Homéopathie et poussées dentaires

Traitement homéopathiques des troubles liés aux poussées dentaires

Chez le nourrisson, les poussées dentaires peuvent occasionner de multiples perturbations, allant d'une simple hyper salivation chez les plus chanceux, à de véritables rhinopharyngites, otites ou bronchites… chez d'autres, en passant par des diarrhées avec erythème fessier.
Les troubles du sommeil sont presque toujours présents.

Poussées dentaires, rappels

En général les poussées dentaires des plus chanceux ne nécessitent pas de consultation médicale, il faut juste en reconnaître les signes chez son enfant. 

La première dentition

ÂGE
ÉRUPTION

5 à 9 mois

7 à 11 mois

10 à 18 mois

16 à 24 mois

20 à 30 mois

4 incisives médianes

4 incisives latérales

4 premières molaires

4 canines

4 deuxièmes molaires

 

Les poussées dentaires débutent en général aux alentours du 6ème mois. Elles sont une étape incontournable, la douleur de bébé est quant à elle bien réelle, il faut donc la prendre en charge.

La chute des dents de lait et leur remplacement par les dents définitives prend place entre 5 et 11 ans. Il faut patienter parfois jusqu'à 20 ans pour voir apparaître les dents de sagesse.

Ce que l'homéopathie peut apporter lors des poussées dentaires

Pour choisir le traitement homéopathique, on s'attachera aux signes annexes présents lors de la dentition.
Rappelons que chez le tout petit, on peut administrer les remèdes homéopathiques en trituration, c'est-à-dire en poudre ( une petite mesure directement sous la langue ) ou à l'aide de granules dissouts dans un peu d'eau.
À lire : ☛ L'homéopathie chez le tout petit

POSOLOGIE

On préconise 3 granules en prises rapprochées, toutes les 2 heures environ du ou des médicaments homéopathiques sélectionnés. Pour simplifier, on peut faire fondre 10 granules de chaque souche dans un petit biberon d'eau que l'on répartira dans la journée. 

En première intention

Toutes les mamans ou presque connaissent ce remède ; sa prescription, souvent abusive dans le cadre des poussées dentaires, fait dire à nos détracteurs que "l'homéopathie, ça ne marche pas." Voici un bref résumé du tableau clinique pour lequel Chamomilla est indiqué :

 

  • l'enfant est, du fait de la douleur, colérique, agité, capricieux, et il ne se calme que lorsqu'il est doucement bercé.
  • La joue, du côté de la dent qui perce, est rouge ;
  • l'état inflammatoire peut provoquer de la toux qui ne réveille pas l'enfant,
  • une otite du même côté que la poussée dentaire, ou encore des diarrhées.

Il est préférable de n'utiliser ce remède que lorsque les troubles du comportement sont présents. On choisit dans ce cas des dilutions élevées, 9 à 15 CH, 3 granules toutes les 2 heures, ou 10 granules dans un petit biberon d'eau, à répartir dans la journée.

La médecine anthroposophique propose une souche spécifique, CHAMOMILLA VULGARIS, RADIX, préparée à partir des racines de la camomille. En effet, en thérapeutique, et selon les principes de la médecine anthroposophique, la partie racinaire de la plante traite plus volontier le pôle neurosensoriel tandis que les sommités fleuries traitent le pôle métabolique. En D10 à 15, 3 granules toutes les 2 heures, ou 10 granules dans un petit biberon d'eau, à répartir dans la journée.

Ce remède a une action élective sur les gencives et les muqueuses de la bouche en général. On comprendra ainsi son intérêt lors des poussées dentaires.
Sur le plan du comportement, l'enfant est, là aussi, très agacé et colérique.
Un signe spécifique : il se met à pleurer dès qu'on le descend pour le déposer dans son lit. Les malades justiciables de ce remède sont toujours aggravés par les mouvements de descente ; c'est pourquoi on l'utilise aussi pour les personnes qui ne supportent pas les atterrissages lors des voyages en avion.

l'enfant est très criard la nuit ; il est capricieux et agité. On peut le "reconnaître " à l'odeur aigre et acide de ses selles.

on retrouve les troubles du sommeil, avec moins d'irritabilité. Les douleurs sont aggravées par les boissons chaudes et tièdes. Il recherche le contact d'un objet froid, et sera soulagé par les boissons froides.

En cas d'otite associée

En cas d'hyper salivation

En cas de diarrhées associées

En cas d'érythème fessier (les fesses sont rouges)

lorsqu'ils sont touchés, les enfants dorment volontiers sur le ventre. Ils ont tendance à l'anxiété. L'érythème fessier est très marqué.

Crédit photo: _FuRFuR_ (Sébastien Rofidal) via VisualHunt / CC BY-NC-ND

Modifié le: 
25/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 12/02/2003

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

Bibliographie
  • D. Demarque, J. Jouanny. Poitevin, Y. Saint-Jean, Pharmacologie et matière médicale homéopathique, CEDH, 3e édition (1 octobre 2009), ISBN : 978-2915668391
  • P. Popowski, Pédiatrie et homéopathie, Ed. Le Manuscrit (10 février 2012), ISBN : 978-2304039405
  • J. Lamothe, Homéopathie pédiatrique, Editions Similia, 14 janvier 1997, ISBN : 978-2842510039
  • H. Voisin, Matière médicale du praticien homéopathie, Éditions Narayana (15 décembre 2015), ISBN : 978-3955820183
  • L. Vannier, J. Poirier, Précis de matière médicale homéopathique, Editions Boiron (7 janvier 1999), ISBN : 978-2857420675
  • P. Barbier, Homéopathie : Petits remèdes retrouvés, Ed. Marco Pietteur (15 janvier 2003), ISBN : 978-2872110872
  • D. Grandgeorge, L’homéopathie exactement, Editions Narayana (23 mai 2016), ISBN : 978-3955820817
  • R. Sananès, Homéopathie et langage du corps, ED. Le Grand livre du mois (1998), ISBN : 978-2702825112
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Thérapeutique en pathologie aiguë, Editions Boiron (31 mai 2002), ISBN : 978-2857420767
  • J.E. Poncet, Homéopathie pédiatrique : Psychopathologie, Editions Boiron (7 janvier 1994), ISBN : 978-2857421085
  • J.Jouanny, J.B. Crapanne, H.Dancer, J.L. Masson, Thérapeutique homéopathique Possibilités en pathologie chronique, Ed. CEDH (15 février 2011), ISBN : 978-2915668575
  • M. Guermonprez, Homéopathie : Principes – Clinique – Techniques, Editions Similia (9 mai 2017), ISBN : 978-2842510763
  • J.F.Gouteyron, G. Legrand, J. Mouillet , L'homéopathie en première intention : Application à l'ORL, Editions Boiron (28 juin 2017), ISBN : 978-2857421405
  • 
F. Chefdeville, J.E. Poncet, Pratique homéopathique en allergologie, CEDH (1 janvier 1995), ISBN : 978-2857421153

  • M. Busser, F. Chefdeville, J.M. Cousin, P. Desorbeau, J. Lambert, J. Merckel, J. Nougez, Homéopathie : Les relations médicamenteuses, Editions CEDH (4 novembre 2017), ISBN : 978-2915668803
  • 
J. Barbancey, Pratique homéopathique en psychopathologie, Editions Similia (18 janvier 1999), ISBN : 978-2904928178
  • 
P. Popowski, La peau chez l’enfant en homéopathie, Editions Similia (12 juin 1996), ISBN : 978-2842510015
  • 
V. Baumann, Homéopathie pratique : Le guide pour toute la famille, Larousse (21 mars 2018), ISBN : 978-2035948656
  • L. Pommier, Dictionnaire homéopathique, Le Livre de Poche (1986), ISBN : 978-2253038153
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999