Les plantes de l’insuffisance veineuse

Hamamelis en fleurs

Les veinotoniques en phytothérapie

Nombre de plantes ont des effets veinotoniques, elles contiennent des substances ayant un effet tonifiant sur les veines qui ramènent le sang vers le cœur.

Rappels

La qualité du retour veineux dépend de divers facteurs : hormonaux, génétiques, comportementaux (sédentarité, abus de tabac, alcool, …) surpoids, exposition à la chaleur…

Les causes de l’insuffisance veineuse sont nombreuses : insuffisance musculaire, insuffisance cardiaque, troubles métaboliques, gêne à la circulation de retour…

Le syndrome des jambes lourdes concerne plus de la moitié de la population des pays développés, majoritairement les femmes.

Les plaintes les plus fréquentes sont : la lourdeur des jambes, la pesanteur, la fatigue, les impatiences et crampes.

Les principales complications sont :

  • Les varices, dilatations d’une veine superficielle dont la paroi est anormale.
  • Les varicosités, petites dilatations des vaisseaux superficiels
  • Les troubles trophiques : œdèmes associés à des troubles dermatologiques tels les troubles de la pigmentation voire l’ulcère variqueux.
  • Les accidents thromboemboliques.

Nombre de plantes ont des effets veinotoniques, elles contiennent des substances ayant un effet tonifiant sur les veines qui ramènent le sang vers le cœur.

Gros plan sur le marron d’inde, AESCULUS HIPPOCASTANUM

Les parties actives en phytothérapie sont contenues dans la graine dont on tire un extrait ou l'écorce séchée. Il contient :

  • Un mélange complexe de saponosides triterpéniques (aescine)
  • Des flavonoïdes à effet anti inflammatoire et vasoconstricteur. Ils améliorent la circulation sanguine et soulage les douleurs des crises hémorroïdaires
  • Des tanins (acides esculotanique)
  • Des coumarines : esculoside qui est actif sur le tonus veineux grâce à son effet vitaminique P, et qui renforce la résistance des capillaires sanguins et diminue leur perméabilité.

La pulpe du marron a ainsi des effets vasoconstricteurs, analgésiques et antihémorragiques.

Il est actif sur la veine en tant que protecteur vasculaire, anti-inflammatoire et tonique veineux.

Il joue également sur la perméabilité capillaire, et améliore ainsi les œdèmes responsables en partie de sensations de jambes lourdes.

En phytothérapie, le marron d'inde est préconisé :

  • Dans le traitement symptomatique des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire cutanée tels que les ecchymoses, pétéchies, mais également dans les manifestations de l'insuffisance veineuse (jambes lourdes, douleurs, impatience...) et la symptomatologie hémorroïdaire ;
  • Dans l'hypertrophie de la prostate et la congestion pelvienne ;
  • Dans les dysménorrhées d'origine circulatoire.

Les principales autres plantes de l’insuffisance veineuse

  • Le Cassis RIBES NIGRUM : on utilise les fruits. Ils sont vasculoprotecteurs et veinotoniques. Ils renforcent la résistance et la perméabilité des capillaires et améliorent la micro circulation. Ils peuvent être utilisées dans la prévention et le traitement des manifestations de la fragilité capillaire et les jambes lourdes.
  • Le Cyprès CUPRESSUS SEMPERVIRENS : on utilise les cônes. Ils protègent les veines et capillaires, et ont un effet anti-œdémateux.
  • Le Frêne FRAXINUS AMERICANA : on utilise la feuille. Elle tonifie les veines et capillaires, et exerce une action anti-inflammatoire sur les parois des vaisseaux.
  • GINKGO BILOBA : protecteur vasculaire, tonique veineux, capillaire et lymphatique, anti-œdémateux et anti-inflammatoire.
  • HAMAMELIS : L'hamamélis est un excellent vasoconstricteur veineux grâce aux tanins qu'il renferme. Sa richesse en flavonoïdes lui confère des propriétés vitaminiques P : diminution de la perméabilité capillaire, augmentation de la résistance des parois des vaisseaux.
  • La myrtille VACCINIUM MYRILLUS. La myrtille est très riche en vitamines B1 et C, Provitamine A, anthacyanosides, tanins, acides organiques, minéraux et glucides. Elle protège les parois des vaisseaux, agit favorablement sur les veines et capillaires. Son action anti-œdémateuse est remarquable.
  • La verge d'or SOLIDAGO VIRGAUREA. Elle est diurétique, anti-oxydante et astringente. Elle est légèrement anti-inflammatoire et diminue la perméabilité vasculaire.
  • La vigne rouge VITIS VINIFERA. Riches en flavonoïdes et en tanins, les feuilles de vigne ont un effet vasoconstricteur et vasculo protecteur remarquable. Elles traitent les varices, les hémorroïdes et la fragilité capillaire.

Pour ce qui est des posologies et recommandations d'usage, demandez conseil à votre pharmacien ; ces données sont variables selon le laboratoire fabricant. 

 

Modifié le: 
26/02/2020
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 26/02/2020

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

 

 

Pour la rédaction d'articles, je me base sur les ouvrages suivants : Bibliographie

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999