisation corporelle va se déséquilibrer, et l'on va retrouver une hyperexcitabilité neuromusculaire et sensorielle, et une incoordination. C´est pour cela que NUX VOMICA est un excité, un hypersensible et un spasmodique. C´est le remède des gens hypertendus. Hypertension artérielle, tension nerveuse, spasmes, hyperactivité.

Cela peut se produire à plusieurs niveaux :

NUX VOMICA dans le digestif

Intolérances digestives

Désirs et abus de boissons alcoolisées, de café, de thé, d'épices, sel, poivre, mets fins et relevés. En phase de décompensation, intolérance à l'alcool et aux mets lourds.

La langue est chargée à l'arrière, propre à l'avant. Intolérance aux vêtements serrés à la taille, surtout durant les repas. Somnolence après les repas ; une courte sieste améliore. Hoquet après un repas copieux

Posologie : dans ce cas, NUX VOMICA 5 CH convient fort bien en cure de 2 à 3 semaines pour "nettoyer" l'organisme : de 3 granules avant chaque repas et en ajoutant 3 granules au coucher et en complément d'efforts diététiques. (Moins de boissons stimulantes, de sucre et de mauvais gras).

Nausées

Elles sont améliorées par le vomissement qui est souvent provoqué et ce quel que soit le contexte : suite à un gros repas, un repas "arrosé", chez la femme enceinte, lors d'un mal des transports.

Posologie : 3 granules toutes les 30 minutes à une heure, espacer dès amélioration.

Estomac

Douleurs d'estomac, dyspepsie, ballonnements, parfois accompagnés de nausées, suite à un gros repas ou dans un contexte de stress.

Posologie : 3 granules en 5 CH avant, voire après le repas. Personnellement, j'en garde toujours à portée de main lors des grands repas de fête, et j'en prends parfois 3 granules entre chaque plat.

Digestion et transit

Ballonnements, côlon irritable.

Réveils nocturnes par lenteur digestive.

Tendance à la constipation ; faux besoins, sensation " qu'il en reste toujours".

Hémorroïdes avec prurit.

Posologie : en 5 CH en cure de 2 à 3 semaines, à raison de 3 granules avant chaque repas et en ajoutant 3 granules au coucher.

NUX VOMICA dans le sommeil

Ses troubles du sommeil s'inscrivent soit dans un contexte de troubles digestifs, soit dans un contexte de stress.

  • NUX VOMICA s'endort après le repas ou devant la télévision, il va se coucher et ne retrouve pas le sommeil. Il s'endort finalement en fin de nuit pour se réveiller d'une humeur exécrable (nous sommes bien sûr dans la caricature).
  • Dans un contexte de stress : difficultés d'endormissement, par rabâchage de soucis réels ou imaginaires. Réveils en milieu de nuit, souvent en relation avec une certaine lenteur digestive. Déteste son réveil matin qui le prive de son meilleur sommeil. Très mauvaise humeur au lever.

Posologie : dans un contexte digestif, voir plus haut. Mais il peut être intéressant d'en prendre 5 granules en 7 CH au coucher en préventif si le repas du soir a été riche.

Dans un contexte de stress, en 9 CH, 5 granules matin et soir. 

Le rhume NUX VOMICA

Il peut être consécutif à une attaque virale, ou être l'un des symptômes de ce "trop manger, trop boire, trop de café..."

Le nez est bouché" la nuit, coule comme du blanc d'œuf le matin avec des éternuements. Il peut s'accompagner de frissons en début d'épisode. Et c'est par exemple pour cela qu'il faut toujours en avoir à portée de main : mon nez se bouche, j'ai tout d'un coup froid et je frissonne... Hop, 3 granules au plus tôt, et c'est fini. Par sécurité, j'en reprends 5 minutes plus tard pour "consolider".

Cœur et circulation

Ce domaine ne relève pas de l'automédication, mais à titre indicatif :

  • Palpitations et extrasystoles aggravées par les excès.
  • Tendance à l'hypertension chez le fumeur.

Fièvre, grippe

Suite à une attaque virale, ou après avoir pris froid, fièvre avec frissons.

Posologie : en 5 CH, 3 granules toutes les 30 minutes, espacer dès amélioration.

Le stress

Lorsqu'il se traduit par de l'irritabilité voire de l'agressivité, qu'il s'accompagne de troubles du sommeil et de fatigue, voire de douleurs à l'estomac.

Posologie : en 9 CH, 5 granules matin et soir jusqu'à amélioration.

Les troubles du comportement

Tendance à la colère au moindre écueil, irritabilité dans un contexte de pression, dépression dans le cadre d'un échec... Ces indications sont du ressort du médecin homéopathe, car il est très difficile de s'analyser ou d'être objectif vis-à-vis de ses proches.

Mais dans les phases très ponctuelles de troubles liés au stress, on n'hésite pas, voir ci-dessus.

Divers

Sevrage tabagique

Il est souvent grand fumeur, puis devient intolérant au tabac fumé par autrui. Le sevrage est difficile.

Pour le soutenir : en 9 CH, 3 granules 3 fois par jour.

Troubles consécutifs à une prise de médicaments

On le constate, la prise d'antibiotiques, d'anti-inflammatoires, de corticoïdes... peut, chez nombre de personnes, engendrer un état NUX VOMICA avec des troubles du sommeil, des troubles digestifs, de la fatigue, de l'irritabilité.

Posologie : en 5 CH en cure de 2 à 3 semaines pour "nettoyer" l'organisme : 3 granules avant chaque repas et 3 granules au coucher.

Mal de dos, lumbago

Lumbagos soudains, parfois consécutif à un effort minime, ou aux courants d'air, ou à une colère avec contracture des muscles para vertébraux. Doit s'asseoir dans son lit pour se retourner.

Posologie : en 9 CH, 5 granules toutes les 30 minutes, espacer dès amélioration.

 

Ce qu'il faut retenir

Je prends NUX VOMICA quand :

  • Je suis stressé et je dors mal ;
  • Je suis stressé et irritable ou je deviens un peu "vilain" ;
  • Je suis stressé et je digère mal ou j'ai des troubles digestifs ;
  • J'ai pris des médicaments allopathiques et je dors mal ou je digère mal ;
  • J'ai trop mangé et/ou trop bu ;
  • J'ai des nausées et les vomissements me soulagent ;
  • Mon nez est bouché la nuit et coule clair le jour ;
  • J'ai un lumbago ;
  • Je subis une attaque virale et je frissonne ;
  • Je veux arrêter de fumer ;
  • ...

Personnellement, j'ai toujours un tube de NUX VOMICA en 7 CH à portée de main, et un tube en 10 DH sur ma table de nuit, et cela répond à tous mes besoins.

Nom latin: 
NUX VOMICA en détail
Modifié le: 
05/11/2020
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 8/09/2020

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • Charette, Matière médicale pratique, Editions Similia (9 juin 2000), ISBN : 978-2842510176
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • H. Allen, Matière Médicale de la fièvre, Similia (18 avril 1996), ISBN : 978-2904928550
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guezmonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • A. Coulamy, C. Jousset, Basses dilutions et drainage en homéopathie, Editions Similia (1 janvier 2002), ISBN : 978-2842510343
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999