Épaule pseudoparalytique et homéopathie

Expert

arnica
  • spontanément, c’est une rupture dégénérative, la plus fréquente ; son incidence augmente avec l’âge et les agressions subies par l’épaule (efforts répétés, traumatismes)
  • à la suite d’un traumatisme même minime,
  • à la suite à un tableau d’épaule douloureuse simple.

Les symptômes sont la douleur au moindre mouvement, souvent également nocturne, empêchant le sommeil. cette douleur est associé à une baisse de force musculaire.
Un traitement chirurgical est parfois nécessaire.
L'allopathe fait appel aux anti-inflammatoires, au repos, puis à la kinésithérapie.

Les possibilités en homéopathie

  • L’immobilité absolue soulage généralement et appelle BRYONIA en moyenne ou haute dilution, 9 à 15 CH, 3 granules deux fois par jour.
  • En cas de traumatisme, ARNICA peut être bénéfique dans tous les cas, une dose en 9 CH puis 3 granules deux fois par jour.

Illustration : ARNICA MONTANA

Modifié le: 
23/11/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 10/11/2005

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999