Les vacances sous les tropiques : moustiques et autres insectes piqueurs et homéopathie



Traitement homéopathique des piqûres d’insectes
Du préventif au curatif !

En préventif

et ce pendant toute la saison des moustiques. Certains apiculteurs avertis utilisent ce traitement avec un certain succès.

En curatif

  • Apis mellifica : une dose le plus tôt possible en 15 CH. On poursuivra le traitement par des prises en 5 CH tous les quarts d’heure, par 3 granules. L’amélioration doit être rapide, et l’on espace les prises.

Dans le cas contraire, on peut lui adjoindre l’un ou l’autre des remèdes suivants, au même rythme :

  • Ledum palustre 7 CH si l’œdème est modéré.
  • Arnica montana 5 CH en cas d’ecchymose associée.
  • Tarentula hispanica 5 CH si un point ecchymotique bleuâtre se développe au point de la piqûre.
  • Cantharis 5 CH en cas de cloques associées, avec sensation de brûlure.

Maladies transmises par les moustiques

Le paludisme

La dengue

Le même protocole peut être appliqué pour le chikungunya

Articles liés

  • Les vacances sous les tropiques : fièvre, insolations et coups de soleil et homéopathie
  • Les vacances sous les tropiques : les diarrhées soulagées par homéopathie
  • Trousse homéopathique du voyageur

Des remèdes homéopathiques pour éviter de gâcher ses vacances à cause des insectes piqueurs : Ledum palustre, Apis mellifica, Arnica, Cantharis…