LYCOPUS


 
LYCOPUS en homéopathie : indications et posologie
Lycopus, médicament homéopathique est préparé à partir de Lycopus virginicus, le Lycope de Virginie, ou Lycopus europaeus. (ANSM).
La plante entière fleurie est utilisée pour la fabrication du médicament homéopathique.

Lycopus, descriptif de la souche

C’est une plante herbacée, lamiacée vivace originaire des zones humides d’Amérique du Nord. On la trouve au bord des cours d’eau, mares et fossés humides.

Le nom générique, Lycopus (du grec lykos : loup et pous : pied, soit « pied de loup ») fait référence à la forme de ses feuilles.

LYCOPUS en homéopathie est principalement prescrit pour les troubles cardiaques liés à une hyperthyroïdie et dans la maladie de Basedow

Les propriétés de la plante

  • Propriétés antithyroïdiennes : elles seraient liées à l’acide lithospermique qui agirait comme antagoniste de la thyroxine et de la TSH.
  • Elle est active dans les bouffées de chaleur lorsqu’elles sont accompagnées de signes similaires à ceux de l’hyperthyroïdie.
  • Réduction des taux de T4L, TSH, FSH, réduction des symptômes cardiaques de l’hyperthyroïdie.(1)
  • L’activité de Lycopus virginicus en phytothérapie sur les hyperthyroïdies a été démontrée, notamment dans la maladie de Basedow. (2)

Type sensible Lycopus

C’est un médicament homéopathique d’action limitée.

Y penser dans les pathologies notamment cardiaques liés à une hyperthyroïdie.

Les indications de Lycopus en homéopathie

Troubles cardiaques chez l’hyperthyroïdien

  • Battements rapides et violents
  • Tachycardie
  • Faiblesse cardiaque, défaillance avec tachycardie
  • Éréthisme cardiaque

Troubles généraux liés à l’hyperthyroîdie

  • Tremblements
  • Craint la chaleur, thermophobie
  • Exophtalmie

Douleurs rhumatismales

Douleurs musculaires, douleurs articulaires aggravées par le mouvement, souvent dans le cadres d’une hyperthyroïdie.

Aggravation

  • Par la chaleur
  • En montant les escaliers
  • Par l’exercice

Lycopus, les posologies en homéopathie

Lycopus se prescrit généralement en basse à moyenne dilution, de la 4 H à la 9H selon le degré de similitude, en prise quotidienne

Médicaments homéopathiques complémentaires

(1) Winterhoff H, Gumbinger HG, Vahlensieck U, Kemper FH, Schmitz H, Behnke B. Endocrine effects of Lycopus europaeus L. following oral application. Arzneimittelforschung. 1994 Jan;44(1):41-5. PMID 8135877

(2) Auf’mkolk M, Ingbar JC, Kubota K, Amir SM, Ingbar SH. Extracts and auto-oxidized constituents of certain plants inhibit the receptor-binding and the biological activity of Graves’ immunoglobulins. Endocrinology. 1985 May;116(5):1687-93.