L’homéopathie en Europe et ailleurs


 
Homéopathie, l’actualité
Au cours des derniers mois, quelques développements et initiatives ont maintenu le débat sur l’homéopathie dans les médias.

En France

  • La communauté homéopathique continue de riposter à la suite de la décision du gouvernement français de suspendre le remboursement de l’homéopathie ; un nouveau livre, « Liberté, Egalité, Santé », de Valérie Lorentz-Poinsot, directrice générale des Laboratoires Boiron, raconte la mobilisation des patients, prescripteurs et sympathisants de l’homéopathie dans le contexte du déremboursement.
  • Le film, « Homéopathie, une autre voie », tourne dans toute la France.
  • Les journaux font également état de la décision des fabricants Boiron et Lehning de contester la procédure qui a conduit à la décision du gouvernement.
  • En novembre, un colloque a eu lieu à l’Assemblée nationale , au cours duquel le professeur Luc Montagnier, virologue français et lauréat du prix Nobel 2008, a appelé le gouvernement français à reconsidérer sa décision.

En Allemagne

  • L’homéopathie est à l’ordre du jour politique en Allemagne ; il y a plusieurs rapports sur la tentative du parti vert allemand de clarifier la question du financement de l’homéopathie et la difficulté que ses députés rencontrent pour parvenir à un consensus.
  • Hamre et Kiene dans leur évaluation scientifique expliquent pourquoi les certaines déclarations centrales du projet de Motion V-01 contrastent avec les preuves scientifiques pertinentes.
  • Et en même temps, le gouvernement bavarois a commandé une étude pour savoir si l’utilisation de médicaments homéopathiques peut réduire l’utilisation d’antibiotiques.

Au Royaume – Uni

  • La pression sur l’homéopathie s’est poursuivie en octobre de l’année dernière, avec de nombreux reportages dans les médias (et ici et ici et ici ). Simon Stevens, directeur général du NHS England, aurait demandé à ce que l’accréditation de la Society of Homéopathie soit révoquée ; la raison : certains de ses membres diffuseraient des informations erronées sur les vaccins.
  • 4Homéopathy, l’alliance des associations de la communauté homéopathique au Royaume-Uni, a publié une déclaration conjointe énonçant que médias ont incorrectement associé l’homéopathie aux mouvement anti-vaccination ; l’association confirme que les homéopathes enregistrés travaillent selon un code de bonnes pratiques qui recommande la vaccination.
  • Le député David Tredinnick a partagé son expérience positive de l’homéopathie lors d’un débat à la Chambre des communes, rendant compte de son succès en Inde.

En Italie

  • En octobre, une réunion au Parlement italien (Senato) sur l’homéopathie a attiré un large public et une présence institutionnelle, dont le sénateur Virginia La Mura.
  • Le débat international s’est poursuivi avec quelques événements de premier plan:
    • – la conférence LMHI (LIga Medicorum Homoeopathica Internationale) à Sorrente en septembre sur le thème «Homéopathie, La médecine du futur» a abordé un large éventail de sujets, y compris la recherche préclinique et clinique , médecine dentaire et médecine vétérinaire et agro-homéopathie;
    • – et le congrès du Comité Européen d’homéopathie (ECH) et de la Société Savante d’Homéopathie (SSH) à Paris en novembre , «Rôle de l’homéopathie dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens» .

Aux États – Unis

  • La Food & Drug Administration (FDA) publie son projet de document d’orientation révisé pour le personnel et l’industrie de la FDA (première version publiée en décembre 2017). Elle y énonce comment elle entend hiérarchiser l’application et la réglementation pour les produits homéopathiques commercialisés aux États-Unis sans l’approbation de la FDA.
  • La période de commentaires a récemment été prolongée jusqu’au 23 mars. L’Association américaine des fabricants de médicaments homéopathiques (AAHP), l’association des fabricants américains, se félicite largement des directives révisées , affirmant qu’elles «n’affecteront pas la grande majorité des produits fabriqués et étiquetés conformément aux normes».