Mal de mer et homéopathie

voilier mal de mer

Traitement homéopathique du mal de mer

Le mal de mer peut se rapprocher, de part son mécanisme au mal des transports.

Rappels

Il est lié à des perturbations du système neurovégétatif dues aux mouvements du bateau, 

Les manifestations du mal de mer, sont très variables en fonction des individus. Du simple malaise aux maux de tête, somnolence, nausées, pâleur et sueurs froides ; auxquels peuvent s’associer de la maladresse, des troubles de l’équilibre (surtout en voilier) voire des vomissements.

Ces troubles peuvent durer tout le temps de la traversée, et persister quelques jours après.

Les possibilités en homéopathie

Quatre jours avant le départ :

  • IGNATIA 9 CH, 5 granules au réveil, à poursuivre durant le voyage, et 8 jours après si les troubles persistent.
  • COCCULUS 5 CH et TABACUM 5 CH, 3 granules de chaque une fois par jour.

Durant la traversée :

Poursuivre les trois remèdes précédents, et ajouter si nécessaire :

Cliquez sur les liens pour voir les caractéristiques et faire votre choix.

Une prise de chacun de ces remèdes deux à trois fois par jour, par trois granules.

Articles liés

Modifié le: 
24/10/2018
par: 
Véronique Baumann
Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 1/03/2000

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999