Lèvres fissurées, sécheresse labiale, perlèche et homéopathie

Expert

mauvaise haleine

Perlèche et homéopathie

C’est une atteinte inflammatoire de la commissure des lèvres qui peut être d’origine mécanique, allergique, mycosique (avec le candida albicans le plus souvent), microbienne (streptocoque) ou carentielle (vitamine B).   Nombre de médicaments homéopathiques comportent ce signe dans leur tableau, principalement :

  • CONDURANGO : médicament d’action limitée, dont les deux pôles d’action sont la perlèche et les douleurs liées au cancer de l’estomac. Il ne sera pas suffisant dans cette indication, mais pourra éventuellement permettre une meilleure action des antalgiques plus classiques. En 5 CH , deux à trois prises par jour.
  • ARUM TRIPHYLLUM : la plupart du temps dans le cadre d’une rhinite ou rhinopharyngite, avec excoriations des muqueuses et des lèvres, en 5 CH, 3 granules toutes les 2 heures. 
  • GRAPHITES : C’est un médicament d’action générale dont le tableau clinique pourrait évoquer l’hypothyroïdie (prise de poids, frilosité, tendance à la constipation, baisse de tonus). Sur le plan dermatologique, il a tendance aux fissures au pourtour des orifices, perlèche, fissures des mamelons. Dermatoses avec suintement, impétigo, intertrigo… Dans l’indication de la perlèche, si d’autres signes sont présents, en 7 CH, 5 granules 2 fois par jour.
  • NITRICUM ACIDUM : c’est un médicament qui agit entre autres sur les muqueuses et la peau avec tendance aux ulcérations, aux fissures et à la production de verrues et néoformations. Plus précisément au niveau du digestif : aphtes, perlèche, stomatites avec lésions saignant au moindre contact et douleurs en écharde. Gingivite avec mauvaise haleine. Rectocolite hémorragique. Ulcère gastrique. Fissures anales. Polypes du colon. Dans la perlèche, en 7 CH, 5 granules deux fois par jour.
  • Si la cause infectieuse est confirmée (STREPTOCOQUE), penser à STREPTOCOCCINUM 15 CH en doses espacées, une par quinzaine ou par mois.

En traitement de terrain, en cas de chronicité, penser à

En doses espacées, en moyenne à haute dilution selon le degré de similitude.

 

Sécheresse labiale et homéopathie

  • NATRUM MURIATICUM : Natrum muriaticum est le médicament homéopathique le plus souvent rencontré dans cette indication ; c’est un médicament d’action générale dont la prescription est plutôt du ressort de l’homéopathe. Les lèvres et la bouches sont sèches, et l’on retrouve souvent une fissure médiane de la lèvre inférieure.
    Quelques signes caractéristiques de ce médicament :

    • Amaigrissement, malgré un fort appétit, surtout du haut du corps.

    • Frilosité, avec crainte de la chaleur.

    • Maladies survenant au bord de la mer, ou au retour d'un séjour à la mer.

    • Céphalées suivant la courbe solaire en ce qui concerne son intensité, avec un maximum lorsque le soleil est au zénith.

Dans cette indication, en 7 CH, 5 granules matin et soir.

  • ALUMINA : Lorsque toutes les muqueuses sont sèches, la peau aussi est sèche. Alumina ne sera prescrit que si d’autres signes sont présents : frilosité, fatigue, constipation, cheveux et ongles cassants, … chez un sujet triste, agité, impressionnable, pour qui le temps passe trop lentement. Dans cette indication, en 7 CH, 5 granules matin et soir.
  • ARSENICUM ALBUM : Les lèvres sont sèches à tendance squameuses, avec sensation de brûlure améliorée à la chaleur. Le sujet est généralement maigre, anxieux, très frileux et agité. En 5CH, 5 granules matin et soir. 
  • ARUM TRIPHYLLUM : On pensera à Arum triphyllum la plupart du temps dans un contexte infectieux, rhume ou rhinopharyngite et chez l’enfant. Les lèvres sont très sèches et forment des petites peaux que l’enfant arrache. Les muqueuses du nez, de la bouche et du pharynx sont rouge vif, l’écoulement nasal est très irritant ; en 5 CH, 3 granules toutes les heures.
  • BRYONIA : c'est un médicament d’action générale. Il cumule les processus d’inflammation avec oedèmes, et la sécheresse. Sur le plan ORL et pulmonaire, par exemple :
    • Sécheresse de toutes les muqueuses, des lèvres, de la langue, occasionnant une forte soif.
    • Rhume avec nez sec.
    • Sinusite sèche.
    • Sécheresse de l'arbre respiratoire, provoquant de la toux. La toux est sèche et douloureuse ; le malade se retient de tousser, et de respirer largement. On la rencontre dans les rhinites, bronchites, pneumonies. Elle est améliorée en appuyant fortement sur le thorax.

Dans cette indication, en 7 CH, 5 granules matin et soir.

  • SULFUR : Rougeur vive de tous les orifices, lèvres, bouche, anus, les lèvres sont sèches avec rougeur intense, la peau est sèche, rouge, aggravée au contact de l’eau, après la douche ou le bain par exemple.

En 5 CH, 5 granules par jour dans cette indication.

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 7/06/2009

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999