Anxiété, les médicaments homéopathiques de terrain

Expert

anxiété terrain

Le traitement de fond de l'anxiété en homéopathie

Tous les grands médicaments homéopathiques, ceux que l'on qualifie de polychrestes, peuvent être traitement de terrain de la maladie anxieuse.
Certains d'entre eux cependant correspondent à des sujets plus vulnérables.

Les médicaments homéopathiques essentiels

Ceux ci peuvent se confondre avec les médicaments de crise comme avec ARSENICUM ALBUM, par exemple qui est à la fois un médicament de terrain et de crise, ou traiter le fond à proprement parler.

En voici une sélection arbitraire. (cliquer sur le nom pour consulter les fiches correspondantes). Ils sont sélectionnés :

  • selon les caractéristiques générales du médicament,
  • sur les pathologies associées à l'anxiété,
  • sur le mode réactionnel usuel du patient,
  • sur les modalités générales, (ce qui aggrave, ce qui soulage)
  • et sur le type sensible et ou constitutionnel.

À lire

Bien entendu, la recherche des ces médicaments de terrain est du ressort du médecin homéopathe.

POSOLOGIES 

Ils seront la plupart du temps prescrits en moyenne à haute dilution, par exemple en 9 CH, 5 granules par jour ou en 15 CH en doses hebdomadaires.

  • AURUM METALLICUM : chez un sujet dépressif de tempérament colérique.

  • CALCAREA CARBONICA : C'est l'un des principaux médicaments du terrain spasmophile. C'est ce que l'on appelle un médicament constitutionnel. Il convient aux sujets anxieux, fatigables et craintifs.

  • GRAPHITES : Chez un sujet frileux,timide, émotif qui a tendance à l'embonpoint. Ce tableau peut reproduire celui de l'hypothyroïdie.

  • IGNATIA AMARA : Chez un sujet émotif, hypersensible et d'humeur changeante.

  • IODUM : Le tableau général peut évoquer celui de l'hyperthyroïdie. Il convient à un sujet hyperactif, maigre et anxieux. Il a constamment chaud et faim. Le repos, l'inaction et la faim aggravent l'anxiété.

  • LACHESIS : La plupart du temps chez une femme dont l'anxiété est aggravée avant les règles ou en période de ménopause. Elle peut souffrir d'insomnies, avec excitation qui trouble l'endormissement. Le matin, elle est triste et anxieuse, plus volontiers après un long sommeil.

  • LYCOPODIUM : L'anxiété est générée par un manque de confiance masquée par de l'autoritarisme est de l'irritabilité.

  • MEDORRHINUM : Chez un sujet hâtif, fébrile, agité, qui pense que le temps lui manque. Anxiété d'anticipation majeures, agitation ressentie intérieurement, agitation des pieds parfois des mains avec tendance à l'onychophagie (ronge ses ongles).

  • NATRUM MURIATICUM : Ce médicament peut être traitement de terrain de la spasmophilie, dans un contexte de dépression et d'hypersensibilité.

  • PHOSPHORUS : Chez un sujet hypersensible aux éléments naturels, hyperactif et fatigable. Les crises anxieuses se déroulent plus volontiers au crépuscule et la nuit sur un fond d'exaltation émotionnelle.

  • PULSATILLA : Chez un sujet au caractère sensible, aux symptômes variables et changeants. Les crises anxieuses sont améliorées par la compagnie, la consolation et le réconfort des proches.

  • THUYA : Le sujet est anxieux, nerveux et impressionnable, mais il a un aspect apathique ; il souffre de phobies, le tableau pouvant aller jusqu'à la névrose obsessionnelle.

Modifié le: 
04/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 4/01/2008

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999