Lumbago, douleurs lombaires et homéopathie

Expert

lumbagos,lumbagos

Traitement homéopathique des douleurs lombaires et lumbagos

Un répertoire des traitements homéopathiques possibles selon l'origine de la douleur, le contexte, la météo, ce qui aggrave, ce qui soulage, et la nature de la douleur en elle-même... 

 

Les douleurs lombaires aigües sont extrêmement fréquentes et d’origines diverses. L’interrogatoire de l’homéopathe ne diffère pas de celui de l’allopathe dans les cas aigus et s'attache notamment à définir : l’origine de la douleur, sa nature, les modalités d'apparition, les éventuels symptômes associés, le contexte...

On détermine ainsi le ou les médicaments utiles en les associant au besoin. Dans ces situations, ils sont souvent prescrits en moyenne à haute dilutions, en prises rapprochées.

 

Selon l’origine de la douleur

Suite d’effort

  • ARNICA MONTANA : avec sensation de courbatures, de meurtrissures.
  • RUTA GRAVEOLENS : suite d’efforts répétés. Ce médicament agit particulièrement bien sur les tendons. En 5 à 7 CH en prises rapprochées.

Après un effort minime

  • NUX VOMICA : dans ce cas, il peut être prescrit en moyenne voire haute dilution, 9 à 15 CH en prises très rapprochées,
  • ou STAPHYSAGRIA aux mêmes dilutions.

Après un effort de toux

Selon la nature de la douleur

Douleur très très intense :

  • CHAMOMILLA 15 CH ,
  • COLOCYNTHIS 9 CH (se plie en deux pour se soulager)
  • DIOSCOREA 7 à 9 CH : contrairement à COLOCYNTHIS, la douleur est améliorée par l'hyper extension. (doit se tenir droit).

Douleur à type de névralgie

Douleur avec anxiété

Selon les modalités de la douleur, ce qui aggrave, ce qui améliore

Avec impossibilité de bouger, réclame l’immobilité

Amélioré par un mouvement doux

Amélioré couché sur un plan dur

Conditions climatiques

Après exposition à l’humidité

Par temps froid et sec

Après exposition au vent

Selon le contexte

  • Suite de fatigue, fin de trimestre chez l’étudiant, par exemple : CALCAREA PHOSPHORICA
  • Suite de colère : COLOCYNTHIS
  • Dans un contexte de frustration : ajouter STAPHYSAGRIA
  • Période de règles :
    • SEPIA chez une femme fatiguée, avant ou pendant les règles
    • ACTEA RACEMOSA chez une femme ayant tendance au spasme (ici, spasticité musculaire), souvent durant les premiers jours de règles.
  • Après avoir transpiré : DULCAMARA

Les contractures

Penser en première intention à NUX VOMICA et COLOCYNTHIS

Articles liés

Commentaire

Bonjour

Bravo pour votre récapitulatif des remèdes pour les douleurs lombaires, etc.

Je suis étonné de ne jamais voir comme remède Homéopathique le Scolopendrium. 

Aurait-il un inconvénient majeur ?   

En vous remerciant 

 

LUMBAGO 

AIGU

 

 

 

 

Aggravé par

Amélioré par :

Scolopendrium 

GR (grand remède) de lumbago aigu, 

par le moindre mouvement 

repos chien de fusil

 

douleur paroxystique 

 

 

 

avec irradiation dans les fesses

 

 

 

TTT quelques granules et peut bouger un peu plus en qq minutes

 

 

-- 

Louis L.

Modifié le: 
25/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 30/01/2017

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999