Maux d'hiver : pensez aromathérapie et plantes adaptogènes

echinacea angustifolia

Huiles essentielles pour bien passer l'hiver

Le froid arrive avec sa cohorte de petits maux qui, en l'absence de soins rapides évoluent et se transforment en maladies parfois graves.
Une simple angine banale à streptocoques, mal soignée, peut engendrer des problèmes cardiaques ou rénaux, un simple rhume peut s'étendre et dégénérer en affections respiratoires bronchiques, une simple sinusite frontale peut gagner les autres cavités sinusales réalisant une gêne particulièrement handicapante. Aussi devons-nous apprendre à connaître les règles de la prévention-santé hivernale afin d'attaquer le mal dès les premiers signes et d'éviter leur évolution.

 

Revoyons nos bases

Concernant les infections courantes en général, un rappel du fonctionnement du corps mérite d'être fait. Nous sommes formés de 10 à 60.000 milliards de cellules et notre intestin abrite 100.000 milliards d'hôtes microscopiques indispensables à notre vie (bactéries et autres) avec lesquels nous cohabitons en parfaite synergie, en symbiose. Le contenu de notre tube digestif est donc constitué de substances et d'êtres qui ne font pas partie de nous mais qui sont indispensables à notre vie, réalisant un éco-système très performant et parfaitement équilibré sauf en cas de changement brutal dépassant nos capacités d'adaptation (lire " L'alimentation, la troisième médecine " Dr. Jean Seignalet).

Les aliments qui sont digérés par nos sucs digestifs, nos enzymes, mais aussi par la flore intestinale, permettent de transformer les éléments bruts en nutriments fins facilement assimilables par nos cellules. Il existe à côté de cette flore bienfaisante (les " bons germes "), une flore minoritaire (5%) constituée de germes potentiellement pathogènes, susceptibles de se multiplier et d'envahir notre organisme lorsque notre immunité est en baisse et que le terrain s'y prête (streptocoques, staphylocoques, colibacilles, entérocoques...).

Le stress organique, cause n°1 des infections.

Ainsi, le stress psychologique (souci, contrariétés, surmenage...), l'indigestion, l'excès alimentaire notamment surcharge en produits farineux et gras, de viandes grasses surcuites, l'absorption d'aliments périmés ou frelatés (si courants dans la restauration de bas de gamme), un refroidissement brutal, un blocage vertébral perturbent le système nerveux végétatif local et la micro-circulation.

La conséquence est immédiate : l'organe correspondant est sous-oxygéné et se met à mal fonctionner, l'inflammation s'installe, offrant un terrain favorable à la prolifération des germes pathogènes. Si on ne corrige pas immédiatement les causes, la maladie évolue inéluctablement .

De neuro-végétatif (énergétique), le trouble devient fonctionnel puis organique : la maladie se déclare. 

Le bon réflexe santé : agir dès les premiers signes.

Mal de gorge : attention c'est le début d'une angine.

Pour un mal de gorge qui commence à se manifester (gorge un peu rouge ou blanche ou difficulté à avaler) que faut-il faire ?

  • Gargarismes au jus de citron pur ou badigeonnage des amygdales avec un coton imbibé de ce jus.
  • Mastiquer de la propolis en permanence pendant plusieurs heures.
  • Sucer du miel dans lequel vous aurez ajouté des huiles essentielles " majeures " puissamment anti-infectieuses (voir la formule).
  • Buvez des jus de fruits frais (citron, orange, pamplemousse) sans sucre, afin d'augmenter vos résistances naturelles (100 à 200 mg/jour de vitamine C sont nécessaires en cas de stress et de surmenage contre 60 mg en temps normal !!!).
  • Complément alimentaire : acérola.

Formule :

Pour une cuillerée à soupe de miel ajouter

  • 3 gouttes d'huile essentielle de Thym à thymol ou de Sarriette (des montagnes ou des champs) ou d'Origan vulgaire
  • 5 gouttes d'huile essentielle de bois de rose
  • 2 gouttes d'huile essentielle de Copaïba.

Bien mélanger. Suçer de petites quantités de ce miel aromatique tous les 1/4 d'heure. Il s'agit là d'empêcher la prolifération microbienne.

Précautions :

  • Pour l'enfant votre médecin vous précisera les doses.
  • Femmes enceintes : pas d'improvisation.
  • Demandez conseil à votre praticien habituel.

Rhumes, grippes

Un simple coup de froid est capable d'ouvrir la porte à une infection venant de votre environnement proche (famille, travail, amis).

Fuyez les personnes qui toussent et reniflent.

Les germes et virus se propagent via les particules salivaires et la climatisation.

La prévention

  • Désinfectez régulièrement vos locaux avec des huiles essentielles antiseptiques (eucalyptus, pin, citron, myrte...) que vous disperserez dans l'atmosphère avec un micro-diffuseur. Il existe des mélanges tout préparés en magasin bio et pharmacies. Attention à la qualité : exigez le label AB.
  • Enrichissez votre alimentation en vitamine C naturelle, jus de fruits frais ou à défaut poudre d'acérola et camu-camu lyophyllisée

Dès les premiers signes

  • Inhalations avec un mélange " balsamique " à base d'HE Eucalyptus, Myrte, pin sylvestre, Pin de Sibérie, Ravensara, niaouli, Tea tree... ou autres. Deux gouttes de HE Mentha piperita ou arvensis dégagera les voie respiratoires.
  • Onctions thoraciques avec de l'HE pure d'Eucalyptus radiata ou Ravensare ou Niaouli ou autre sur conseil de votre thérapeute.
  • Chez les enfants pas d'onction sur la poitrine mais seulement sur le dos (HE Eucalyptus radiata, Myrte, Niaouli...).
  • Suppositoires aux HE recommandés chez les enfants (spécialités en pharmacie).

Pour les sinusites

  • Instillations nasales d'eau de mer enrichie de deux gouttes de jus de citron.
  • Nébulisations d'oligoéléments (Mn, Cu, Au, Ag). Spécialités pharmaceutiques organiques.
  • Inhalations chaudes avec les HE indiquées ci-dessus.
  • Ostéopathie crânienne particulièrement efficace chez les enfants et dans la phase de début (drainage des sinus).
  • Sympathicothérapie endo-nasale (par un praticien ostéopathe) : utilisation d'huiles aromatiques à base d'HE anti-inflammatoires, décongestionnantes et anti-infectieuses non agressives.
  • Bol d'air Jacquier, générateur d'oxions (à base d'HE térébenthine bio).

Pensez aussi

  • aux plantes adaptogènes qui renforcent les immunités naturelles (Echinacée, Pfaffia paniculata, Eleutherocoque. - aux oligoéléments (Mn, Cu, Au, Ag), au magnésium (magnésiothérapie).
  • à l'homéopathie (consulter un médecin homéopathe).

Une prévention-santé intelligente vous mettra à l'abri de la plupart des affections hivernales d'origine microbienne.

Veillez surtout à votre régime alimentaire. Evitez les plats lourds et en sauce, sources d'infections intestinales. Les fruits et légumes frais doivent être à la base de tout régime santé digne de ce nom. En cas d'infections fréquentes pensez à faire vérifier l'absence de champs perturbateurs dentaires ou autres.

Pour en savoir plus lire :

  • " Les huiles essentielles pour votre santé ". Guy Roulier Editions Dangles (52e mille). Ouvrage de base qui vous explique simplement comment utiliser sans risques et efficacement les huiles essentielles.
  • " La méthode naturelle anti-stress " : le mini-guide qui vous dit tout ce que vous voulez savoir pour éliminer le stress et ses conséquences sur votre santé. Diffusé par les Ed. Dangles et sur tous les sites livres Web. Guy Roulier

Par Guy Roulier http://www.naturemania.com/naturo/naturo.html Référence " Les huiles essentielles pour votre santé " Guy Roulier. Editions Dangles

 

Modifié le: 
12/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 30/12/2007

À propos de l'auteur

Guy Roulier, Naturopathe, auteur et créateur du site Naturemania.com

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999