L'oeil, un microcosme fragile et précieux

yeux d'enfant en gros plan - prendre soin de ses yeux

« Les yeux, c’est beau, c’est fin, c’est la porte de l’âme, c’est pour cela que j’ai choisi cette spécialité"

Quand on regarde une personne dans les yeux, on la voit vraiment, son « ambiance », son être, son âme ; on voit toute la personne « attachée à ses yeux ». C’est comme un microcosme qui contient tout ce qu’il y a dans l’être humain. 

Dr Petra Kunze, ophtalmologue homéopathe. Auteure de « Vos yeux sont précieux » ; Éditions Médicis

Si je regarde dans votre œil, je suis dans votre monde à vous, c’est un peu indiscret, et au même moment, vous entrez chez moi, vous vous retrouvez entièrement sur ma rétine en miniature ; c’est comme un échange.

Dans l’œil, il y a ce qui entre, et ce qui sort via le regard, un bel outil de communication, d’expression, c’est avec les yeux que l’on séduit, le premier regard est souvent à l’origine de la rencontre amoureuse. Et c’est pour tout cela qu’il faut en prendre soin.

 

La prévention

L'oeil est important dès la naissance

Le bébé doit être examiné vers un an, âge auquel on peut par exemple prévenir et prendre en charge l’amblyopie ainsi que d’autres troubles qui sinon risquent de perdurer toute la vie. 

En effet, à la naissance, l’œil n’est pas « achevé » ; il grandit, la zone du cerveau qui lui correspond évolue et mature. Pour un enfant, des contrôles doivent donc être effectués aux âges de un, trois et 5 ans. 

L’œil est « une bonne bête »

Il vieillit bien, mais il est transparent et fragile.

​Il se confronte à la pollution, à une quantité croissante de rayons Ultra-Violets que laisse passer la couche d’ozone. Les écrans d’ordinateur, tablettes, téléphones, télévision, et LEDS émettent de la lumière bleue. L’augmentation de ces facteurs de risques préjudiciables à l’œil, conjuguée à l’allongement de l’espérance de vie, alors que l’on possède chacun un capital UV, comme pour la peau, fait le lit de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge) et de la cataracte

La lumière bleue se trouve dans tous les éclairages artificiels, (sauf dans les classiques ampoules à incandescence que l’on a interdites) mais également dans la lumière du jour, même par temps maussade.

La seule manière de s’en prémunir est de porter des verres protecteurs, même en théorie pour l’utilisation de tablettes et ordinateurs. S’il existe des antécédents familiaux de fragilité rétinienne, il faut être encore plus vigilant, et les fumeurs sont quatre fois plus exposés. 

Il conviendrait de limiter l’usage de l’ordinateur chez les enfants à deux heures par jour, et ce jusqu’à la fin de la croissance qui n’est aboutie qu’entre 20 et 25 ans, ce qui devient quasi impossible.

De ce fait on conseille le port de verres protecteurs anti lumière bleue, (à voir avec votre opticien) dès l’âge où ils dépassent les deux heures d’écran par jour, donc parfois dès l’âge de 4 ans….

Crédit photo : Photo credit: ngernelle via Visual hunt / CC BY

Un œil en bonne santé voit de loin, de près, bouge dans tous les sens, il est vivant. 

Et c’est pour cela que le yoga des yeux, par exemple est si bénéfique. Devant un écran, l’œil ne bouge pas assez, et l’on ne cligne pas suffisamment ; il faut régulièrement masser les paupières, ciller pour renouveler le film lacrymal, et pratiquer le palming* à la moindre sensation de fatigue.  

(* Pratique mise au point par William Bates, ophtalmologue, pour détendre l’œil : frotter les mains les unes contre les autres afin de les réchauffer, puis appliquer les paumes devant les yeux fermés, de manière à les occulter sans les toucher. L’idéal est d’obtenir une obscurité totale.)

 

On a un capital visuel, il faut le gérer.

​L’alimentation est extrêmement importante, les yeux ne fonctionnent qu’avec de bons apports.

  • Des poissons gras
  • Des aliments colorés, les yeux ont besoin de pigments colorés.
  • Des aliments frais et varié.
  • Un verre de vin rouge de temps en temps (le french paradoxe), il contient des polyphénols dont la rétine a besoin.

Dr Petra Kunze

 

 

 

Modifié le: 
06/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - Auteur - 16/09/2016
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999