L'ostéopathie aujourd'hui

ostéopathe

OSTÉOPATHIE, le champ d'action

Consacrée par la loi Droit des malades du 5 mars 2002 l'ostéopathie, après 20 ans d'efforts et de travail, a acquis ses lettres de noblesse. Les professionnels appartenant aux 23 structures représentatives se sont réunis à Paris pour les États Généraux de l'ostéopathie afin de mettre en place les conditions qui offriront aux consommateurs les meilleures garanties de qualité des soins. Pour votre information, vous trouverez ci-dessous le résumé des divers documents et travaux qui ont abouti à cette reconnaissance.

 

  Les différents travaux effectués ont démontré que l'ostéopathie constitue une méthode :

  • Efficace (préventive et curative) et efficiente (coût réduit).
  • Sans danger (rigueur des critères de formation, 5.000 h. d'études après le baccalauréat).
  • Applicable à tous (de la naissance à la sénescence).
  • Cette approche différente et complémentaire de la santé s'intègre dans le système sanitaire français, tout en conservant sa spécificité, gage d'efficience.

L'ostéopathie constitue une branche de la santé relativement nouvelle en Europe continentale. Son efficacité alliée à son coût réduit (efficience) en font une discipline d'utilité publique. Elle s'applique à la très grande majorité des troubles dits "fonctionnels " et aux suites mécaniques des traumatismes en tout genres qui grèvent considérablement les budgets de l'assurance maladie.  

Définition

L'ostéopathie est une science et un art de la santé qui repose sur la recherche des déséquilibres et des pertes de mobilité des diverses parties du corps humain, et leur normalisation par des tech

  • Les techniques structurelles ostéo-articulaires (mobilisations précises et physiologiques),
  • Les techniques tissulaires organiques et viscérales (mobilisations locales)
  • Les techniques crâniennes ou crânio-sacrées (micro-mouvements).

À la fois science, technique et art, l'ostéopathie requiert un haut niveau de connaissance et de technicité associé à un savoir-faire que seules des études longues permettent d'acquérir.  

Historique

Née aux États-Unis à la fin du siècle dernier, l'ostéopathie est l'oeuvre originale d'Andrew Taylor STILL (1828-1917) qui fut le premier à établir l'inter-relation entre la notion de santé et l'équilibre anatomique des structures du corps humain; elle s'est enrichie de l'apport des techniques crânio-sacrées de William Garner SUTHERLAND et des techniques viscérales de THURE-BRANDT. Introduite en Grande-Bretagne par J.-M .LITTLEJOHN en 1917, elle connaît en Europe, à partir de 1975, un développement sans précédent, justifié par sa remarquable efficacité associée à une parfaite innocuité.  

La situation française

Un retard comblé par la nouvelle loi. Une étude juridique et fiscale montre que l'ostéopathie est légalement pratiquée et exonérée de T.V.A dans 75 % des pays de l'Union européenne, conformément à la 6e Directive concernant les soins médicaux et paramédicaux. En France, le vide juridique vient d'être comblé par la loi " Kouchner " Droit des malades du 5 mars 2002 qui dans son article légalise le titre d'ostéopathe et de chiropraticien et en fixe les conditions. Trois décrets fixeront les conditions d'études et d'exercice.  

Intérêt économique de l'ostéopathie

Les données économiques de l'ostéopathie ont été mises en évidence dans plusieurs études : Il a pu être calculé que les soins ostéopathiques permettaient une économie moyenne de 1200 Euros par cas, soit un coût 7,5 fois moins élevé que celui des soins classiques habituellement pratiqués. Il a été démontré dans les études effectuées que l'ostéopathie est souvent efficiente dans les domaines où la médecine classique se révèle inopérante (troubles fonctionnels et dégénératifs d'origine biomécanique).  

Protection des malades et des consommateurs.

Aujourd'hui, l'ostéopathie :

  • Constitue une branche fiable de la santé reposant sur des critères scientifiques,
  • Est pratiquée par un nombre croissant de praticiens (2.000 valablement formés et totalement démarqués),
  • Est demandée par un nombre croissant de patients pleinement satisfaits (10 millions de consultations par an),
  • Est efficiente (source d'économies substantielles) dans des domaines où la médecine traditionnelle était en difficulté voire impuissante (voir Études socio-économiques et cas Anthony).
  • L'ostéopathie pratiquée par les professionnels français et européens répond aux exigences des consommateurs et des pouvoirs publics en matière de santé. À savoir:
  • Elle offre une garantie en matière d'innocuité démontrée par l'excellence des bilans des assurances professionnelles.
  • Elle permet la reproductibilité des techniques par la normalisation des études et diplômes, gage de fiabilité
  • Ses preuves d'efficacité et d'efficience sont établies.

 

Ses principes

Les bases originelles de l'ostéopathie se trouvent confirmées et affinées par la science et les techniques modernes d'investigation :

  • Le corps humain: est une UNITÉ fonctionnelle,
  • La structure et la fonction sont en inter-relation constante,
  • Le principe d'auto guérison repose sur celui d'homéostasie restreinte de l'individu,
  • Les circulations artérielle et capillaire sont déterminantes dans la santé des tissus organiques.
  • Les os du crâne vivant sont dotés d'une relative malléabilité,
  • Les organes sont le siège de mouvements rythmiques nécessaires à leur bon fonctionnement.

 

Principales indications de l'ostéopathie.

L'ostéopathie traite les troubles fonctionnels et les douleurs. En particulier (liste non exhaustive) :

  • Les douleurs, troubles et maladies ostéo-articulaires, rachidiennes et des membres,
  • Troubles nerveux d'origine vertébrale, crânienne: névralgies, troubles des organes des sens,
  • Les troubles viscéraux: douleurs, ptoses et malpositions d'organes, congestions pelviennes, certaines stérilités,
  • Les suites mécaniques des traumatismes (chocs, chutes, accidents de circulation, faux mouvements, positions de travail défectueuses), pathologies musculaires, articulaires, discales et dégénératives de type arthrose,
  • Les suites d'accouchement (viscérales, ostéo-articulaires, nerveuses),
  • Les suites opératoires, organiques, articulaires, crâniennes...
  • Les troubles dus au vieillissement tissulaire (arthrose, tassement vertébral, raideurs, ptôses...),
  • Tous les troubles moteurs et cérébraux des enfants déficients suite à des accidents de naissance ou autres,
  • Les suites des traitements d'occlusodontie ou d'orthopédie.
  • Les troubles secondaires à un dysfonctionnement des centres de l'équilibre (posturologie).
  • Le stress et ses effets somatiques.
  • Les troubles fonctionnels et neurovégétatifs en général.

 

Comment se pratique l'ostéopathie

Le bilan ostéopathique complète les bilans médicaux classiques. Il recherche les causes mécaniques ou traumatiques des troubles présentés. L'ostéopathie est une méthode dynamique et évolutive. Respectant la physiologie, elle n'utilise jamais de manoeuvres forcées. L'ostéopathie est une méthode douce, convenant aussi bien aux enfants qu'à l'adulte actif et aux seniors pour lesquels cette approche donne souvent des résultats inespérés, permettant de réduire la dépendance.  

Ostéopathie : la solution aux suites d'accidents

Il a été démontré dans plusieurs études que les traumatismes représentaient 70 % des causes premières de nombreuses affections qui pouvaient être traitées efficacement par ostéopathie. C'est dire l'importance capitale d'un bilan ostéopathique systématique après tout accident de circulation, de sport ou autres afin de prévenir l'installation des phénomènes dégénératifs (articulaires, musculaires, organiques...).  

Prévention : le rôle essentiel de l'ostéopathie

  • L'ostéopathie joue un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses affections qui grèvent lourdement le budget de la santé. Elle intervient à tous les stades :
  • Prévention primaire (avant tout problème).
  • Prévention secondaire (après un problème afin d'éviter rechutes et récidives).
  • Prévention tertiaire (afin de diminuer l'invalidité, l'impotence et de retarder le vieillissement et la dépendance).

 

Qui sont les ostéopathes aujourd'hui ?

En France, environ 6.500 ostéopathes ont été formés dans les écoles de haut niveau répondant aux critères européens des 5.000 heures de cours post-baccalauréat.

  • 90 % des ostéopathes sont des Kinésithérapeutes Diplômés d'État (+1500 heures d'ostéopathie en six ans).
  • 2% sont issus d'un enseignement à plein temps.
  • Environ 8% sont des médecins ayant suivi une formation complémentaire d'environ 250 heures ou plus selon les écoles (jusqu'à 1.500 heures pour une formation complète).
  • 2.000 environ pratiquent exclusivement l'ostéopathie.

 

L'urgence d'une réglementation de la profession d'ostéopathe

L'ostéopathie est déjà légalement pratiquée dans 11 pays d'Europe, sans discrimination. La France, suivant l'exemple de la Grande-Bretagne et la volonté du Parlement européen exprimée le 29 mai 1997, a posé les jalons d'un statut professionnel pour les ostéopathes. La loi "Droit des malades", dans son article 75 publié au J.O. le 5 mars 2002, permet à la France de rejoindre la tête des pays consacrant la liberté réglementée du choix thérapeutique en matière de médecines non conventionnelles.

Références :

  • Livre " L'ostéopathie, deux mains pour vous guérir " Ed. Dangles.
  • Article :" Ostéopathie : 20 ans pour une reconnaissance " Dossier biovert.com "
  • Mémoires : . " Ostéopathie et coût de la santé " IFO . " Rapport sur le rôle socio-économique des ostéopathes en France ". . FOF-AFDO. . " Le livre blanc de l'ostéopathie " Ed. FESO. . " Ostéopathe, profession d'utilité publique ". FESO
  • Le " Livre blanc de l'ostéopathie " a été édité et diffusé aux parlementaires européens et nationaux et aux responsables ministériels par la CNO (Chambre nationale des Ostéopathes). et le F.E.R.O. Federal European Register of Osteopaths (ass. Loi 1901)
  • Site Web :

www.cnosteo.com www.naturemania.com  

Modifié le: 
12/03/2019
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 4/03/2011

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999