Pollen

pollen

D'après un sujet réalisé
par M. Percie du Sert.

Retrouvez l'article original sur le site naturosante.com http://www.naturosante.com

Ou l'intérêt particulier du pollen congelé.

Prenons en compte les teneurs et l'action reconnue des constituants les
plus intéressants du pollen congelé que ce soit les ferments, les minéraux (sélénium, Chrome, Zinc, Manganèse) et les Vitamines (A, D, E, C, B2, B3 et B9).

La congélation ne dégrade aucun de ces constituants. Leurs
activités et les synergies qui existent entre eux par exemple (Se
et Vit A et E) peuvent faire espérer une action puissante dans les
domaines suivants :

  • Action de prévention pour les groupes à
    risque de cancer du colon, du sein et de la prostate.
    Ce sont trois cancers pour lesquels le facteur alimentaire est essentiel
    et pour lesquels l'apport d'antioxydants synergiques est intéressant..
    Le sélénium à lui seul peut être
    à l'origine de cette revendication en action préventive.
  • Action puissante sur le prostatisme.
    La consommation de pollen diminue la taille de la prostate. Ceci a été découvert
    par Remy CHAUVIN en 1950 sur les rats. Avec le pollen congelé, l'action
    semble très forte et accompagnée d'une baisse du taux de PSA
    (Antigène prostatique spécifique). Ce taux augmente normalement
    avec l'âge et indique s'il est trop élevé un risque de
    cancérisation de la prostate.
  • Action sur l'immunité.
    Les défenses immunitaires dépendent en partie de l'apport en substances
    anti-radiculaires ayant une activité
    anti-oxydante.
    L'immunité dépend aussi de l'état de la flore intestinale
    (cf. Jean SEIGNALET).
    Les actions du pollen sont rapides puisque détectables après quelques
    jours ou quelques semaines de prise mais trop lente pour répondre à ce
    qu'on attend d'un médicament percutant.
  • Action sur la sphère cardio-vasculaire.
    Sur l'animal ont été observées des baisses de taux de cholestérol,
    une diminution des plaques d'athérome dans les artères, une baisse
    de l'agrégation plaquettaire. C'est tout à
    fait plausible aussi sur l'homme (jamais étudié).
  • Action sur la forme.
    Les personnes qui consomment régulièrement du pollen congelé à l'état
    frais témoignent souvent d'un désir d'activité, d'une légère
    euphorisation sans pour autant que le produit soit excitant.
  • Action de régulation intestinale.
    Plus les consommateurs ont un terrain à problèmes plus l'action
    semble forte. L'hypothèse d'une action par les ferments du pollen venant
    de la ruche reste la plus plausible.
    Cet effet est sans doute renforcé par celui des antioxydants.
  • Action sur la lumière du teint.
    Cette action est souvent observée sur les personnes qui vivent le stress
    des grandes villes. Elle est probablement liée à l'action sur la
    flore intestinale et l'apport en vitamines.

les travaux de recherche

  • Face à ces données bibliographiques, l'axe de recherche et
    développement relatif à l'étude du pollen frais s'est
    articulé autour de la présence de ferments lactiques dans
    le pollen et de son pouvoir anti-bactérien.
  • En 1952, les professeurs CHAUVIN et LAVIE ont observé in
    vitro, que le pollen exerçait un "effet antibiotique" à l'encontre
    de certains germes pathogènes de la flore intestinale de passage humaine
    (Proteus, Salmonella, E.Coli...).
  • En 1960, PAIN et MAUGENET ont montré que le pollen stocké dans
    les ruches subissait une fermentation lactique permettant sa conservation. Les
    micro-organismes ou ferments qui interviennent dans cette fermentation sont
    apportés par l'abeille.
    En effet ces germes prolifèrent
    dans le tube digestif de 1'abeille et notamment dans son jabot rempli de
    nectar servant à la confection de pelotes au cours du butinage et
    constituant la principale source d'ensemencement des pelotes de pollen.
  • Les travaux effectués par Mme LAMINE ont montré la présence
    d'une flore lactique
    dans le pollen de l'ordre de quelques millions
    de germes par gramme. Cette teneur est fortement réduite, voire
    inexistante dans le pollen préalablement séché.
  • Les tests, réalisés in vitro, relatifs à
    l'activité anti-bactérienne du pollen, ont révélé que
    ce sont les bactéries lactiques présentes à l'état
    naturel dans ce produit qui sont responsables de cette activité. Par
    ailleurs ce phénomène s'apparente plus
    à un effet de barrière qu'à une réelle présence
    d'antibiotique dans le pollen. Ainsi le phénomène d'inhibition des germes potentiellement pathogènes n'a pas été observé dans le pollen séché.
  • Le pollen frais renferme des ferments lactiques. Certaines
    bactéries lactiques ont des effets bénéfiques sur la
    santé. Les recherches sont bien avancées en ce qui concerne
    leur rôle dans les troubles gastro-intestinaux ou le renforcement du
    système immunitaire.
  • A travers le témoignage des consommateurs, il est tout à fait
    plausible de penser que les bactéries du pollen ont une influence
    bénéfique sur la microflore intestinale.
    De nombreux
    effets sur régulation du transit intestinal ont été constatés
    notamment chez des personnes souffrant de constipation chronique et qui
    n'avaient comme seul remède que la prise de laxatif.

Retrouvez l'article original sur le site naturosante.com http://www.naturosante.com

 

Modifié le: 
11/10/2017
par: 
Véronique Baumann
Auteur : - 1/04/2008

À propos de l'auteur

M Percie du Cert

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999