Les trois "grands" médicaments homéopathiques de l'inflammation

Expert

Belladonna_homeophyto

Homéopathie et inflammation

  • Dans les maladies infectieuses, le médicament homéopathique que l'on choisira dépend de la manière dont la température s'installe, du comportement du malade, et ce quelle que soit l'origine de la fièvre.
  • Il en va de même pour les pathologies inflammatoires, c'est un interrogatoire rigoureux qui va déterminer le médicament homéopathique utile.
  • Donner le médicament homéopathique adapté au bon moment permet souvent de passer plus rapidement au stade suivant, voire d'avorter l'affection qui débute.

ACONITUM NAPELLUS

  • La fièvre est élevée, très soudaine, elle suit souvent un choc thermique : exposition à un froid intense, ou au contraire, coup de chaleur.
  • Le malade est agité et anxieux. Le malade a chaud, il n'y a pas de sueurs. La peau et les muqueuses sont sèches.
  • ACONIT convient souvent pour les premiers stades de l'inflammation.
  • Pour une fièvre isolée, le donner, une prise sous forme de dose en haute dilution, 9 à 15 CH.
  • ACONIT est particulièrement indiqué pour les affections suivantes à leur début :
    • La fièvre de début brutal quelle que soit sa cause.
    • Les laryngites aiguës qui réveillent l'enfant vers minuit ; il s'associe bien dans ce cas en 5 à 9 CH à SAMBUCUS (5H) et SPONGIA (5H) lorsque la toux est sciante (comme un phoque). Les alterner toutes les 10 minutes.
    • Les névralgies survenant après une exposition au froid sec, névralgie faciale « a frigore ». En 15 CH en prises rapprochées.

Lorsque le malade transpire ou que les muqueuses sécrètent (rhume par exemple), le stade « ACONIT » est dépassé.

BELLADONNA

  • La peau est rouge, moite et chaude avec congestion du visage. La fièvre est généralement élevée. Elle suit souvent un refroidissement de la tête ou du cou. L'exemple classique : coryza après avoir eu les cheveux mouillés et froid.
  • Le tableau s'installe rapidement. Le malade est abattu, prostré, et il peut délirer, surtout si c'est un enfant. Il a soif, mais boit par petites quantités. Les yeux sont rouges, chauds, la lumière est difficilement supportée.
  • BELLADONNA est particulièrement indiqué pour les affections suivantes à leur début :
    • Angines au stade congestif, avec souvent une gorge douloureuse et rouge. Une prise toutes les heures en 5 à 9 CH.
    • Rhume ou sinusite consécutifs à une coupe de cheveux (après avoir eu les cheveux mouillés).
    • Cystite suivant un refroidissement.
    • Abcès, furoncles à leur début lorsque la peau est rouge, chaude et brillante , et que la douleur est ressentie sous forme de pulsations.

FERRUM PHOSPHORICUM

  • La fièvre est moins élevée, aux alentours de 38°5, le tableau moins congestif et moins brutal. De petits saignements peuvent survenir, saignements de nez, par exemple.
  • Le médecin pourra retrouver une otite congestive, une rhinopharyngite au stade de début, chacune de ces affections étant marquée par une tendance hémorragique parfois très discrète.
  • On note une alternance de pâleur et de rougeur de la face.
  • FERRUM PHOSPHORICUM est particulièrement indiqué pour les affections suivantes à leur début :
    • Otites moyennes aiguës.
    • Rhinopharyngites avec souvent menace d'otite
    • Trachéites.
  • Une prise toutes les heures en 5 à 9 CH.
Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 11/10/2007

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999