Énergétique, ménopause et alimentation

raisin noir

Par Danielle MANAVIT, http://www.institutmanavit.com .

 

Le fenouil, la sauge, la sarriette et le houblon, le soja et ses dérivés
contiennent des principes «
œstrogène like ».

  • Dans les cas de chaleur interne on va éviter : fenouil, sauge et sarriette.
  • Dans les cas de froid interne on évitera les produits de soja.
  • Dans le cas d'agitation et de bouffées de chaleur, on va

Éviter

  • Ail
  • Cumin
  • Poireaux
  • Cannelle
  • Ciboule ciboulette
  • Clou de girofle
  • Coriandre
  • Échalote (l'abus peut provoquer perte de mémoire et concours à entretenir
    la chronicité des maladies)
  • Fenouil
  • Gingembre
  • Piment
  • Poivre
  • Sauge
  • Sarriette
  • Agneau, mouton surtout grillé
  • Dinde, dindon dindonneau
  • Pintade
  • Abricot
  • Cerise
  • Noix
  • Pèche
  • Basilic
  • Café
  • Pas plus de 2 oeufs par semaine (attention à ceux qui sont inclus dans plats)

Favoriser

  • Céleri
  • Persil cru et cuit
  • Radis
  • Carotte crue
  • Betterave
  • Blettes
  • Citrouilles, potirons, courgettes
  • Lapin
  • Canard
  • Orge
  • Seigle
  • Sarrasin
  • Tous les poissons mais non fumés, pas en conserves ou saurisserie
  • Poire
  • Raisin surtout noir frais et secs
  • Figues
  • Safran
  • Remarque : le café même décaféiné
    déstabilise le système hormonal.

 

Aliments pour consolider l'énergie des Reins :

  • Persil plat, il contient de l'apiol un principe d'oestrogène, très
    riche en oligos et vitamines ; on notera qu'avec 20 g de persil cru on dépasse
    de 3 fois les apports journaliers recommandés en vitamine A et que
    le persil contient 4 fois plus de vitamine C que l'orange. De plus il contient
    2 fois plus de fer que les lentilles presque 3 fois plus, et 5 fois plus,
    quasiment, que les épinards, ainsi 20 g de persil cuit dans la soupe
    c'est comme 100g d'épinard. Les femmes souffrant de beaucoup de bouffées
    de chaleur ne le consommeront que cuit.
  • Grains de sésame riches en sélénium et huile vierge
    de sésame, contiennent 6 fois plus d'acides gras poly-insaturés
    que l'huile d'olive
  • Choux avec ses 429 mg de calcium/100g soit 43 fois plus que dans la viande
    et 3 fois plus que dans le lait, riche en magnésium, fer et vitamine
    Il doit être consommé cru et cuit, mais attention, il ne doit
    jamais tremper dans l'eau ! En effet contrairement à
    des préjugés tenaces, c'est la cuisson à
    l'eau qui en provoquant la fuite des minéraux, provoque un côté indigeste.
    Il faut le cuire vapeur ou mieux à l'étouffé. Quand à
    la choucroute elle est très favorable mais sans charcuteries, elle
    peut se manger crue ou avec du poisson.
  • Pigeon
  • Crevettes sauvages, elles contiennent 6 fois plus de calcium que le cabillaud,
    les plus riches en iode, phosphore, soufre, zinc
  • Poulet mais attention pour les terrains Yang ne pas le cuire grillé mais
    papillote ou cocotte
  • Blé mais complet et produits au blé complet

Pour tonifier l'organisme et les énergies

  • Le raisin noir frais et sec et jus de raisin noir
  • Le boeuf mais non grillé si bouffées de chaleur donc pot
    au feu, ou boeuf carotte
  • Crevettes non grillées si bouffées de chaleur

Pour les hommes

  • L'huile de pépins de courge 2 c à soupe par jour pour les
    problèmes de prostate.
  • Des aliments pour consolider les reins et l'énergie cités
    précédemment (persil, sésame, crevettes, blé complet,
    choux, pigeons, poulet, boeuf, raisin noir)
  • Chauffer et garder chaud le Point 4 Du Mai, à l'aide de ceintures
    en flanelle noire par exemple.

Pour tous et toutes dans tous les cas

La levure de Bière

Son analyse a démontré qu'elle contient :

  • 17 vitamines, parmi lesquelles celles du groupe B,10 g couvre les besoins
    journaliers en vitamines B1( qui sert
    à réduire irritabilité, stress, fatigue, instabilité),
    B9 (qui sert à fabriquer des globules rouges)
  • 16 acides aminés, 14 sels minéraux dont le magnésium
    si utile pour lutter contre crampes et spasmophilie
  • Elle contient 46 % de protéines, sa teneur en sucre, graisse et
    amidon est quasi nulle, 1 cuillère = 15
    à 32 cal seulement, 3 c à café = 10 g = 32 cal

Le blé germé et autres graines germées

Quand on compare sa formule à celle du blé, on constate combien
celle du blé germé est supérieure, l'enrichissement
de la formule est dû
au processus de germination, qui grâce à l'action de l'eau,
permet de libérer une activité enzymatique spécifique
qui potentialise certains nutriments, en équilibre d'autres et même
crée des nouveaux comme la vitamine C ; il en va de même pour
les autres graines germées (lentilles, luzerne ou alfalfa, radis).
Ce qui ressort surtout, c'est la teneur importante en protéines (2 à 3
fois
+ que le blé). De plus ces protéines sont de valeur supérieure
car elles renferment tous les acides aminés contenus dans les viandes,
oeuf ou lait (les 2 + importants la lysine et le tryptophane, sont de rapport
6,4 dépassant largement celui de l'ouf qui n'est que de 4,5.)
Le blé germé ou autre graine contient de nombreuses enzymes
et coenzymes (amylase, protéase, lipase, catalase) qui contribuent à une
meilleure assimilation de tous les éléments premiers dans le
corps. Il est important de bien le mastiquer, on le trouve aussi en paillettes,
il faut veiller à se qu'il soit bio sinon on risque l'absorption d'engrais
ou pesticide inclus. 30 g = 17 cal!

Le sucre complet: rapadura ou mélasse

Il se différencie du sucre roux en partie dénaturé
Il contient beaucoup de fer, plusieurs vitamines du groupe B, du calcium....

Les champignons

Avec 43 calories aux 100 g, riche en vitamines A (le double que la carotte),
B surtout B3 (vitamine de l'énergie, entretien de la peau, protectrice
vasculaire et cardiaque, participe au transport de l'oxygène vers
les cellules), D, il doit prendre cru ou cuit (vapeur) une place de choix
dans les repas.

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 7/06/2001

À propos de l'auteur

Danielle Manavit, diététitienne, sophrologue, pratique l'énergétique chinoise traditionnelle. 

Bibliographie
  • Guermonprez/Pinkas/Torc, Matière médicale homéopathique, Editions Similia (4 mars 2017), ISBN : 978-2842510718
  • D. Demarque, J. Jouanny. Poitevin, Y. Saint-Jean, Pharmacologie et matière médicale homéopathique, CEDH, 3e édition (1 octobre 2009), ISBN : 978-2915668391
  • C. Besnard-Charvet, C. Rocher, Homéopathie en gynécologie, Elsevier Masson (10 juin 2015), ISBN : 978-2294739996
  • C.Charvet, A. Demonceaux, F. Donner, Schémas et protocoles en gynécologie-obstétrique : Thérapeutique Homéopathique, CEDH (5 novembre 2010), ISBN : 978-2915668506
  • A.Holtscherer, M.S.Legros, Pratique homéopathique en gynécologie, Editions Boiron (1 janvier 1994), ISBN : 978-2857421061
  • Boericke , Matière médicale, Editions Similia; Édition : 9e éd. (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928994
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • D. Grandgeorge, L’esprit du remède homéopathique : Ce que le mal a dit, Editions Narayana (8 mars 2016), ISBN : 978-3955821036
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Thérapeutique en pathologie aiguë, Editions Boiron (31 mai 2002), ISBN : 978-2857420767
  • La femme de 40 à 50 ans : Actes des journées du 29-30 mars 1996, Lyon (Cliniques homéopathiques), Institut Boiron (1997), ISBN : 978-2857421238
  • M. Guermonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • 
J. Barbancey, Pratique homéopathique en psychopathologie, Editions Similia (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928178
  • 
V. Baumann, Homéopathie pratique : Le guide pour toute la famille, Larousse (21 mars 2018), ISBN : 978-2035948656
  • L. Pommier, Dictionnaire homéopathique, Le Livre de Poche (1986), ISBN : 978-2253038153

 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999