Zinc

zinc huitre

Par Professeur Petzouille,

http://professeurpetzouille.free.fr/

Le zinc est l'oligoélément le plus abondant dans l'organisme après le fer. Le corps humain en contient entre 2 et 3 grammes, ce qui est une teneur élevée et laisse supposer un rôle métabolique majeur. En effet, plus de 200 metallo-enzymes à zinc sont connus et interviennent dans tous les grands métabolismes

Le zinc occupe la 30 ième place dans la classification de Mendeleiev, juste après le cuivre (29 ième). Les deux atomes sont donc très proches par leur taille, ce qui explique certaines interactions entre ces deux éléments Par sa place dans la colonne II B, il présente des analogies avec les autres éléments de cette colonne:strontium et mercure qui pourront perturber son métabolisme Le zinc est également en rapport avec les éléments II A, en particulier le calcium,et le magnésium; mais aussi les deux métaux lourds que sont le strontium et le baryum. Tout cela explique la complexité du métabolisme du zinc, pour lequel il reste sans doute de nombreux mécanismes à découvrir

Le zinc est d'abord impliqué dans la croissance cellulaire

Un déficit, même léger, perturbe les nombreuses fonctions qui en dépendent : croissance, ossification, immunité (anticorps,leucocytes), développement intellectuel, en particulier chez le foetus, spermatogénèse, cicatrisation....

Au niveau de la peau et des muqueuses

Le zinc intervient dans le mécanisme de l'acné et dans celui de la synthèse du collagène (plaies, ulcères variqueux,escarres).

L'état des ongles et les chutes de cheveux sont en rapport avec le statut en zinc.

Il est abondant au niveau de la rétine,ou il intervient pour la vision des couleurs.

Ainsi qu'au niveau de la prostate et dans les sécrétions sexuelles; tant masculines que féminines.

Les hormones

On le retrouve dans le métabolisme de l'insuline et de la quasi totalité des hormones stéroïdes, en particulier oestogènes et progestérone d'une part et testostérone d'autre part.

La reproduction et la sexualité

Chez la femme

Chez la femme, et particulièrement en période d'activité sexuelle, il intervient à toutes les étapes :

  • Synthèse des hormones steroïdes et régularité du cycle.
  • Synthèse des prostaglandines dont l'équilibre entre les différentes familles conditionne l'ovulation,la nidation et le développement de l'embryon

Chez l'homme

Chez la femme, nous venons d'en voir l'intérêt. Chez l'homme le zinc a un effet rapide sur la production de sperme associé à :

  • la vitamine C, qui augmente la mobilité des spermatozoïdes
  • la Vit E et au sélénium qui vont contribuer à la protection des acides gras insaturés mais aussi à la synthèse de prostaglandines de la série E1

Ces prostaglandines E1 sont actuellement utilisées dans les troubles de l'érection, en injection dans la verge...il est très vraisemblable qu'elles interviennent aussi dans la libido féminine. L'on comprend dès lors que la nutrition en général, et le zinc en particulier doivent être privilégiés dans le traitement de ces troubles de la sexualité.

Les besoins

Dans nos pays, on considère qu'un apport en zinc inférieur à 7 mg par jour ne permet pas de mener une grossesse à terme et il paraît de plus en plus évident que nombre de problèmes d'hypofertilité, d'avortement spontanés, d'hypotrophie du bébé et du développement cérébral ultérieur sont liés à des déficits en zinc.

Les apports considérés comme nécessaires sont de l'ordre de 15 mg de zinc élément par jour. Il y a lieu de tenir compte de la forme du zinc utilisé pour le calcul lors d'une supplémentation.

Les carences en zinc

Le zinc étant surtout représenté dans les viandes, les végétariens sont davantage exposés à une carence.

La consommation de phytates, en excès, dans certains végétaux peut contribuer à une carence en zinc. Mais, il peut exister des carences indirectes, par apport excessif d'autres cations bivalents comme le calcium, mais encore le magnésium... mais aussi par l'action de métaux lourds bivalents déjà cités, qui peuvent interférer avec les metallo enzymes à zinc (autisme, hyperactivité). ex : le cadmium de la cigarette va entraîner une hypotrophie du foetus traitement de l'autisme par des chélateurs de métaux lourds.

Tous ces éléments donnent un aperçu de l'extrême importance du zinc dans notre métabolisme Particulièrement au niveau de la fécondité, les deux (futurs) parents ont souvent avantage à mener ensemble une supplémentation. Une fois de plus, il se vérifie que "De l'atome au gène De Mendeleiev à Mendel La Vie, la pensée...et la reproduction ne sont que...CHIMIE"

Professeur PETZOUILLE

http://professeurpetzouille.free.fr/

Références bibliographiques

  • "La micronutrition clinique en biologie et en pratique clinique" de Pierre MOREAU Ed Médicales internationales
  • "La Nutrithérapie" du Dr Jean-Paul CURTAY Editions Boiron
  • "Equilibre Psycho-biologique et oligo-Aliments" de Carl PFEIFFER et Pierre GONTHIER Editions Debard Pour ne citer que les plus documentées

   

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 9/01/2001

À propos de l'auteur

Professeur Petzouille

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999