LYCOPODIUM CLAVATUM



LYCOPODIUM CLAVATUM en homéopathie : indications et posologie
LYCOPODIUM CLAVATUM est un médicament homéopathique préparé à partir des spores du Lycopode ou Pied de loup plante vivace d’Europe Centrale de la taille d’une fougère. Il y a longtemps le lycopode avait la hauteur d’un arbre, de là viendrait le regret de sa grandeur passée

Type sensible Lycopodium clavatum

  • Il s’agit d’un sujet, enfant ou adulte, qui paraît plus vieux que son âge.
  • Il est ridé, avec un front soucieux, un teint jaunâtre et ses cheveux grisonnent prématurément. On pense souvent au portrait de l’hépatique.
  • L’enfant est précoce, intelligent et autoritaire ; avec l’âge, il devient exigeant pour lui-même et pour autrui, ce qui le conduit à l’anxiété par peur de mal faire.
  • Il recherche la compagnie des autres, avec lesquels il est paradoxalement désagréable. Il est irritable au réveil, surtout quand il a faim. Il est capable de méchanceté surtout verbale, avec propos désagréables et cinglants.
  • Latéralité droite des troubles.

Indications en homéopathie

Lycopodium clavatum et appareil digestif

  • Dyspepsie, flatulences, ballonnements au moindre écart alimentaire. Faim avec mauvaise humeur, exigeant quant à l’horaire du repas, mais très vite rassasié. Mange peu, refuse les aliments inconnus.
  • Difficultés digestives, coliques du nourrisson et de l’enfant, anorexie infantile. Constipation du nourrisson avec baisse d’appétit. (estomac de moineau)
  • Vomissements de l’enfant avec crises d’acétone. (complémentaire, SENNA)
  • Ballonnements abdominaux, provoqués par le moindre écart de régime ; ces troubles surviennent souvent vers 17 heures, et sont accompagnés de gaz et d’éructations.
  • Troubles hépatobiliaires
  • Ulcères duodénaux avec crises majorées aux alentours de 17 heures.

Lycopodium clavatum et appareil urinaire

  • Tendance aux coliques néphrétiques, surtout du côté droit, avec urines rares et pigmentées. Lithiase urique, oxalique.
  • Impuissance du sujet jeune, éjaculation précoce, libido faible, avec érections rares.

Lycopodium clavatum en ORL et pneumologie

  • Angines débutant du côté droit ; les douleurs sont améliorées par les boissons chaudes.
  • Rhinopharyngites à répétition chez le petit enfant au type sensible correspondant.
  • Obstruction chronique du nez la nuit, plus volontiers la narine droite.
  • Pneumopathie de la base du poumon droit.
  • Asthme.

Lycopodium clavatum en dermatologie

  • Eczéma du nourrisson et de l’enfant s’il présente le type sensible, dermite séborrhéique.
  • Urticaire chronique, psoriasis sur le type sensible.
  • Chute des cheveux (canitie) précoce.
  • Transpiration excessive des mains avec risque de dyshidrose (eczéma bulleux de la paume des mains voire des doigts), dyshidrose palmo-plantaire.

Autres indications de Lycopodium clavatum

  • Migraines : elles sont latéralisées à droite, surviennent souvent après un changement des habitudes alimentaires, et peuvent s’accompagner de troubles visuels. Elles traduisent généralement des troubles hépatiques ou rénaux.
  • Calculs biliaires ou rénaux.
  • Douleurs de l’ovaire droit.
  • Perturbations du bilan sanguin, avec augmentation du cholestérol, des triglycérides, de l’acide urique, malgré un régime adapté.

Lycopodium clavatum et troubles du comportement

Lycopodium clavatum est prescrit en homéopathie dans de nombreuses indications : digestif, dermatologie, ORL, appareil urinaire, irritabilité, dépression

  • Sujet consciencieux, scrupuleux, exigeant pour lui-même et les autres.
  • Irritable, surtout au réveil ou quand il a faim.
  • Etat dépressif avec autodépréciation (je suis nul, je ne suis bon à rien), fatigue intellectuelle, pertes de mémoire.
  • Accès de méchanceté.
  • Les tics chez l’enfant ou l’adolescent sur le type sensible.

Modalités

Aggravation

  • À 17 heures, au réveil,
  • par des changements alimentaires,
  • par la chaleur, par le froid.
  • Latéralité droite des troubles.

Amélioration

  • Par les aliments et boissons chaudes,
  • en plein air.

Posologie de Lycopodium clavatum

Le médecin homéopathe prescrira Lycopodium clavatum :

  • En 4 ou 5 CH pour les troubles organiques, 3 granules avant chaque repas.
  • En 4 CH en prise quotidienne, pour drainer le foie et les reins, , 3 granules avant chaque repas.
  • Lycopodium est dans les autres cas un médicament homéopathique de fond très important dont l’usage et la posologie sont à déterminer avec le spécialiste.

☛ En savoir plus sur les posologies en homéopathie

Lycopodium en vidéo

La minute homéo, un sens caché de Lycopodium