Le moustique tigre se propage en France

Accès libre

Moustique tigre
Le moustique tigre, l'homéopathie pour limiter les piqûres
Il a été observé pour la première fois en France en 2004 aux abords de Nice ; depuis il se propage rapidement et s’installe dans de nouveaux départements chaque année. À ce jour, en 2018,  42 départements sont officiellement colonisés, soit le double d’il y a deux ans, sans compter les départements où il est déclaré comme « observé sporadiquement ».

 

Sa taille est généralement inférieure à celle du moustique commun, il se reconnait cependant facilement grâce aux fines rayures noires et blanches visibles sur son corps ainsi que sur ses pattes. S'il est vecteur de diverses maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika, sa piqûre reste bénigne. 

Il utilise tous les récipients et réservoirs  d’eau qu'il trouve : la moindre flaque, les vases, pots, sous-pots,les jouets d’enfants, les bidons, les gouttières et toits plats mal drainés,… ) pour y pondre. Il "attaque" généralement le matin et en fin d'après-midi, mais la mesure la plus importante pour se protéger est d’éliminer toute source d’eau stagnante au voisinage. 

Il est donc important de prendre des mesures dans votre jardin, celui des voisins, dans la commune, pour limiter sa propagation.

À titre individuel, l’homéopathie permet de limiter l’appétit des moustiques selon le protocole suivant :

L'homéopathie dans la prévention des piqûres d'insectes

Mais ce protocole ne s'applique pas uniquement aux moustiques, certains apiculteurs avertis utilisent ce traitement avec un certain succès pour se prémunir des piqûres d'abeilles.

Modifié le: 
07/05/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 7/05/2018
La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999