Le couscous de Véronique

Le couscous de la rue des merles

À la demande des amis qui l'ont apprécié, une recette parmi tant d'autres de ce plat qui nous réjouit tous.

 

Pour pas mal de monde et surtout pour qu'il en reste pour demain

 

La viande

  • je fais mon couscous exclusivement à l'agneau.
  • Des côtelettes, des souris d'agneau ,
  • de la poitrine,
  • de la selle…
  • Quelques merguez pour ceux qui aiment.
  • Pour les jours de fête, des boulettes Kefta 

Les légumes :

  • 4 beaux oignons.
  • 4 gousses d'ail.
  • En plein été, 500 grammes de tomates bien mûres. Sinon,une grosses boîte de tomates pelées.
  • Carottes.
  • Un demi-chou blanc.
  • Navets blancs ou jaunes, plus sucrés.
  • Courgettes.
  • Une belle aubergine.
  • Une boîte de pois chiche.

Épices et petits plus.

  • 500 grammes de raisins secs golden.
  • 150 grammes de pignons.
  • 100 grammes d'amandes détaillées en bâtonnets. (difficile de les trouver en France, mais très courant en Suisse).
  • Des graines de coriandre.
  • De la coriandre fraîche.
  • De la cannelle en poudre.
  • Du cumin en poudre
  • Une pincée de piment en poudre.
  • Du romarin, de l'origan finement ciselés.
  • Une boîte de harissa.

 

Voilà, je crois que c'est tout, quoi qu'en ce qui concerne les légumes, on peut varier. J'aime assez ajouter un ou deux fenouils, un chou-rave, … faites selon vos envies.

Rien de tel pour se détendre que de passer son après-midi à la cuisine à émincer ses légumes, humer afin de savoir si c'est assez salé, … La préparation du couscous est l'un des moments les plus zen que je connaisse. Je ne regrette qu'une chose : je ne possède pas l'art de la graine.

Hachez l'ail et les oignons. Faites les revenir dans de l'huile d'olive. À côté, faites colorer votre viande dans une poêle, également à l'huile d'olive. Ajoutez la à l'ail et aux oignons. Saupoudrez la de cannelle. Ajoutez les tomates coupées en dés ou la boîte de tomates pelées coupées avec le jus, et laissez cuire à feu doux une vingtaine de minutes en remuant.

Pendant ce temps, terminez d'éplucher et de couper vos légumes. Toute l'astuce de ce couscous réside dans la taille des morceaux. Je coupe mes légumes en petits morceaux (cubes de 1,5 cm de côté maxi, tranches de 0,5 cm, le chou sera coupé en fines lanières). L'intérêt ?

Les légumes cuiront rapidement, resteront fermes, rendront beaucoup de jus et surtout, nul besoin de rajouter ni eau, ni bouillon. Le jus du couscous sera goûteux et riche. Ajoutez successivement : Les carottes, le reste des épices sauf la coriandre fraîche, l'aubergine, les navets, le chou et les raisins secs. Laissez cuire à feu doux durant une heure et demie.

Ajoutez la boîte de pois chiche avec le jus. Pendant ce temps, dans une poêle, faites dorer, sans ajouter de graisse, les pignons et les amandes. Vous les ajouterez à votre garniture en fin de cuisson.

Pour la graine, désolée, mais je me contente de paquets précuits. À vos mails si vous connaissez le rituel pour la préparer de manière traditionnelle. Ce sera publié dans le numéro d'octobre. Pour la sauce, je me contente de harissa en boîte, à laquelle je rajoute une bonne rasade d'huile d'olive, une petite louche de jus de cuisson des légumes et de la coriandre finement ciselée.

 

La graine du couscous selon Radia

Concernant l'art de la graine de couscous, ce n'est pas sorcier :

  1. Dans un grand saladier, couvrir à peine les graines de couscous d'eau, saler et laisser gonfler les graines.
  2. Une fois l'eau absorbée par les graines, ajouter 4 grosses cuillères d'huile d'olive et bien mélanger avec les doigts. Les graines doivent bien se détacher les unes des autres.
  3. Répartir les graines de couscous huilées dans le dessus du couscoussier.
  4. Le déposer au-dessus de l'appareil à couscous ('là où les légumes cuisent normalement).
  5. Une fois que la vapeur traverse les graines, laisser cuire une bonne demi-heure.
  6. Transvaser le couscous (les graines) dans le saladier, laisser refroidir un peu. Asperger les graines d'un verre d'eau et bien travailler les graines entre les doigts. Ajouter deux cuillers d'huile d'olive et malaxer.
  7. Refaire l'étape 4. 8. Transvaser le couscous et ajouter 25 grammes de beurre et bien malaxer. À ce stade, les graines sont cuites et doivent bien se détacher les unes des autres.

Remarques : . À l'étape 6 on peut ajouter une poignée (ou deux selon les goûts) de graines de raisin au couscous. . On peut cuire les graines plus longtemps (plus de 30 mn, 2 fois) et ceci depuis le début jusqu'à la fin de cuisson de la viande et des légumes. . À l'étape 5 on peut remplacer les 25g de beurre par 2 cuillers d'huile d'olive.    

Auteur : Véronique Baumann - Médecin homéopathe - 17/11/2002

À propos de l'auteur

Docteur Véronique Baumann, médecin homéopathe, fondatrice du site Homeophyto.com et auteure d'ouvrages grand public sur l'homéopathie. 

La référence en homéopathie, phytothérapie et médecines complémentaires depuis 1999