Les plantes du foie : les hépatoprotecteurs

Chardon marie hepatoprotecteur homeophyto

Chardon marie, Artichaut, Curcuma, ces plantes qui soutiennent notre foie

Le foie est un organe doué d’une exceptionnelle capacité à se régénérer après destruction partielle. Il joue aussi un rôle fondamental dans l’élimination des toxines que nous produisons ou que nous ingérons. Les hepatoprotecteurs sont largement utilisés dans le traitement des maladies du foie, ils sont notamment indiqués en cas d’hépatites (atteintes virales, toxiques, médicamenteuse) ou en prévention lorsqu’un traitement agressif pour le foie (chimiothérapie…) doit être entrepris.

 

Carduus marianus, le Chardon marie

Le chardon marie renferme un puissant antioxydant capable de régénérer les cellules hépatiques endommagées. Antiradicalaire, antioxydant, il est aussi stabilisateur de membranes cellulaires externes, il va stimuler la synthèse protéique et favorise donc la régénération du foie.

Il est indiqué dans les hépatites, les cirrhoses, lors de chimiothérapies anticancéreuse.

Il est à prendre pendant 6 semaines avant l’exposition à un traitement qui pourrait être hépatotoxique.

  • Le chardon marie est réputé depuis l’antiquité dans les affections hépatobiliaires et de façon traditionnelle est aussi utilisé dans les états dépressifs et pour favoriser la lactation
  • Son activité hépatoprotectrice a été confirmées et a fait l’étude de nombreux travaux : la silymarine protège le foie de nombreuses toxines, dont celles de l'amanite phalloïde; des extraits sont administrés pour réduire les dommages dus à l'alcool ou à la drogue et contre l'hépatite chronique, la cirrhose et l'empoisonnement au cadmium
  • Plus récemment une étude a montré l’amélioration de la glycémie et la réduction du taux de cholestérol et de triglycérides sanguins chez des patients atteints de diabète de type 2.

En savoir plus

Curcuma longa, le curcuma

Le curcuma stimule les capacités de détoxification hépatique. Il est à utiliser pour protéger le foie chez les patients suivant une cure de chimiothérapie.

  • Antioxydant et Anti-inflammatoire les curcumines sont d’excellents piégeurs de radicaux libres. Le pouvoir anti-inflammatoire du curcuma est lié à son effet anti-oxydant, la curcumine inhibe de nombreuses molécules impliquées dans l’inflammation. Ces 2 effets trouvent des applications dans de nombreux traitements, notamment l'arthrose, les douleurs articulaires....
  • Action hépatoprotectrice du curcuma et des curcuminoïdes contre l’alcool, les métaux et autres toxines d’origines fongiques ou chimiques comme le paracétamol par exemple
  • Action digestive : 
    • Protecteur gastrique, antiulcéreux. À forte dose l’effet s’inverse et le curcuma devient ulcérogène
    • Dyspepsie, activité stimulante sur la vésicule biliaire (effet cholérétique et cholagogue), inhibition de la formation de calculs dans la vésicule, ces effets sont reconnus en France et en Allemagne (Commission E) et sont portés par les substances amères qu’il renferme.
    • Syndrome du côlon irritable

En préventif, le curcuma est indiqué lorsque le foie montre des signes de faiblesse notamment dans les cirrhoses.

En savoir plus

Cynara scolymus, l'artichaut

L'artichaut a un effet dépuratif, amphocholérétique et hypocholestérolémiant (via la production de cholestérol endogène)

L’artichaut est indiqué en cas d’intolérance aux graisses

La feuille d'artichaut possède des propriétés

  • cholérétique (qui augmente la sécrétion et l'élimination de la bile par le foie) et cholagogue (qui facilite l'évacuation de la bile située dans les voies biliaires extra-hépatiques et surtout dans la vésicule, vers l'intestin),
  • hépatoprotectrice et régénératrice de la cellule hépatique;
  • hypocholestérolémiante, hypotriglycéridémiant et légèrement hypotensive;
  • apéritive et digestive;
  • diurétique et dépurative générale.
  • cardioprotecteur

En savoir plus

Dans tous les cas, n'entreprenez pas de traitement en phytothérapie sans en informer votre médecin traitant, en effet, il peut y avoir interaction entre un traitement allopathique, notamment les chimiothérapies, et un traitement à base de plantes. 

À lire également : les plantes du foie, les hépatodraineurs

 

 

 

 

Modifié le: 
07/05/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Séverine - Dr en Pharmacie - 24/02/2017

À propos de l'auteur

Séverine Dewally, Docteur en pharmacie, spécialisée en homéopathie,  nutrithérapie, phytothérapie et aromathérapie.

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999