Acouphènes d'origine musculaire et homéopathie

Expert

actaea racemosa

Traitement homéopathique des acouphènes d'origine musculaire

Ils peuvent par exemple être liés à des spasmes des muscles de l'oreille, à une atteinte des muscles du cou, ou des muscles responsables de la mastication.
Ils résultent généralement d'une hyperexcitabilité musculaire avec hypersensibilité aux stimulations.

 

Ce que l'homéopathie peut apporter

  • ACTAEA RACEMOSA : les acouphènes peuvent faire suite à des travaux nécessitant l'inclinaison de la tête vers l'avant : couture, tricot, ordinateur.
    • En 5 à 9 CH selon le degré de similitude, 5 granules matin et soir et à répéter dans la journée si nécessaire.
  • CHAMOMILLA 9 à 15 CH : l'hyperexcitabilité génèrent des spasmes musculaires qui se répercutent au niveau de l'oreille moyenne.
    • Ils accompagnent généralement un phénomène douloureux. 5 granules matin et soir et à répéter dans la journée si nécessaire.
  • COFFEA CRUDA 9 à 15 CH : avec hyperexcitabilité de tous les sens.
    • Dans ce cas, les bourdonnements sont souvent ressentis au niveau de l'occiput.
    • 5 granules matin et soir et à répéter dans la journée si nécessaire.
  • IGNATIA AMARA 9 à 15 CH : bourdonnements et tintements sont paradoxalement améliorés dans le bruit et par la distraction.
    • Le patient est également sensible aux odeurs. 5 granules le matin, à répéter dans la journée si nécessaire.
  • NUX VOMICA 9 à 15 CH : chez un sujet souvent stressé présentant des spasmes et contractures au niveau cervical, aggravés au moindre courant d'air.
    • 5 granules matin et soir et à répéter dans la journée si nécessaire.
Modifié le: 
18/06/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 14/06/1999

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999