Prendre en charge l'eczéma atopique du nourrisson par homéopathie

eczéma atopique nourrisson  homeophyto

Le traitement homéopathique de l'eczéma et de l'atopie chez le nourrisson

Après maints échecs thérapeutiques, il arrive très souvent que les patients se tournent vers l'homéopathie en dernier recours. Exemple type de la maladie multifactorielle, l'eczéma n'est jamais un phénomène isolé. Il intéresse d'autres organes, en particulier le système digestif.

Les principes de base

Le traitement purement dermatologique de l'eczéma, par des applications de pommades, lotions et crèmes aboutit la plupart du temps à l'échec, voire pire, la "migration" de la maladie vers d'autres organes. Nous avons tous connu un petit, merveilleusement guéri de sa dermatose par des crèmes aux corticoïdes, subir peu de temps après les assauts de la maladie asthmatique. On nomme cela les métastases ou transferts morbides.

L'homéopathe s'attache à guérir l'eczéma "de l'intérieur", en drainant, ou stimulant tel ou tel organe.

C'est une maladie de la personne dans son entier et non uniquement de la peau.

Il ne faut pas attendre une guérison immédiate et définitive ; l'eczéma peut récidiver, sous forme nettement atténuée si le traitement a été bien mené. La lésion joue alors un rôle de soupape, prévenant le patient que "quelque chose ne va pas".

L'eczéma du nourrisson est généralement suintant, localisé sur le visage, le cuir chevelu et les plis. Il se déclenche la plupart du temps à partir du deuxième mois de vie. L'un des deux parents est lui-même souvent atopique. Cet eczéma disparaît 8 fois sur 10 spontanément vers l'âge de 2 à 3 ans.

Rappelons ici l'intérêt de supplémenter le régime de la maman enceinte en acides gras dit essentiels , et de poursuivre cette mesure durant l'allaitement.

L'alimentation du tout petit est également essentielle : allaitement maternel fortement recommandé, et à défaut, choisir un lait hypoallergénique. Les laits végétaux, de soja, par exemple ne sont pas conseillés.

(CF. article "ménopause et phyto hormones).

Extrait : " Mais plus graves encore, sont les doses de phyto-oestrogènes ingérées par les enfants en bas âge, nourris au lait de soja. Des dosages récents effectués par le Dr Bennetau-Pelissero à l'ENITA de Bordeaux confirment l'absorption d'environ 75mg de phyto-oestrogènes par jour par ces enfants. Ceci, rapporté au poids de l'enfant, équivaut à des doses 7 à 11 fois supérieures à celles ingérées par une femme ménopausée pour se traiter. " 

Il faut également retarder la diversification alimentaire, pas avant 6 mois, éviter les œoeufs et le poisson avant l'âge de 1 an, retarder les vaccinations et vérifier la composition des médicaments prescrits par le pédiatre. Les suppléments de vitamine D et de fluor, par exemple, contiennent parfois de l'huile d'arachide souvent impliquée dans l'atopie.

Le traitement homéopathique

En ce qui concerne le traitement homéopathique proprement dit, on peut se contenter au départ d'une formule drainante, par exemple :

  • SAPONARIA
  • LAPPA MAJOR
  • FUMARIA
  • VIOLA TRICOLOR

En très basse dilution de la 3D à la 4 CH, en trituration (poudre) 3 mesures par jour. Ce traitement, associé à un petit régime et à des soins appropriés suffira souvent à réguler l'eczéma.

Si l'eczéma récidive de manière importante, il faudra rechercher le remède de fond, seul capable d'amener des résultats durables. Par exemple :

Pour ménager la peau

  • Éviter les vêtements en fibres synthétiques.
  • Proscrire les adoucissants pour la lessive.
  • Limiter les bains, préférer les douches rapides.
  • En cas de poussée d'eczéma, préférer un savon doux à la bardane, plante adoucissante et antiseptique. (Savons gynécologiques à la bardane, par exemple).
  • Éviter les parfums et eaux de toilette.

Articles liés

Commentaire

Chère Madame, chers lecteurs

Je vous propose un petit commentaire pragmatique personnel sur le traitement de l' eczéma atopique du petit enfant Selon ma modeste expérience (25 ans de pratique médicale et enseignement de thérapeutique homéopathique), j'observe que le "terrain" génétique et des parents du petit enfant enfant ou même du nourrisson est primordial. Ainsi, les médicaments suivants peuvent être indiqués, dans cet ordre :

  • 1) PSORINUM 200 k en dose unique et non au 30 CH pour cause en raison du risque d'aggravation.
  • 1 semaine plus tard 2) MEDORRINUM 200 K en dose unique une semaine après le premier médicament
  • 1 semaine plus tard 3) PULSATILLA 9 CH, 3 granules 3 fois au jour durant 1 semaine
  • 4) Organothérapie : Peau D6 si le précédent traitement s'avère insuffisant, 3 granules par jour durant deux semaines

Merci, avec toute mon amitié

Prof.Paulo de Lacerda,MD,PhD  

 

Modifié le: 
25/11/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 23/08/2015

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999