Mycoses cutanées et homéopathie

Expert

pytiriasis rosé

Dermatophytoses et candidoses sont des mycoses superficielles peu graves dont l'aspect varie en fonction de la localisation. Elles sont plus fréquentes en été du fait de la chaleur, de la transpiration et de la macération. Elles récidivent fréquemment et nécessitent généralement un traitement de fond homéopathique en plus du traitement aigu.

Les traitements allopathiques doivent être poursuivis durant trois semaines au moins, même si le tableau s'est amélioré entre temps.

Les soins locaux à base de BARDANE (crèmes, savons) sont souvent très efficaces.

Le pied d'athlète ou intertrigo des orteils

Cette pathologie est favorisée par la transpiration, le port de chaussures fermées, les piscines et lieux collectifs. On retrouve des fissures qui démangent entre deux orteils, touchant parfois la plante des pieds. Le fond des lésions est souvent rouge vernissé.

  • HYDROCOTYLE 5 CH : la peau est rouge et suintante ; elle transpire et démange fortement. 3 granules trois fois par jour.
  • DULCAMARA 5 CH : sur la notion d'une lésion dermatologique survenant dans un "climat" humide (transpiration). 3 granules trois fois par jour.
  • NATRUM SULFURICUM 5 CH : même principe. 3 granules trois fois par jour.

Le pityriasis versicolor

c'est une mycose très fréquente, caractérisée par des taches pigmentées ou non, isolées ou multiples, siégeant de préférence sur le décolleté, le cou et le thorax. Il existe des traitements locaux en allopathie très efficace, mais l'homéopathie peut être utile contre les récidives.

  • SEPIA 4 À 7 CH : les taches sont marron et siègent volontiers dans les plis de flexion, sous les bras et autour de la bouche. Les lésions se développent souvent durant la grossesse et à l'occasion de perturbations hormonales. 3 granules trois fois par jour.
  • BERBERIS 4 CH : les dartres sont plus foncées. 3 granules trois fois par jour.

Localement : Huile essentielle de melaleuca ou arbre à thé  

Les mycoses ou intertrigo des plis

Elles répondent en général à HYDROCOTYLE, DULCAMARA, SEPIA.

Le terrain

  • THUYA OCCIDENTALIS : chez un sujet sensible à l'humidité, la mycose cutanée s'accompagne souvent d'une d'une mycose au niveau muqueux, cadidose vaginale. 
  • NATRUM SULFURICUM : aggravation à l'humidité.
  • SEPIA OFFICINALIS  : voir plus haut
  • CALCAREA CARBONICA : surtout pour les mycoses des plis ; elles sont aggravées par le surpoids et la transpiration. 
  • SILICEA : dans un contexte de vulnérabilité aux infections

Ces souches sont généralement prescrites de manière espacée, 10 granules en une prise ou une dose, une fois par semaine en moyenne à haute dilution (9 à 30 CH) selon le degré de similitude. 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 17/11/2000

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999