Traitement homéopathique des engelures

Expert

champignon amanite

Le traitement des engelures en homéopathie

L'engelure touche essentiellement les doigts et les orteils.  Elle se manifeste au froid, surtout humide, et sur certains terrains. 

Rappels

Suite à une exposition au froid, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, et les zones touchées se trouvent alors mal nourries. Pour y remédier, notre organisme fournit beaucoup plus de sang afin d’éviter la souffrance des tissus. Ce mécanisme est à l’origine d’inflammations douloureuses. 

Douleurs brûlantes et démangeaisons en sont les premiers signes, et l’œdème qui suit peut provoquer l’apparition de bulles qui laissent place à petites plaies superficielles.

Les engelures surviennent par poussées durant quelques semaines avec des risques de rechutes les années suivantes.

Il en faut pas réchauffer brutalement la peau après une exposition au froid, mais procéder progressivement , dans une eau à 30 à 35 degrés selon la tolérance.  

Les possibilités en homéopathie

Engelures aggravées au froid

  • AGARICUS : avec douleurs piquantes comme par des aiguilles. Extrémités rouges et froides, acrocyanose. En 4 à 5 CH trois prises par jour
  • ARSENICUM ALBUM : avec brûlures intenses calmées par la chaleur. En 4 à 5 CH trois prises par jour
  • NITRICUM ACIDUM : douleurs aiguës et piquantes, avec tendance aux fissures avec saignements. En 4 à 5 CH trois prises par jour
  • PETROLEUM : troubles cutanés l'hiver : ermatoses sèches, fissurées, douloureuses, souvent localisées au bout des doigts ou au bout du nez, eczéma, gerçures, crevasses. Doigts glacés. En 4 à 5 CH trois prises par jour.
  • RANUNCULUS BULBOSUS : douleurs brûlantes aggravées par le froid humide, oedèmes violacés. En 4 à 5 CH trois prises par jour.
  • RHUS TOXICODENDRON : aggravation par le froid humide, intolérance au contact de l'air frais. Tendance aux vésicules. En 4 à 5 CH trois prises par jour

Engelures aggravées à la chaleur

  • PULSATILLA : extrémités froides, devenant douloureuses à la chaleur avec prurit, syndrome de Raynaud. En 4 à 5 CH trois prises par jour
  • SULFUR : avec rougeur et oedème. Aggravation le soir, par la chaleur et en se grattant. En 4 à 5 CH trois prises par jour.
  • SECALE CORNUTUM : Engelures, syndrome de Raynaud, refroidissement, ischémie des extrémités, avec douleurs brûlantes soulagées par le froid. En 4 à 5 CH trois prises par jour.

Ces traitements pourront être pris durant la période d'exposition au froid, mais pour aborder le terrain, éviter les récidives, ... un traitement de fond est indispensable.

Localement, massage à l'huile de millepertuis matin et soir ; elle est obtenue en laissant macérer les sommités fleuries pendant 6 semaines. Par voie externe, elle aide à la cicatrisation des plaies et brûlures superficielles, et soulage les crampes et névralgies.

Modifié le: 
29/08/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 19/07/2015

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999