Champignons

champignon

Champignons, mise au point

La chronique du Dr Marcel
Ne vous fiez qu'aux noms latins et à ceux qui les connaissent

 

Le vétérinaire est le seul professionnel ayant à la fois une formation de mycologie de médecine et de toxicologie, d'hygiène de contrôle et d'inspection des denrées alimentaires.

Il importe en cette période de bien connaître les champignons,

  • Tout le monde connaît l'amanite phalloïde, mais sait ont que le cortinaire montagnard (cortinarius orellanus) est aussi mortel.
  • Tout le monde connaît la coulemelle, mais sait-on que les petites lépiotes sont souvent mortelles (lepiota helveola).
  • La gyromitre comestible (sic) (gyromitra esculenta) est aussi mortelle.
  • On donne des coups de pied aux russules qui ne sont jamais dangereuses.
  • On crache sur les délicieux bolets rouges qu'on confond avec le Satan qui est très rare et pas mortel ;
  • on ignore les hygrophores qui sont délicieux au contraire du lactaire délicieux qui ne l'est pas.
  • Et surtout, on goinfre : en omelette avec du beurre, on termine sur du fromage et on mange de la viande le soir.

On est malade comme un chien et on accuse les pauvres champipi qui n'en peuvent mais, l'excès de protéines est la cause de la plupart des indigestions sans parler de l'alcool.

Conclusions : mangez les champignons avec modération, avec des pâtes du riz ou des pommes de terre, et comme en homéopathie ne vous fiez qu'aux noms latins et à ceux qui les connaissent.  

Modifié le: 
14/03/2019
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Marcel Docteur - Vétérinaire - 14/06/2008

À propos de l'auteur

Docteur Marcel, Vétérinaire homéopathe et journaliste. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999